HEVA ferme ses portes, pour mieux les rouvrir ICI ! A très vite !

Partagez | 
 

 MICKA + « Aimer ne peut être que joie et bonheur, sinon ce n'est pas de l'amour. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Fondatrice ► Toute douce
avatar
► MESSAGES : 999
► ICI DEPUIS : 29/10/2013

MessageSujet: MICKA + « Aimer ne peut être que joie et bonheur, sinon ce n'est pas de l'amour. » Mer 13 Nov - 17:39



Ton pseudo de la mort qui tue
If our love is tragedy, why are you my remedy? If our love's insanity, why are you my clarity?

NOM ► Weaver PRÉNOMS ► Mickaëla Lena SURNOM(S) ► Micka, Mick ou Lena pour ses proches. ÂGE ► 28 ans DATE DE NAISSANCE ► écrire ici LIEU DE NAISSANCE ► Londres ORIENTATION SEXUELLE ► Hétéro STATUT CIVIL ► Divorcée MÉTIER ET/OU ÉTUDES ► Ancien mannequin reconvertit dans le secrétariat AVATAR ► Olivia *HOT* Wilde GROUPE ► Family CRÉDITS ► Gif : Tumblr; avatars : Bombshell


Tu crois que t'es sympa ?



De prime abord, Micka est Distinguée et très Féminine, en bonne anglaise qu’elle est. Elle dégage quelque chose de particulier, une sorte de douceur. Toujours très souriante et très attentionnée, elle est très abordable. S’il y a une personne sur laquelle on peut être sûr de toujours pouvoir compter, c’est bien elle. Il y a quelque chose d’apaisant chez elle. Toujours bienveillante envers les autres, vous ne l’entendrez jamais prononcer un mot plus haut que l’autre, sans doute par pudeur. Elle a toujours été particulièrement pudique quant à ses sentiments, positifs, comme négatifs. Elle n’ira donc jamais directement à la confrontation avec qui que ce soit et ne cherchera jamais à humilier qui que ce soit, sans doute parce qu’elle est mère et plutôt mature.

Elle a cette capacité à percevoir le meilleur des gens, parfois même sans qu’ils n’en soient eux même conscients. Cependant, elle est très réfléchie, réservée et parfois méfiante. Ne confondez pas sa douceur avec de la naïveté ou de la stupidité. Elle sait très bien à quelle elle peut se fier et vous n’aurez rien d’elle si vous n’avez pas montré patte blanche avant. Elle se doit d’être sur ses gardes pour elle, mais surtout pour sa fille. Elle ne veut pas risquer de faire entrer dans leur vies, quelqu’un qui leur serait néfaste.  

Par contre, une fois qu’elle accorde sa confiance, c’est sans conditions. Au sein de sa famille, elle a appris ce qu’étaient la compassion et l’amour. Elle aime sans restriction ceux qui le méritent et parfois ceux qui ne le mériteraient pas forcément. Fidèle et incroyablement serviable, elle fera toujours tout pour rendre ses proches heureux (elle a mis un terme à ses études pour aider sa famille sans hésiter). Sa fille lui a appris ce qu’était la tendresse et a fait naître en elle un instinct de protection envers ceux à qui elle tient, tel une vraie maman lionne qui protègera sa progéniture envers et contre tout et tous.

Mais ne vous y trompez pas. Micka n’est pas qu’une petite poupée que l’on câline et qui réconforte. Elle a un caractère bien trempé et ne se laisse pas malmener. Déterminée à ne pas se laisser abattre par la vie, elle est habitée par rage de vaincre incroyable. Battante, courageuse et persévérante, elle arrachera des lambeaux de bonheur avec les dents s’il le faut. On la dit têtue et bornée ce qui est totalement vrai ! Elle ne fait que ce qu’elle a décidé, un peu comme un missile de guerre dont on ne peut plus changer les coordonnées d’arrivée. Il lui faut encore acquérir la sagesse d’écouter les conseils qu’on peut lui donner.

Mickaëla a un sacré défaut : maniaque au possible, elle doit tout ranger, tout nettoyer, tout contrôler, craignant que les choses lui échappent. Elle se dit consciencieuse, mais elle est bien en deçà de la vérité. Elle n’est pas loin d’être germaphobe, pas très pratique quand on a une fille en bas âge. Voir sa fille se rouler dans le bac à sable avec ses petits camarades ou sur le sol de chez elle est une torture pour elle. Sa sœur pense qu’elle à des TOC, mais elle n’en est pas encore à ce point. Sa maniaquerie la rend parfois un peu maladroite : elle peut se cogner en s’agitant pendant son ménage, oublier une casserole sur le feu parce qu’elle nettoie une tâche sur le tapis, mais ce ne sont que quelques petits détails.

Il semblerait qu’il n’y ait pas une once de méchanceté en cette femme. Elle ne s’intéresse aux gens que pour ce qu’ils sont et non pour ce qu’ils ont ou ce qu’ils représentent. Certaines personnes ont tenté de la faire passer pour une femme vénale durant son divorce, mais elles se sont vites rendues compte que ces accusions étaient non fondées. D’une modestie incroyable, vous ne l’entendrez jamais se vanter de sa carrière de mannequin internationale. Elle a côtoyé les plus grands du métier, mais n’en parle jamais.

Et tes goûts dans tout ça ?



Comme la plupart des femmes, Mickaëla est très gourmande : crème glacée, bonbons et chocolat sont sa grande faiblesse. Elle s’en prive très souvent afin de faire attention à sa ligne, mais c’est très compliqué. Elle aime le sport, la danse surtout, qu’elle pratique depuis qu’elle est enfant. C’est d’ailleurs cette pratique soutenue de la danse classique qui lui confère ce port altier. Sa mère la voyait ballerine quand elle était petite, carrière qui ne lui aurait pas déplut.
La jeune anglaise adore les films romantiques, cheezy, à l’eau de rose (vous avez compris l’idée je pense). Il n’est pas rare de la voir devant un de ces fils, un pot de glace sur les genoux et un paquet de mouchoir à portée de main au cas où. Remplacez le film par un bon livre, ça marche aussi. Elle a grandis dans l’idée que le prince charmant existait ou plutôt, que le grand amour existait. Elle a perdu l’illusion du prince charmant après son divorce, mais elle continue à croire que l’amour, le grand, le vrai, existe et qu’avec un peu de chance, elle pourra le trouver.

Y'a quelqu'un derrière l'écran ?


PSEUDO/PRÉNOM ► Caramelle / Lou' ÂGE ► 21 ans SEXE ► Chui une filleuuuh ! PAYS/RÉGION ► Région lyonnaise TU NOUS AS CONNU COMMENT ? ► HEVA est sortit de ma petite tête ^^ POURQUOI T'ETRE INSCRIT(E) ? ► Bah parce que c'est mon forum RazzUNE PROPOSITION OU SUGGESTION A NOUS FAIRE ? ► Viendez me parler, je ne mors pas ! UN DERNIER TRUC A DIRE  ? ► Je vous naime !
Code:
<div class="pris">► OLIVIA WILDE</div>



© Sensatiion


Dernière édition par Mickaëla Weaver le Mer 13 Nov - 18:45, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.happily-everafter.net

Fondatrice ► Toute douce
avatar
► MESSAGES : 999
► ICI DEPUIS : 29/10/2013

MessageSujet: Re: MICKA + « Aimer ne peut être que joie et bonheur, sinon ce n'est pas de l'amour. » Mer 13 Nov - 17:39


Viens que je te raconte ma vie

Ouvre tes oreilles et écoute bien


J'ai vu le jour il y a 28 ans de cela, dans la belle et légendaire ville de Londres, dans une famille tout ce qu'il y a de plus normale. Chez moi pas de parents démissionnaires, alcooliques, violents...Non juste des parents normaux, et aimants comme il en existe encore un certain nombre. Petite, je suis donc gâtée comme une petite princesse, mais dans la limite du raisonnable bien sûr. Mes parents avaient les moyens de vivre bien, ils n'étaient pas riche non plus, mais ils avaient ce qu'il leur fallait. Ils ne faisaient pas d'excès pour moi, car ils voulaient être sûrs que je connaisse la valeur de l'argent.

J'ai vécue seule avec eux durant 4 ans, avant la naissance de ma petite soeur, Megan, avec qui je m'entends très bien. J'ai eu une scolarité tout ce qu'il y a de plus exemplaire étant à l'époque une petite fille calme et posée. Je faisais tout ce qu'il fallait faire et rien de plus, pas de vague, pas de rébellion, pas de crise d'ado violente. Autant dire que mon enfance fut considérée comme ennuyeuse pour un certain nombre, mais pour moi elle fut tout simplement parfaite. Malheureusement, il semblerait que j'ai gaspillé mon stock de bonheur trop vite...A 19 ans, alors que je quitte la maison, pour la résidence universitaire, ma mère tombe gravement malade. Elle finit par nous quitter 3 mois après l'annonce de sa maladie, le choc. Mon père dévasté s'enterre dans un mutisme. Je me retrouve donc obligée de prendre soin seule de ma sœur alors âgée de 14 ans. Je retourne à la maison et mets mes études entre parenthèses. La famille avant tout !

Mon père perd son emploi un an plus tard, suite à un licenciement économique. Commence alors la descente aux enfers : il sombre dans une profonde dépression, de laquelle ni les médecins, ni les psychologues, ni même ma sœur ou moi ne semblaient capables de le sortir. Il faut alors que je subvienne aux besoins de la famille seule. Un beau jour, alors que je servais dans le restaurant dans lequel je travaillais, un homme, Owen Mickaelson, m'aborde, me disant que j'ai un physique parfait pour être mannequin. « Pfff n'importe quoi, essayez une autre technique de drague la prochaine fois. Veuillez m'excuser, mais je dois travailler MOI ! » Lui avais-je alors répondus, persuadée qu’il se fichait de moi.  J'avais besoin d'argent pour vivre, pas d'un passe-temps. Il insiste, me donne sa carte et me dit de passer à son agence pour des essais. Intriguée et un peu curieuse, je vérifie le sérieux de cette agence et un jour ou je sors plus tôt du boulot, je décide d'y faire un saut, histoire de. Je me retrouve face à lui et sa collaboratrice, qui me dit exactement la même chose que lui. Face à mon scepticisme, ils finissent par me parler du salaire des mannequins qui réussissaient : environs 500 livres sterling par semaines ! M'assurant que j'allais moi aussi réussir, ils finissent par me convaincre. Je signe un contrat avec l'agence, dans l'espoir d'amasser un maximum d'argent, et de quitter ce travail, qui n'était pas fait pour moi.


Rapidement, je deviens un des modèles le plus vendeur de l'agence. J'enchaine contrat sur contrat et je gagne une quantité astronomique d'argent. Pendant ce temps, je me lance dans une relation avec Owen, qui s’avère être à mes yeux, l'homme le plus gentil au monde. A 22 ans, je deviens Madame Micka Mickaelson, épouse d’un homme merveilleux et très riche. Il achète une maison fabuleuse à mon père et ma sœur alors âgée de 18 ans. Un an plus tard, mon père va mieux et peut à nouveau assumer sa vie et celle de ma sœur. Owen me donne alors des contrats à l'étranger et nous nous lançons dans un road trip d’un an à travers le monde entier. Ce voyage boost considérablement ma carrière et je fais la une des magazines les plus prestigieux. Tout va alors pour le mieux.
Au bout de cette année, nous reposons nos valises à Londres pour quelques vacances en famille. Deux semaines plus tard, je découvre que je suis enceinte, ce qui est une bonne nouvelle pour notre couple, mais pas très bonne pour ma carrière. Malgré cela, je mets au monde notre petite fille Lilly (25 ans) (le prénom de ma mère) Jewel (notre petit bijou), et reprend tant bien que mal ma carrière après une année de remise en forme.


Au fil du temps, je vois Owen de plus en plus distant et surtout de plus en plus absent auprès de sa fille. Je finis par découvrir qu'il a une aventure avec une des petites nouvelles grues sans cervelles de l'agence depuis 8 mois déjà. Le choc. Mon monde s’effondre. Il était l’homme parfait à mes yeux et nous avions une famille. Ce n’était pas censé être sans importance. Une famille à de la valeur ! Dégoutée et le cœur brisé, je mets alors demande le divorce après quatre ans et demie de mariage. Le divorce prononcé, j’obtiens une grande partie de l'argent de notre couple  en raison de l'adultère d'Owen, ainsi que la garde de Lilly. Je finis par mettre fin à mon contrat avec l'agence, la seule que je connaissais, ne parvenant plus à supporter de travailler avec lui. Malgré ses nombreuses excuses, et ses tentatives pour nous revoir toute les deux, rien n'y fait. Il m’avait trahit, avait trahit notre famille et ses « Je suis désolé Lena, je n'aurais jamais du te faire ça, c'était une terrible erreur ! Elle ne représente rien pour moi ! Pardonne moi je t'en prie. Tu sais bien que je ne peux pas vivre sans Lilly et toi. S'il te plait... ». Comment pouvais-je lui pardonner ? Après tout ce que j'avais traversé, toutes les épreuves, il ne trouvait rien de mieux que de me tromper, de me trahir ainsi. Je m’étais battu pour ma famille, j’avais vu mon père lutter contre sa dépression pour ma sœur et moi et l’homme que j’aimais, que j’avais épousé et avec qui j’avais eu un enfant avait été incapable de me respecter, de respecter la famille que nous avions construite. Non s'était impossible. Il m'avait trahit, et il avait trahit sa fille en la mettant de côté ainsi.



A 27 ans je m'installe de nouveau chez mon père et ma sœur, dans cette maison payée par Owen. Retour à la case départ. Ma carrière est finie, je n'ai aucune qualification et j'ai ma fille. Bien sûr, j'ai beaucoup d'argent sur mon comte, mais cet argent ne durera pas éternellement. Alors que je me questionne sur mon avenir, je reçois un beau jour, un coup de fil assez surprenant : « Lena ? » Lena ? Seuls les amis d’Owen qui me connaissaient du temps de mon mariage m’appelaient ainsi. Je marque une petite pause, un brin hésitante quant à cet appel « Qui la demande ? » « C’est Chris, oh pardon, Christopher Brooks » Alors celle-là c’était la meilleure. Christopher était un des plus proches amis d’Owen. Les souvenirs de ces vacances à 4 (Chris et Betty sa femme et Owen et moi) peu de temps après notre union, me reviennent tout de suite en mémoire et un sourire éclaire légèrement mon visage. « Chris ? C’est pas vrai ! Mais qu’est-ce que… » Il me coupe rapidement la parole « Oui je sais, ça fait un bail qu’on ne s’est pas parlé » Un bail ? C’était peu de le dire. Cela devait bien faire 2 ans, voire un peu plus. J’étais heureuse de l’entendre, là n’était pas la question. Mais je ne comprenais pas vraiment le pourquoi du comment de cet appel. Chris était l’ami d’Owen dans le fond, pas le mien. Heureusement, il s’explique rapidement « Je hum…comment dire. J’ai appelé Owen et il m’a raconté ce qui s’était passé entre vous et je…je voulais savoir comment tu allais ». Mon sourire s’estompe rapidement, comme à chaque fois que l’on me parlait de cette sinistre époque. Comment j’allais ? Il avait brisé mon cœur et avait réduit ma vie à néant. Comment j’allais ? Mal forcément. « Mais c’est une question stupide n’est-ce pas…Comment vas Lilly ? » « Elle va étrangement bien…elle ne comprend pas pourquoi on a déménagé, ni pourquoi elle voit papi tous les jours, mais elle est incroyable » mon sourire revient à la simple évocation de ma petite princesse, mon miracle, ma vie. Chris n’avait jamais rencontré ma fille. Betty et lui avaient déménagé pour les USA un peu avant sa naissance. « Elle l’est certainement… » Dit-il alors l’air un brin songeur, avant de poursuivre « Je tenais à te dire que j’étais désolée de ce qu’Owen t’as fait, vous à fait à toutes les deux. Je lui ai dit le fond de ma pensée et je ne cautionne pas du tout ce qu’il a fait…je tenais à ce que tu le sache. » En voilà une démarche surprenante. C’était bien le seul ami de cette époque qui osait prendre parti dans cette histoire, ce qui me touchait en plein cœur. « Merci… »
Au fil de cette conversion, j’apprendrais une bien triste nouvelle : Betty était décédée, deux ans auparavant en tentant de donner naissance à leur fille, qui malheureusement ne parvint pas non plus à survivre. Il avait perdu en un instant, les deux femmes de sa vie. La vie pouvait être une vraie garce quand elle le voulait.
En décrochant ce téléphone ce jour-là, j’ignorais que ma vie allait changer. Touché par ma situation, Chris me fit une proposition : tout laisser derrière moi et recommencer à Savannah, petite ville de Georgie où il était à présent installé. J'aurais alors une chance de repartir à zéro et qui sait, avoir peut être une vie meilleure ! Il fallait que j’y réfléchisse. Mon père allait bien, ma sœur avait 25 ans maintenant, elle n'avait plus autant besoin de moi…et puis j'avais besoin de quitter cette ville, qui me rappelait tant de souvenir si douloureux. Le lendemain, j’attrape mon téléphone, compose le numéro que Chris m’avait donné et lui annonce que j’acceptais sa proposition.



Je fais donc mes bagages et ceux de la petite alors âgée de 3 ans et je quitte le pays, sans rien dire à Owen, mais en ayant prévenu la cour de justice, afin qu'elle ne pense pas que j'enlevais ma fille.
Je suis donc à Savannah depuis quelques mois et à 28 ans je reprends petit à petit du poil de la bête. Je me suis installé chez Chris, un grand soutient pour Lilly et moi. C’est incroyable comme le courant passe bien entre eux. Je n’ai pas vu Lilly aussi heureuse depuis bien longtemps.
J’ai trouvé un boulot de secrétaire au College of Art and Design, pas des plus exaltant, mais il faut bien vivre, n’est pas ? Chris tente de me convaincre de reprendre ma carrière, mais franchement, à bientôt 30 ans et mère célibataire, qu’est-ce que j’irais faire dans ce milieu ?
A Savannah, j’ai bien l’intention de reprendre ma vie en main et de me le construire moi-même mon bonheur.




© Sensatiion


Dernière édition par Mickaëla Weaver le Mar 19 Nov - 1:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.happily-everafter.net
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: MICKA + « Aimer ne peut être que joie et bonheur, sinon ce n'est pas de l'amour. » Mer 13 Nov - 19:25

Coucou toi
Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice ► Toute douce
avatar
► MESSAGES : 999
► ICI DEPUIS : 29/10/2013

MessageSujet: Re: MICKA + « Aimer ne peut être que joie et bonheur, sinon ce n'est pas de l'amour. » Mer 13 Nov - 21:07

Bijoir coupine !  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.happily-everafter.net

Super Codeuse ► Adulez-moi ^^
avatar
► MESSAGES : 1868
► ICI DEPUIS : 10/11/2013
► LOCALISATION : Dans les parages ^^

MessageSujet: Re: MICKA + « Aimer ne peut être que joie et bonheur, sinon ce n'est pas de l'amour. » Mer 20 Nov - 0:29

Bienvenuuuuue

_________________
Jayleen Q. Snow-White
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 71
► ICI DEPUIS : 25/09/2014
► LOCALISATION : En route pour Savannah

MessageSujet: Re: MICKA + « Aimer ne peut être que joie et bonheur, sinon ce n'est pas de l'amour. » Jeu 25 Sep - 13:30

Oulàlà elle m'a bouleversée cette fiche :/ Va falloir que je travailles dur pour récupérer les deux femmes de ma vie <3


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MICKA + « Aimer ne peut être que joie et bonheur, sinon ce n'est pas de l'amour. »

Revenir en haut Aller en bas
 

MICKA + « Aimer ne peut être que joie et bonheur, sinon ce n'est pas de l'amour. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MICKA + « Aimer ne peut être que joie et bonheur, sinon ce n'est pas de l'amour. »
» peut on manger du hareng frais ou cuit fumé??
» Roch Voisine - Comme j'ai toujours envie d'aimer
» Congés parental ??? Qui peut m'expliquer
» Joli texte : "Aimer la main ouverte"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPILY EVER AFTER :: - Le commencement - :: C'est l'histoire de la vie :: ► Bienvenue parmi nous
-