HEVA ferme ses portes, pour mieux les rouvrir ICI ! A très vite !

Partagez | 
 

 Le retour, sans souvenir ~Bella et/ou Ethan~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 48
► ICI DEPUIS : 21/01/2015
► LOCALISATION : Savannah

MessageSujet: Le retour, sans souvenir ~Bella et/ou Ethan~ Mer 28 Jan - 16:55



Le retour, sans souvenir feat Bella et/ou Ethan

    Me voilà dans les rues de la sois disant ville où j'aurais vécu toute une partie de ma vie, de ma naissance jusqu'à il y a des mois, mais aucun souvenir me revient, je ne sais pas pourquoi on m'a ramené ici, on m'a lâchement abandonné. Mon psychologue, l'armée ... Mais pourquoi ?

    Alors que je marche, j'aperçois certains visages qui me regardent comme-ci s'ils avaient vu un fantôme, est-ce que j'étais quelqu'un de connu pour cette ville ? Pourtant aucun d'eux me procure une sensation de bien-être.

    Je continue de marcher jusqu'à ce que je me retrouve à ce parc, assez étrange, j'avais quand même l'impression que j'y avais passé quelques moments très importants, je ne sais pas, comme-ci quelque chose m'avait poussé à venir ici, sans doute, je me souviendrais de quelques trucs.

Mais plus j'avance et rien ne me revient, je regarde aux alentours, mais qu'est-ce qui c'était passé, pourquoi, mes jambes m'avaient guidé dans cet endroit ? Le parc, j'avais beau me concentrer d'avantage pour essayer de me souvenir de quelque chose, mais rien ne me revient. Je continue cependant à marcher, je regarde aux alentours, mais rien, je voyais des gens marchés, rigolés, surveiller leurs enfants, à chaque endroit où mon regard ce pose, rien ne me revient en tête.

Quelque chose, pourtant, me rendez triste, les larmes qui coulent le long de mes joues, comme-ci un événement bien particulier, s'étaient produit. Je me mets à fermer les yeux, puis quelques secondes plus tard, je me dirige alors vers un banc, je m'assois, tout en essayant de me souvenir, mais c'est étrange, plus j'essayais de me souvenir d'un petit détail, plus j'avais l'impression que mon cerveau m'empêcher de les récupérer. C'est peut-être stupide, mais j'avais l'impression que mon cerveau était un coffre-fort, il me fallait le code, j'avais beau tout tenté pour forcer la porte du coffre, mais impossible qu'il s'ouvre, comme-ci ce n'était pas le bon moment qu'il s'ouvre.

Quelque chose, pourtant, me rendez triste, les larmes qui coulent le long de mes joues, comme-ci un événement bien particulier, s'étaient produit. Je ne sais pas, où est-ce que j'étais ? Ça non plus je ne m'en souviens pas.

Je mets mes pieds sur le banc, puis j'approche mon visage de mes genoux et je commence à me mettre en mode « veille », je veux que tout ça s'arrête... Mais c'est sans doute le processus de restauration de la mémoire qui revient ... Ou pas, cela dit ça me faisait du mal, j'avais l'envie de retrouver ma mémoire, mais cela me faisait un peu peur... Jusqu'à ce que des ombres se mettent entre moi et les rayons du soleil.
code par (c) eylika. PHOTO de we heart it.


_________________

love is killing me
i never ask for the love you gave me. but you did, and my life was beautiful. and then you took it back and you broke my heart. my soul left with you. i love you and it hurt so much. you're my nightmare and my destiny.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 299
► ICI DEPUIS : 28/02/2014

MessageSujet: Re: Le retour, sans souvenir ~Bella et/ou Ethan~ Lun 16 Fév - 0:20

Le retour chargé de souvenirs...
Les fantômes du passé ne restent jamais silencieux bien longtemps.
Voilà quelques semaines maintenant qu'Ethan et moi étions rentrés de ces vacances improvisées au ski dans les grandes étendues neigeuses du Colorado. Ce séjour marquait pour moi la fin de mon deuil, la fin des ces longues journées à me morfondre, à pleurer sur l'absence de mon mari et à regretter cet avenir sans lui qui m'avait été enlevé. J'avais enfin accepté l'opportunité d'être de nouveau heureuse. Luke me manquait toujours plus que tout, c'était certain. Il était mon mari, mais surtout mon meilleur ami et nos projets entamés et maintenant avortés, me rappelaient sans cesse que je n'aurais plus le plaisir de le voir sourire, de me blottir dans ses bras ou de sentir ses lèvres sur les miennes et ça, c'était encore douloureux, mais je ne voulais plus me morfondre. Luke ne voudrait pas que je reste là, à dépérir dans notre appartement, c'était certain. Lui qui était si plein de vie, si vif et si drôle, ne le supporterait pas. C'était sa joie de vivre et sa capacité à croquer la vie à pleine dents qui m'avaient fait craqué pour lui à l'époque, et c'était respecter sa mémoire que de commencer à agir comme lui.

Alors là-bas, dans le Colorado, dans ce chalet si sympathique et pour la première fois, loin de notre appartement à Luke et moi, j'avais accepté d'être heureuse, de profiter de l'instant présent. Je m'étais autorisé à rire et à m'amuser comme avant et j'avais laisser a Ethan la possibilité de me faire sourire comme lui seul savait le faire. Luke me poussait à sortir des sentiers battus, à changer, je le suivait aveuglément et j'avais une confiance sans borne en lui et en sa capacité à me protéger et à me rassurer, mais c'était toujours Ethan qui trouvait les mots pour me réconforter. Il me comprenait mieux que moi même et parvenait toujours à me faire sourire. Une discussion, un regard, un câlin d'Ethan et tout allait bien mieux. Ca avait toujours été. Je me souviens d'ailleurs que Luke me le reprochait parfois. Je me rappelle encore de cette fois où, alors que je venais de perdre Bootsy, mon chien, j'étais inconsolable. Je devais avoir 15 ou 16 ans et je commençais tout juste à sortir avec Luke. Apprenant mon chagrin, mes deux hommes étaient venus chez moi et c'était dans les bras d'Ethan que je m'étais précipité d'instinct. Avec du recul, j'ai compris pourquoi il m'en avait voulu ce jour là, mais ça avait été comme un réflexe. Même mariée, c'était Ethan que Luke appelait quand il s'agissait de me gérer dans des moments délicats.

C'est d'ailleurs sans doute à cause de ce lien si spécial qui nous unissait que là-bas, dans ce jacuzzi, les choses ont un peu dérapés entre nous  - et c'est peu de le dire...grisé par l'endroit, par les bulles et par les perspectives qui s'ouvraient à nous dans ce lien neutre, libre de toute cette tristesse que nous portions au quotidien, nous avons échangé un baiser...qui a rapidement laissé place à plus. Nous n'en avons toujours pas reparlé et j'ignore ce que cela signifie, tout ce que je sais, c'est que ces instants semblaient juste et parfaitement à leur place. Moi qui m'étais toujours questionnée sur mes sentiments pour mon ami et qui m'en sentais si coupable maintenant que Luke n'était plus, c'était un miracle que je ne ressente pas de la culpabilité à propos de tout ça. Je me posais plein d'autres questions, mais un quelque chose en moi me disait que ça n'avait rien de mal...


Ce matin là donc, je sors de mon lit et cherche Ethan en vain. Depuis le Colorado, il ne passait plus autant de temps chez moi...sans doute cherchait-il lui aussi un sens à tout cela. Malgré tout, heureuse de voir que ma cheville va mieux, je me dis qu'il était temps de me remettre au footing, en grande sportive que je suis. J'avais bien besoin de me vider un peu la tête et qui sait, cela m'aiderait peut-être à y voir plus clair. J'enfile mon jogging noir, fin et près du corps, un débardeur bleu que je surmonte d'un haut à manches longues spécial footing, attache mes cheveux en une queue de cheval haute et enfile mes tennis blanches. Je glisse mon I-pod dans la poche de mon haut, remonte la fermeture éclaire sur ma poitrine et quitte mon chez moi à pas lents pour commencer. Le temps d'arriver au parc, je commence à allonger et accélérer mes foulées. Uptown Funk retentit à fond dans mes oreilles, me mettant de la meilleure des humeurs, tandis que pensées lugubres et tristes, laissent place à joie et optimisme. Alors que j'arpente ce parc étrangement vide, je remarque une silhouette au loin, installée sur un banc, sur notre banc, celui sur lequel Luke et moi nous installions lors de nos petites escapades romantiques. Je ralentis sans m'en rendre compte, cherchant à identifier la personne installée sur ce banc sur lequel je ne m'étais plus jamais installée depuis que Luke n'était plus là, comme je le faisais à chaque fois que je passais par ici, et plus je m'approche, plus mon coeur s'accélère. Cette silhouette, cette stature, je crois les reconnaître...mais ce n'est pas possible. Mon pas ralentit de plus en plus à mesure que je m'approche. Je porte ma main à mes écouteurs que je laisse pendre autour de mon coup, alors que mon souffle haletant ralentit lui aussi. Je sais pertinemment qui je crois apercevoir là, sur ce banc, sur notre banc, mais ce n'est pas la première fois que je crois le voir en ville. Je ne compte même plus le nombre de fois ou je l'ai vu et interpellé ces derniers mois...j'ai crus devenir folle. Je croyais que tout ça était terminé, ces hallucinations étaient censées être terminées. Malgré mes doutes, je m'approche encore et encore. Je ne vois pas son visage, mais je suis sûre que c'est lui, mon coeur et mon corps me hurlent que c'est lui. Quand j'arrive devant lui, il remarque ma présence et lève la tête : mon coeur s'arrête. Je blêmis, tandis que j'ai un mouvement de recul et qu'un petit cri de surprise s'échappe de mes lèvres.

- Luke !...  Ma folie venait-elle d'atteindre un nouveau stade au point de le voir concrètement devant moi ? Si c'était le cas, je me ferais interner de bonne grâce. Je n'en crois pas mes yeux. Doutant de ma santé mentale, je dois m'assurer que je ne suis pas en train d'halluciner. Je m'approche de nouveau avec une légère hésitation, tend ma main tremblante en direction de son visage que je touche du bout des doigts. Au contact de sa peau, mon sang son glace : ne je me suis pas folle ! Il est bien là devant moi Mais...comment ?... Je balbutie, comme propulsée dans un monde parallèle. Mon regard s'embue de larmes, alors que je cherche à comprendre.



(c) sweet.lips

_________________

#TEAMCHATONS #BESTTEAM #WINNERS


Dernière édition par Bella E. Leigh-Gribble le Mer 18 Fév - 4:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 48
► ICI DEPUIS : 21/01/2015
► LOCALISATION : Savannah

MessageSujet: Re: Le retour, sans souvenir ~Bella et/ou Ethan~ Lun 16 Fév - 22:19



le retour sans souvenir.
Bella & Anton
    Alors que je suis toujours le visage collé aux genoux, je me mets alors à essayer de me souvenir de ma vie, mais rien ... Qui suis-je réellement ? Je ne sais pas, est-ce que je le serais un jour ? Je ne sais pas.
    Alors que j'ouvre les yeux, je me mets à regarder de tous les côtés, puis je me mets à regarder d'un côté, alors qu'une demoiselle s'approche de moi, au début, je me dis que c'est peut-être quelqu'un qui veut me demander quelque chose, c'est alors qu'elle m'appelle "Luke", ça ne pouvait pas être une coïncidence qu'elle m'appelle par l'un de mes prénoms, oui, ce n'est pas que je me souviens réellement de mon second prénom, mais c'est qu'à l'hôpital où ils m'ont gardé, ils m'ont donné ce genre d'information, je m'appelle Anton Luke Jefferson, je suis de Savannah, voilà, c'est tout ce que je sais. Il y a peut-être quelque chose que j'ignore, mais peut-être que la jeune femme pourrait m'aider à me souvenir.
    Mais la demoiselle s'approche de NOUVEAU vers moi, elle dépose sa main sur mon visage, je la regarde un peu surpris ... VOIR même au bord de la crise, pourquoi me touchait-elle ? Mais bizarrement, je la laisse me toucher le visage, c'est une sensation assez douce, au fond de moi, je sens que mon âme se sent perturber par ce toucher, comme-ci quelque chose voulait me dire que ce n'était pas la première fois que je VOYAIS la demoiselle, que nous avons un lien, mais je n'arrive pas à déchiffrer ce que c'était réellement notre lien.
    Je me mets debout, je continue de la regarder, je ne sais pas pourquoi, mais mon regard ne peut pas se détacher du beau visage de la demoiselle, je ne sais pas pourquoi, mais j'avais l'impression que ses traits, son visage, sa bouche, son corps, je le connaissais, mais je ne savais pas d'où... C'est alors qu'elle parle, je la regarde un peu surpris.


    -Pardon, nous nous connaissons ?

    C'est peut-être stupide de dire ça, mais je voudrais tellement me souvenir d'elle, s'il y avait quelque chose que je devais savoir, je pense qu'elle pourrait m'aider, mais dans mon for intérieur, je me dis que ce n'est pas possible, elle ne pouvait pas me connaître, c'était impossible, je me mets à baisser les yeux, je secoue la tête, je ne sais pas pourquoi, mais il est impossible que nous ayons un lien, je me souviendrais, j'en suis sûr.
    Je relève la tête, j'avais les larmes aux yeux, je me devais de lui dire que je ne la connais pas, qu'elle devait me prendre pour quelqu'un d'autre, oui, mais ça serait des coïncidences étranges, il s'appellerait aussi Luke, il aurait le même physique que moi ... Je sais que dans la vie, on m'a toujours dit que nous avons tous un jumeau, mais quand même, il ne faut pas non plus rêver.


    -Je m'appelle bien Luke, vous savez qui je suis ? Vous savez si j'ai de la famille ici ?

    J'avais le désir de savoir qui je suis, ce que je faisais dans la vie. Bon, je sais que j'étais à l'armée et qu'il s'est passé quelque chose, mais les médecins ne m'ont rien dit, d'ailleurs quand ils m'ont lâché dans la nature, ils ne m'ont rien dit. en fait, ils se sont dits qu'ici, les gens me reconnaîtrait et m'aiderait sans doute plus qu'eux pour retrouver la mémoire, mais je ne trouve pas super sympa.
    Je me mets alors à m'asseoir sur ce banc, le banc qui en fait, faisait partie de l'histoire de mon passé que j'ignore tout bien sûr. Je ne sais pas pourquoi, j'avais été attiré par ce banc lorsque je suis arrivé dans le parc, sans doute parce qu'il a une histoire, mon histoire, notre histoire, celle de Bella et de moi, mais que je ne me souviens de rien.

© charney


_________________

love is killing me
i never ask for the love you gave me. but you did, and my life was beautiful. and then you took it back and you broke my heart. my soul left with you. i love you and it hurt so much. you're my nightmare and my destiny.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 299
► ICI DEPUIS : 28/02/2014

MessageSujet: Re: Le retour, sans souvenir ~Bella et/ou Ethan~ Mer 18 Fév - 17:44

Le retour chargé de souvenirs...
Les fantômes du passé ne restent jamais silencieux bien longtemps.
Je crois sentir littéralement le sol se dérober sous mes pieds. Mon monde s'effondre, s'étiole et je ne sais plus quoi croire. Pendant des semaines, j'ai crus perdre la raison, pensant voir Luke partout où j'allais. Tout le monde me disait que c'était normal, que c'était le chagrin qui parlait, que je refusais simplement de le laisser partir et que la simple pensée de pouvoir le voir me rassurait et rendait ma peine moins douloureuse et j'avais fini par le croire. Petit à petit, j'avais cessé de le voir. Mon coeur avait cessé de s'emballer à chaque fois que mes yeux me jouaient des tours et j'avais fini par me résigner et à accepter la terrible vérité : mon mari était mort, il ne reviendrait plus, plus jamais. Nos projets d'avenir étaient avortés. Nous n'aurions pas d'enfants ensembles, nous n'achèterions jamais cette grande maison au Texas où Wildfire, mon cheval, aurait tous le loisir de galoper à sa guise et où nos enfants apprendraient l'équitation et pourraient eux aussi découvrir la sensation de totale liberté que ce sport peut procurer. Luke n'était pas que mon mari, c'était l'un de mes meilleurs amis et notre quotidien était parfait. Il m'aimait, me soutenait, me rassurait...moi qui ait eut une enfance et une adolescence sans père, j'avais trouvé un mari sûr de lui, qui prenait les choses en main et avec lequel j'étais la plus heureuse des femmes. Renoncer à lui m'avait été plus que difficile. Je ne compte plus le nombres de réveils où, après avoir passé la nuit à revivre nos moments partagés, je le cherchais dans notre lit désespérément vide, avant de réaliser qu'il n'y serait plus jamais.

Tous ces moments sombres, j'étais enfin parvenue à les dépasser, à accepter mon nouveau statut de veuve et surtout à accepter que les trois mousquetaires ne seraient plus que deux à présent. Et voilà que là, au détour de ce parc, je tombe sur son sosie parfait. N'avais-je pas le droit à un peu de répit ? Je reprenais enfin gout à la vie...je n'avais pas besoin de ça ! Les yeux rivés sur cette étrange apparition, je tente de discerner le faux du vrai, de savoir si je suis définitivement folle à liée ou s'il est véritablement installé en face de moi. Quand j'entends sa voix, je soupire de surprise, plaquant ma main contre ma bouche entrouverte par la surprise, tandis qu'un immense frisson s'empare de tous mon corps. Des hallucinations visuelles, j'en avais eu certes, mais des hallucinations auditives aussi réalistes, jamais. Je reconnaîtrais cette voix entre milles. Je suis partagée entre l'envie de partir en courant, tellement tout cela est effrayant, et celle, incroyablement forte, de lui sauter dans les bras : je viens de retrouver mon mari. Choquée, je ne remarque même pas qu'il vient de me demander si nous nous connaissions.

Comme dans un réflexe, je porte ma main à sa joue, que je caresse délicatement, peinant encore à croire ce qui est en train de m'arriver. Après près de huit mois de deuil, il était de retour. Je ne pense même pas à ce qui venait de se passer avec Ethan...j'aurais bien le temps de me torturer l'esprit plus tard. Pour le moment, je veux comprendre comment une telle chose peut être possible. Il a l'air perdu et un peu déstabilisé...je ne l'avais jamais connu comme ça...j'ignore ce qui a pu lui arriver là-bas, mais il est changé, c'est évident. Pourquoi n'était-il pas venu à moi ? Pourquoi avait-il fallut que je tombe sur lui par hasard ? Alors que je m'apprêtes à lui poser davantage de questions, il me prend de court

- Je m'appelle bien Luke, vous savez qui je suis ? Si je sais qui il est ? Il se moque de moi j'espère ? Je fronce un peu les sourcils, perplexe, me demandant si c'était une plaisanterie de très mauvais gout. C'était tout ce qu'il trouvait à me dire après huit longs mois d'absence ? Mais il vient de me vouvoyer ? Il y a quelque chose qui cloche. Vous savez si j'ai de la famille ici ? Ces mots forment rapidement un poignard qui se darde dans mon coeur avec une force sans nom. Demander à sa "veuve" si on a de la famille, c'est un peu cruel non ? Les larmes contenues tant bien que mal dans mes yeux coulent sans que je m'en rende compte, prise dans un ascenseur émotionnel des plus brutal. Ma main quitte sa joue, alors que je tripote nerveusement mon alliance. Je reste silencieuse quelques secondes, cherchant à me ressaisir et à trouver un sens à cette situation qui n'en a aucun. Paniquée et perdue, je me contente de lui murmurer

- C'est moi...c'est Bella...ta Bella... Il n'a pas l'air de me reconnaître...c'est un cauchemar. Je lui tend une main tremblotante et lui montre mon alliance C'est toi qui m'a offert cette bague, le jour de notre mariage... Je sens mon coeur s'alourdir dans ma poitrine, alors que je continue à espérer qu'il me dira que tout ça est une mauvaise blague...


(c) sweet.lips

_________________

#TEAMCHATONS #BESTTEAM #WINNERS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 48
► ICI DEPUIS : 21/01/2015
► LOCALISATION : Savannah

MessageSujet: Re: Le retour, sans souvenir ~Bella et/ou Ethan~ Mer 18 Fév - 18:56




le retour sans souvenir.
Bella & Anton
    Je n'arrête pas de regarder la demoiselle, enfin la jeune femme qui se trouvait en face de moi, elle avait l'air d'être surprise, choquée, est-ce que nous nous connaissons ? En fait, je pense que la question était surtout pour savoir réellement, elle était sans doute son meilleur atout pour retrouver la mémoire, petit à petit, je commençais à comprendre pourquoi l'armée avait décidé de me renvoyer ici, ils espéraient que je retrouvais la mémoire grâce à cette femme ... Mais ils auraient pu me renseigner sur ma vie ... Mais il faut dire que l'armée ne connaissait pas trop mon histoire, ils savaient que j'étais marié, mais même pas, ils ont décidé d'avertir la jeune femme qu'en fait, il n'était pas mort.
    Je continue de regarder la jeune femme, elle avait les larmes aux yeux, sans doute nous nous connaissons assez bien, mais comment j'aurais fait pour oublier une aussi jeune femme ? Il faut dire que tout ce qui est survenu avant mon réveil à l'hôpital militaire, je ne me souviens de rien, on m'a expliqué que je m'étais pris une balle et que j'ai sauvé la vie du chef qui nous guider, mais que malheureusement, j'avais eu de graves séquelles, tellement qu'ils pensaient que j'étais mort, mais je me suis réveillé ... Avec comme grave conséquence, la perte de la mémoire.
    En plus des conséquences sur ma vie, il y avait eu les conséquences sur la vie de ceux qui me connaissaient, je ne savais pas s'ils étaient nombreux, mais je sais que j'avais de la famille. C'est d'ailleurs après la question de "Est-ce que j'ai de la famille", j'ai vu que la demoiselle tripotée doucement sa main, je pouvais voir une alliance, la demoiselle était mariée ... Je ne sais pas trop ce qui se passe, mais je devais sans doute l'importuné.
    C'est alors qu'elle se présente, elle s'appelle Bella ... Et à la suite, elle montre sa main tremblante et elle me dit que l'alliance qu'elle a aux doigts, c'est moi qui lui donné lors de notre mariage ... C'est à ce moment-là que je suis resté bouche-bée, je n'osais pas parler, je m'assois sur le banc choqué, j'étais donc marié... Je me mets alors à regarder ma main et pour la première fois, je vois bien une alliance a mon doigt, je ferme les yeux, essayant alors de me souvenir ... Mais j'avais l'impression que plus je me forçais à retrouver des petits passages de ma vie et moins j'y arrivais. Pourtant, j'ai essayé de retrouver le prénom de la jeune femme, son visage ... J'étais a peu prêt sur de l'avoir déjà vu, mais je ne sais pas d'où ... J'ouvre les yeux et la jeune femme était en train de pleurer, je ne savais pas quoi dire ... Qu'est-ce que je pouvais faire ... Je ne savais pas, je me mets de nouveau debout, face à la demoiselle, je me mets à observer son visage, son corps, j'essayais de me souvenir ... Mais rien ne me vient ... Comme-ci quelque chose m'empêcher réellement de retrouver la mémoire, sans doute, parce que mon amnésie durée depuis des mois, et peut-être parce que personne ne m'avait parler de la jeune femme, de mon histoire ... Je ne comprenais pas, comment aurais-je pu oublier ce passage de ma vie ?
    Je venais d'avoir moi aussi les larmes aux yeux, mais ce n'était pas pour la même raison, ne pas me souvenir d'elle, c'est très dur, en voyant la jeune femme pleurée, je me dis que ce n'était pas une plaisanterie ... Ou alors elle se jouait de moi et là, je ne serais pas heureux, je pouvais sans doute avoir quelqu'un sur qui comptait, mais dans le fond de mon être, ça se batailler, il y a un côté qui fébrile, juste à regarder la demoiselle, j'avais réellement le désir de la prendre dans mes bras, que ce qu'elle me disait, c'était la vérité, mais l'autre partie, celle qui est la plus méfiante me disait qu'elle me mentait, qu'elle se jouer de moi ... Qu'il fallait que je m'éloigne, mais mes jambes refusent d'obéir à mon cerveau, je restais figé devant la demoiselle, impossible de parler... Impossible d'essayer de dire qui que ce soit, j'avais envie de lui poser des questions, mais j'avais peur de la réponse. Je respire un bon coup.

    -Ce... Ce n'est pas... Pas possible... Je me souviendrais... J'en suis sûr.

    Tout comme la demoiselle, mes larmes coulent le long de mon visage, comme-ci ce qu'elle venait de me dire m'avait blessé, la partie de moi qui était fébrile juste à la regarder, était atteinte, comme-ci j'avais eu des sentiments pour la jeune femme.
    J'approche alors ma main de la main qu'elle m'a montrée, je touche l'alliance, je ne sais pas en espérant avoir un petit flash, me souvenir de la façon dont je lui ai demandé d'être ma femme ou même comment leur relation avait débuté, mais je ne me souviens de rien ... Je ne me souviens pas, comme-ci j'avais l'impression que le gouvernement m'avait retiré toute ma vie pour savoir comment j'allais gérer le retour à la réalité, mais cela me faisait plus de malle que de bien.



© charney


_________________

love is killing me
i never ask for the love you gave me. but you did, and my life was beautiful. and then you took it back and you broke my heart. my soul left with you. i love you and it hurt so much. you're my nightmare and my destiny.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 299
► ICI DEPUIS : 28/02/2014

MessageSujet: Re: Le retour, sans souvenir ~Bella et/ou Ethan~ Jeu 19 Fév - 3:37

Le retour chargé de souvenirs...
Les fantômes du passé ne restent jamais silencieux bien longtemps.
C'est un cauchemar, un véritable cauchemar. Je n'y comprend rien. Je n'ai même pas eu le temps de me réjouir de cette nouvelle : Luke était en vie. Je devais être heureuse, sauter de joie, me réjouir de l'idée qu'il soit bel et bien là et qu'il puisse de nouveau faire partie de ma vie, mais rien de tout ça n'était normal. Rien n'était fait pour que je sois heureuse de cette rencontre : il avait fallut que je lui tombe dessus par hasard, me renvoyant brutalement à ces mois de douleurs et voilà que maintenant, il ne semblait pas se souvenir de moi. Etait-ce vrai ou était-ce une mauvaise blague ? Ou alors il avait une nouvelle vie à présent et il jouait l'amnésique afin de se débarrasser de moi ! Non, ce n'était pas possible. Ce n'était pas Luke, pas mon Luke, pas celui avec qui j'avais grandit et surtout pas celui avec qui j'avais des projets d'avenir. S'il avait voulut refaire sa vie, il me l'aurait dit, tout simplement. Il me respectais suffisamment pour me le dire. Je suis perdue et je ne sais pas quoi faire. Voilà une de ces situations où j'aimerais bien avec Ethan à mes côtés...le Luke que j'ai devant moi n'est plus totalement mon mari, je le sais, je le sens. Ce que je lis dans son regard n'a rien de rassurant. Dans des situations comme ça, c'était Luke qui me rassurait avant, qui prenait les choses en main et me laissait le temps de reprendre mes esprits, alors là, face à mon mari qui ne se souvient pas de moi, je suis démunie. La communication avait toujours été si simple entre lui et moi...je ne sais pas quoi faire. Il regarde mon alliance et ne réagit pas. Ce n'était peut-être pas une blague finalement.

- Ce... Ce n'est pas... Pas possible... Je me souviendrais... J'en suis sûr. Voilà qu'il remettait ma parole en doute...ce n'était vraiment plus mon Luke. Dans une tentative désespérée de lui ouvrir les yeux, j'ôte mon alliance et cherche l'inscription dissimulée à l'intérieur : "Luke - 2010", puis je saisis sa main et en ôte délicatement son alliance à lui. Je lui tend alors les deux bijoux, l'incitant à regarder ce qui se trouve dans la sienne "Bella - 2010".

- Et ça ? Tu t'en souviens de ça ? Ca va bientôt faire cinq ans qu'on est marié ! J'avais trouvé l'idée de faire graver nos alliances incroyablement kitsch quand Luke me l'avait proposé...quelle bonne idée il avait eut ce jour là. Avec nos deux prénoms dans ces bijoux au symbole si important, il ne pouvait plus se voiler la face.
C'était la première fois que je retirait ma bague depuis la disparition de ma moitié, alors je la remet rapidement à mon doigt, le seul et unique endroit où elle doit être, avant de replacer mon regard sur lui, réalisant doucement qu'il était bel et bien devant moi. Je le dévisage sans retenue, détaillant chacun de ses traits et m'imprégnant de son visage. Quelques jours auparavant, je craignais encore que son souvenir ne s'efface de ma mémoire. J'ai comme le sentiment qu'une deuxième chance m'est offerte.
Sans pouvoir m'en empêcher, je porte mes deux mains à son visage que je maintiens doucement et, alors que je darde mon regard dans le sien, je lui demande, presque suppliante

- Mais qu'est-ce qui t'es arrivé ? Je ne comprend toujours pas pourquoi l'homme qui se tient devant moi et qui ressemble comme deux gouttes d'eau à mon défunt mari, ne me reconnait pas, pourquoi il ne se souvient pas de notre union, pourquoi toute notre histoire ne semble plus avoir d'importance à ses yeux. J'ai besoin de réponses, j'ai besoin de réalité, j'ai besoin de comprendre. Je ne peux ni me réjouir, ni paniquer, tant que je ne comprends pas. Je caresse nerveusement ses joues de mes pouces, attendant cette réponse avec une impatience non dissimulée.


(c) sweet.lips

_________________

#TEAMCHATONS #BESTTEAM #WINNERS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 48
► ICI DEPUIS : 21/01/2015
► LOCALISATION : Savannah

MessageSujet: Re: Le retour, sans souvenir ~Bella et/ou Ethan~ Jeu 19 Fév - 14:31




le retour sans souvenir.
Bella & Anton
Maintenant, je comprenais ce qui se passer, s'ils m'avaient envoyé ici, ils savaient que je ne pourrais que souffrir et faire souffrir les gens qui m'entourent. Je savais que mon passé avait été combler par quelqu'un, à l'armée, on ne m'avait pas rendu toutes mes affaires, je savais que dans ses affaires, je retrouverais une partie de ma vie ... Mais ils attendaient que j'ai un logement, une adresse pour pouvoir tout envoyer ... Mais savait-il que ça pouvait prendre du temps ? Personne ne louerait un logement à quelqu'un qui ne travaille pas, qui ne savait pas qui, il était et encore moins à quelqu'un qui à l'air totalement à l'Ouest.
Mais depuis quelques minutes, j'ai l'impression que la demoiselle se foutait de moi, j'essayais de comprendre pourquoi elle ne cesser pas de me dire que je suis quelqu'un d'important ... Nous étions mariés elle et moi ? Ce n'est pas possible, comment effacer autant d'année ? L'armée m'avait-il réellement fait quelque chose ? Le coma avait sans doute fait beaucoup plus de dégât que je le pensais ... Parfois, je me revois quand j'étais petit, il y avait deux personnes et un bébé ...Maintenant, je comprenais ce qui se passer, s'ils m'avaient envoyé ici, ils savaient que je ne pourrais que souffrir et faire souffrir les gens qui m'entourent. Mais tout le reste ne me revient pas, comme-ci une force surnaturelle m'empêcher de me souvenir tout de suite.
Je sais que c'était mes parents et moi quand j'étais petit ... J'avais l'impression que l'âme d'un bébé avait pris la place dans ce corps d'adulte ... Je me sens tellement démuni, tellement seul et perdu. Comment je pouvais faire pour retrouver la mémoire. Est-ce que je devais croire ce que la demoiselle me raconter ? J'étais bel et bien perdu, mais dans le regard de la jeune femme, je ne percevais pas de mensonge, il y a une phrase que j'ai lue dans un bouquin qui disait "les yeux sont la barrière de l'âme", en gros, c'est dans les yeux qu'on ne trompe pas.
C'est alors qu'elle enlève sa bague, puis la mienne, l'inscription sur les bagues étaient formelles, "Luke -2010" et "Bella -2010- ce qui veut dire que sur ma bague, c'était Bella, la sienne Luke... Je reste bouche-bée une nouvelle fois face à cette révélation, je lève la tête vers la jeune femme... Non, vers ma femme, mais je ne peux pas dire qu'elle a raison que c'est la vérité ... Je n'en sers rien, les médecins m'ont toujours dit de laisser parler mon cœur, que c'est lui qui va me guider, mais j'avais peur, peur d'être trahis, peur de souffrir ... Mais dans la vie, sans doute faut-il prendre le risque. Je... Je n'en sers rien, les médecins m'ont toujours dit de laisser parler mon cœur, que c'est lui qui va me guider, mais j'avais peur, peur d'être trahis, peur de souffrir ... Alors nous... Je ne peux pas remettre en doute, cette preuve.
Les larmes aux yeux, la douleur que je ressentais, la présence qu'elle m'inspirait, tout ça faisait que j'étais censé être l'homme le plus heureux, j'avais une femme, peut-être même des enfants et une belle maison, mais si elle était aussi désemparée lorsqu'elle m'a vue, elle a dû croire que j'étais mort ... Sans doute, lorsque j'étais dans le coma, ils ont parlé qu'ils avaient annoncé mon décès et que normalement, ils auraient dû me débrancher et donc mourir ... Cela faisait quelques mois déjà qu'ils me gardaient, sans doute pour faire des études sur mon corps ... Je ne sais pas, je ne comprends plus rien.
Alors qu'elle dépose son regard et ses mains sur mon visage, je me mets à la regarder dans les yeux, j'aurais tellement voulu la prendre dans mes bras, l'embrasser et lui dire que ce qui c'est passé ce n'était qu'un horrible cauchemar, mais j'étais incapable de trouver les mots, je suis resté silencieux tellement longtemps que je n'arrivais pas à ouvrir la bouche pour articuler un mot. C'est alors qu'elle me demande ce qui c'était passé. Qu'est-ce que je pouvais lui dire ? Heu, normalement, elle a dû savoir qu'on été pris dans une embuscade, qu'on m'a tiré dessus et que je suis tombé par terre ... À la suite, ils m'ont décréter mort, mais ce n'était pas le cas, je me suis réveillé il y a genre même pas deux mois à l'hôpital, ou j'ai dû réapprendre tout ce qu'un enfant doit apprendre.
D'après ce qu'on m'a dit à l'hôpital militaire, on a été prit dans une embuscade, les flash me reviennent généralement le soir, j'étais avec deux personnes et le chef de file, il était blessé, j'ai voulu aller l'aider, mais on m'a tiré dessus, je me suis éfronder sur le chef, d'après ce que je sais, il s'en est sorti, puis plus rien, jusqu'à ce qu'il y a quelques mois, je me suis réveillé à l'hôpital, je ne me souviens de rien d'autre. On m'a juste dit que je m'appelais Anton Luke Jefferson, après avoir appris à me "débrouiller" seul et voyant que ma mémoire ne reviennent pas, ils m'ont abandonnés ici, pensant que ma mémoire revienne.
La seule chose que je pouvais lui dire, c'est le détail de ce que je me souviens de l'armée, du moins avant le drame et juste après mon réveil à l'hôpital. Je sais qu'à l'hôpital, j'ai vu des visages, des visages que je connaissais, mais plus le temps passe et moins je me souviens des visages, car plus je forçais, moins je les voyais. Ce qui ne me revient pas, c'est que le visage de la demoiselle, c'était le visage de ma femme. Du moins, de la femme qui était en face de moi.

© charney


_________________

love is killing me
i never ask for the love you gave me. but you did, and my life was beautiful. and then you took it back and you broke my heart. my soul left with you. i love you and it hurt so much. you're my nightmare and my destiny.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 299
► ICI DEPUIS : 28/02/2014

MessageSujet: Re: Le retour, sans souvenir ~Bella et/ou Ethan~ Ven 27 Fév - 16:19

Le retour chargé de souvenirs...
Les fantômes du passé ne restent jamais silencieux bien longtemps.
Il n'avait toujours pas l'air de se souvenir de quoi que ce soit, mais il semblait comprendre ce qui se passait, ce qui n'était pas mon cas. Comment une telle chose était-elle possible ? Je veux dire, comment quelqu'un avait-il pu prendre la décision de nous envoyer à Ethan et moi, deux hommes pour nous annoncer que notre mari et ami, avait perdu la vie au front, alors qu'il n'en était rien ? Comment une telle erreur avait-elle pu se produire ? C'était insensé ! Comment avait-ils pu nous infliger cette atroce douleur que de devoir faire le deuil d'un proche, alors que ce dernier est encore en vie ? Et surtout, comment avaient-ils pu le renvoyer à Savannah, comme ça, sans lui en dire plus sur sa vie, et sans me prévenir moi. Je suis sa femme après tout et je méritais d'apprendre qu'il était en vie autrement que de cette façon si brutale et si traumatisante ! Je l'ai pleuré, j'ai du faire le deuil de notre vie commune, de ces enfants que nous n'aurions jamais, de ces projets qui ne se réaliseraient jamais et maintenant que je le retrouve, il ne me reconnait pas. L'immense claque qui s'abat sur mon visage à cet instant et d'une violence inouïe. Il parle de preuve, comme si je tentais de le convaincre de notre histoire, de notre amour et de notre mariage...je ne devais pas avoir à convaincre mon mari que je suis bien qui je dis être. Je n'avais jamais eu à faire une chose de ce genre. Luke avait confiance en moi et ne remettait jamais ma parole en question, simplement parce qu'il savait que j'étais droite dans mes baskets. Même quand il me posait des questions à propos de ma relation avec Ethan, il ne doutait pas de moi, pour la simple et bonne raison qu'il savait que je l'aimais...Ethan ! Mince. Des flashs me reviennent en tête, s'interposant avec la vision quasi fantomatique de ce mari qui ne l'est plus vraiment. Que faire ? Que penser ? Que ressentir ? Je suis perdue. J'ai l'impression que ma tête va exploser.

Dans une tentative désespérée, je tente de comprendre ce qui avait bien pu lui arriver. Il me raconte alors la même version que celle que j'avais eu de ces deux officiers, à la différence près que la fin de cette lugubre histoire n'est pas la même. Je ne suis donc pas surprise, juste révoltée d'apprendre qu'on l'avait renvoyé chez lui, comme ça, sans soutient, sans informations supplémentaires.

- C'est aberrant !

Je savais que ce n'était pas une bonne idée qu'il s'engage dans l'armée ! Je sentais que cette historie finirait mal, d'une façon ou d'une autre. Je me souviens de cette sensation abominable de culpabilité que j'avais ressentis quand ces hommes sont venus m'annoncer sa disparition. Je m'en voulais de n'avoir pas su trouver les mots pour l'empêcher de s'engager, de partir loin de moi. J'avais voulu être compréhensive et lui faire confiance...j'aurais mieux fait de faire ma chieuse, de le faire culpabiliser, afin de le garder à la maison, mais je m'en serais voulu de l'avoir empêché de réaliser ses rêves et je suis certaine qu'il m'en aurait voulu lui aussi, mais au moins, il serait encore lui.
Mes mains toujours présentes sur ses joues, les caresses délicatement, comme pour le rassurer, alors que je plonge mon regard dans le sien, cherchant à savoir s'il restait en lui encore une petite part de celui que j'avais aimé ou s'il avait totalement disparu

- Je t'ai crus mort !... Ma voix se brise alors que je prononce ces quelques mots si lourds de conséquence, tandis que mes larmes roulent sur mes joues. J'avais besoin de le sentir contre moi, comme pour m'assurer qu'il était bel et bien là ! Je me hisse sur la pointe des pieds et le sert dans mes bras. Là, contre lui, je réalise enfin qu'il est là, pas totalement lui même, mais il est en vie !


(c) sweet.lips

_________________

#TEAMCHATONS #BESTTEAM #WINNERS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour, sans souvenir ~Bella et/ou Ethan~

Revenir en haut Aller en bas
 

Le retour, sans souvenir ~Bella et/ou Ethan~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour à la maison après accouchement - pas de voiture!
» retour achat
» comment savoir son ovulation sans avoir de retour de couche?
» retour de couches sous Mirena
» Retour après congé sans soldes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPILY EVER AFTER :: - Savannah - :: Town Center :: ► Forsyth Park
-