HEVA ferme ses portes, pour mieux les rouvrir ICI ! A très vite !

Partagez | 
 

 La maladresse est la loi de tout essai, dans n'importe quel genre - ZACHARY & BELLA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 299
► ICI DEPUIS : 28/02/2014

MessageSujet: La maladresse est la loi de tout essai, dans n'importe quel genre - ZACHARY & BELLA Mar 27 Mai - 21:37

Ouf ! Le ridicule ne tue pas !
La maladresse est la loi de tout essai, dans n'importe quel genre
Deuxième cours de danse et je suis toujours aussi ridicule. En entrant dans les vestiaires, je désespère. Comment était-il possible pour un être humain, d'avoir autant de difficultés à coordonner ses pieds avec le reste de son corps ? C'était à croire que mes jambes ne m'appartenaient pas et donc de ce fait, qu'elles refusaient catégoriquement de m'obéir. Je comprends les mouvements, dans ma tête tout est très clair et je suis persuadée d'en être capable, mais quand il s'agit de les exécuter, c'est une autre histoire ! C'est exactement comme quand je porte des talons : un bébé faon qui apprend à marcher ! Quelle idée j'avais eue là de me lancer dans la danse ? "Il faut te diversifier un peu Bella, il n'y a pas que l'équitation dans la vie" m'étais-je dis en remplissant mon dossier d'inscription. Ben si ! Il n'y a que l'équitation. Je m'étais inscrite, j'irais jusqu'au bout de cette année, mais ce serait là la fin de ma grande carrière de danseuse internationale. Heureusement que j'étais une sportive dans l'âme ! Malgré mon malaise évident, j'aimais me bouger et transpirer. C'était un vrai plaisir pour moi.
Après ma douche, j'enfile mon éternel short en jean et mon débardeur bleu marine, assez classique, mes converses basses blanches, roule mes affaires en boule dans mon sac et quitte les vestiaires en saluant les autres filles avec lesquelles j'avais déjà sympathisé. C'est quand même bien pratique d'être sociable ! J'attrape mon téléphone en poussant la porte et entreprends de checker mes mails, sans vraiment regarder où je vais. Je reçois un message de Landon, mon petit ami et petit sourire d'ado prépubère s'affiche sur mon visage. Alors que je lui réponds, je ne vois pas qu'un gaillard déboule sur ma droite, me coupant la route. Je ne ralentis donc pas et lui rentre dedans, bien comme il faut, me donnant par la même occasion, un coup supplémentaire sur ces énormes hématomes sur mon épaule et sur mon côté (stupide chute de cheval).

- Aiheu ! Je lâche, en plaçant par réflexe mes mains sur ma tête, craignant de me cogner encore et de faire sauter le strap que j'avais à l'arrière de la tête. Rien de casser ? Génial ! Je baisse lentement mes bras en sondant mentalement chaque partie de mon corps afin de m'assurer que tout allait bien. J'étais à l'hôpital la veille et je n'avais pas vraiment envie d'y retourner. La moue mi-contrariée, mi-effrayée que j'affiche alors doit être franchement risible, puisque je vois mon agresseur se mettre à sourire...génial ! J'allais d'humiliation en humiliation !

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: La maladresse est la loi de tout essai, dans n'importe quel genre - ZACHARY & BELLA Jeu 29 Mai - 20:06

Bella & Zach

« Si la maladresse était or, Bella serait riche ! »

   
La prochaine pièce que je vais superviser en tant que metteur en scène, sera moitié théâtre moitié danse. Mais je ne m'y connais pas du tout en danse, et cela quelle qu'elle soit. Alors j'ai demandé à la prof, celle qui donne des cours au théâtre pour pouvoir assister à l'un de ses cours. Alors elle a accepté mais à une condition, je me mets bien au fond et je me tais, pour ne pas déconcentrer les élèves et faire peur aux nouvelles. Donc je m'exécute, je m'assois au dernier rang et je prends des notes dans un silence de cathédrale. Et je vous assure que le spectacle est d'un niveau extraordinaire. La majorité des danseuses sont très douées pour leur art. Mais c'est la dernière, une magnifique petite brunette qui attire toute mon attention. Elle semble danser avec deux pieds gauches. Elle est pourtant si gracieuse, si charismatique qu'on ne peut détacher son regard de son petit corps qui semble quelque fois désarticulé. Attention, je ne me moque pas, je la trouve attendrissante. Et ne lâche rien, elle est courageuse et déterminée. Mais le cours se finit bien trop vite. Là, je me décide à aller voir la prof pour lui poser des questions d'ordre technique. Comment verrait-elle, telle ou telle scène. Qu'est-ce qui serait possible ou pas ? Enfin bref, je me renseigne pour ne pas me gourer. Nous passons un long quart d'heure à discuter pour la pièce , mais il faut pourtant que je parte déjà, je donne un cours de théâtre dans quelques minutes. Je sors alors assez rapidement de la salle lorsqu'une personne me rentre littéralement dedans.

Mes papiers sont étaler à terre et la jeune femme qui m'a bousculer, se tient la tête. Lorsqu'elle relève légèrement le regard vers moi, je la reconnais et me met à rire. Elle est aussi douée sur scène en dansant que dans la vie réelle. Je comprends mieux maintenant sa manière d'être gauche pendant le cours. Je lui dis alors, souriant Ça va, rien ne risque plus de vous tomber dessus! Vous pouvez relever la tête ! Lorsque j'accroche son regard, un sourire gêné se lit sur mes lèvres. Bah oui, si je n'avais pas été aussi pressé, on ne se serait surement pas rentré dedans. Je lui dis alors, pour me présenter Je m'appelle Zachary et vous? Bah oui, on vient de faire une rencontre percutante, j'aimerais au minimum savoir qui vient de me rentrer dedans et qui vient de risquer de me casser une côte avec sa maladresse. Mais attention, je suis plutôt du genre protecteur que moqueur. Cela ne me serait même pas venu à l'esprit , même si cela aurait fait rire plus d'un !

   
© Chieuze

      
Revenir en haut Aller en bas

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 299
► ICI DEPUIS : 28/02/2014

MessageSujet: Re: La maladresse est la loi de tout essai, dans n'importe quel genre - ZACHARY & BELLA Ven 30 Mai - 12:26

Ouf ! Le ridicule ne tue pas !
La maladresse est la loi de tout essai, dans n'importe quel genre
Il faudrait que je me renseigne un jour, afin de savoir s'il n'existait pas une opération de neurochirurgie que permettait d'abaisser un peu le taux de la maladresse, parce qu'à ce rythme-là, je n'étais pas sûre d'atteindre les 40 ans (et une fois de plus, j’exagère à peine). Les bras placés au-dessus de la tête afin de pallier à toutes chutes supplémentaires, je les baisse lentement afin de m'assurer que je ne craignais rien, alors que le charmant jeune homme dans lequel je suis rentrée m'y encourage à son tour

- Ça va, rien ne risque plus de vous tomber dessus! Vous pouvez relever la tête !

Quand même un peu rassurée (oui je sais, il ne m'en faut pas beaucoup), j'abaisse les bras et tente de me redresser, les fesses toujours posées au sol. L'hématome de la taille d'un melon que j'ai sur les côtes me lance sévèrement, mais je tente de ne rien laisser paraître. C'était mes affaires après tout et il n'y était pour rien...ce n'était pas lui qui m'avait frappé...heuuu qui m'a fait tomber de cheval pardon. Bref !
Alors que j'esquisse un petit sourire franchement gêné en réponse au sien, il décide de se présenter. Avant de lui répondre, je lui tends la main afin qu'il m'aide à me relever (après ces dernières heures, je ne me fiais plus vraiment à mes jambes si vous voulez tout savoir) et alors qu'il me lève avec une aisance surprenante (il n'avait pas l'air d'être un Musclor, mais de toute évidence, ça ne veut rien dire), je lui réponds

- Moi c'est Bella...oui comme dans Twilight... Je l'avais entendue tellement de fois cette référence que je préférais prendre les devants à présent. Ce film avait été une vraie plaie pour moi. J'avais presque été tentée de me faire appeler par mon second prénom, Elena !
J'arrange mes longs cheveux foncés, légèrement éparpillés autour de ma tête, sans, pour une raison obscure, parvenir à le lâcher du regard, avant de rajouter - Ravie de vous rencontrer Zachary ! C'est très jolie d'ailleurs ! Ne puis-je m'empêcher de rajouter à cette phrase un peu toute faite. Ben oui ce n'était pas souvent que je croisais un Zachary, des Zac oui beaucoup, mais ceux qui portaient le nom entier étaient plutôt rare de nos jours. Ma curiosité légendaire vient ensuite se mêler à cette rencontre, alors je le questionne
- Je ne penses pas que vous soyez un danseur, alors que faisiez vous à la sortie de nos vestiaires ? C'était dit bien sûr sans la moindre arrière pensée...je n'en avais pas en général. De la curiosité par contre, j'en avais à revendre !

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: La maladresse est la loi de tout essai, dans n'importe quel genre - ZACHARY & BELLA Ven 30 Mai - 20:13

Bella & Zach

« Si la maladresse était or, Bella serait riche ! »

   
Je l'aide à se relever et d'ailleurs, elle semble s'être faite mal quelque part, vu la grimace qu'elle fit en se tenant le côté. Je regardais alors, en me présentant, espérant vraiment ne pas lui avoir cassé quoique ce soit. Mais voilà qu'elle me lâche une autre phrase qui me fit rire. Bella de Twilight. Je n'y avait même pas penser. Peut être parce que je n'ai jamais vu ce film ou parce que ce n'est pas la première chose qui me serait venu à l'esprit en entendant ce magnifique prénom. Je finis après m'être repris de ce rire Et bien Bella, comme dans Twilight, enchanté. J'espère que je ne vous aie pas fait mal, j'ai vu que vous vous teniez le côté. Ca va, vous ne voulez pas qu'on aille voir un médecin. Bah oui, le choc avait quand même été pas mal. Et puis, on ne sait jamais ! Une blessure est si vite arrivée. Lorsqu'elle m'avoua que mon prénom était joli, je lui dis alors souriant et pensait à la référence de film sur le sien Vous avez un aussi joli prénom que vous l'êtes. Je ne dis pas cela pour vous draguer, ce n'est nullement mon genre. Mais tout à l'heure, ce n'est pas au navet cinématographique auquel j'ai pensé en entendant votre prénom, mais au fait qu'il vous allait à ravir ! Un peu dragueur dans l'âme. Oui et non, je dis juste la vérité et puis, personne n'est contre un petit compliment de temps à autre. Même si on devait lui dire bien souvent. Et puis, peu de gens le savent mais je suis fidèle et amoureux! Bientôt marié même !

Perspicace, elle me demandait ce que je faisais là, devant les vestiaires réservés aux jeunes femmes qui viennent de leur cours de danse. Je sourie et je lui dis En fait, je suis metteur en scène ici, au théâtre. Et ma prochaine pièce sera une comédie musicale. Ne m'y connaissant pas bien en danse, je suis venue demander des conseils à votre prof. Voilà tout. Non, je ne suis pas encore un de ses pervers qui vient vous matez à la sortie des douches. Je n'ai pas pu m'empêcher de la sortir celle-là. Mais je rigolais bien sûr, je n'avais nullement mal pris sa phrase. C'est juste que l'humour et moi, ça fait deux, ou comme certains le dirons si bien, j'ai un humour de merde que peu peuvent comprendre.

Je lui dis alors en souriant C'était votre premier cours de danse? c'était ça ou bien la prof pouvait revoir son idée de carrière. Non car la jeune femme peut être charismatique et jolie, elle n'est nullement douée dans cette discipline qu'est la danse. Je ramasse alors son sac qui est resté à terre lorsqu'elle est tombée et je lui tends !

   
© Chieuze

      
Revenir en haut Aller en bas

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 299
► ICI DEPUIS : 28/02/2014

MessageSujet: Re: La maladresse est la loi de tout essai, dans n'importe quel genre - ZACHARY & BELLA Sam 31 Mai - 0:39

Ouf ! Le ridicule ne tue pas !
La maladresse est la loi de tout essai, dans n'importe quel genre
Il se met à rire, c'est déjà ça ! J'ignorais si c'était avec moi ou de moi, mais dans le fond, je crois bien que je préférais ne pas le savoir. Dans tous les cas, j'esquisse un sourire histoire de ne pas passer pour une nana bizarre, avant de poser mon regard sur mes côtes en entendant qu'il s'inquiétait de mon état (ce qui était très attentionné - et mignon - de sa part soit dit en passant). Aller voir un médecin ? Ah non, j'en sortais à peine (façon de parler). Avec ma pratique plutôt soutenue de l'équitation, je pense qu'il me faudrait prendre une carte de fidélité à l'hôpital de la ville. Je secoue donc vivement la tête histoire de le rassurer et réponds rapidement en posant par réflexe, ma main sur son avant-bras
- Oh non non, rassurez-vous ! J'ai fais une vilaine chute de cheval il y  deux jours et c'est encore un peu douloureux, mais vous n'y êtes pour rien ! À force de répéter ce mensonge, je parvenais presque à mon convaincre. Il n'était pas question qu'il se sente coupable d'une chose pour laquelle il n'est pas responsable. Cette petite collision de rien du tout risquait tout au plus de me donner un nouveau bleu...je n'étais plus à ça prêt de toute façon.
Je lui fais ensuite un petit compliment sur son prénom que j'apprécie, compliment qu'il me retourne de la plus merveilleuse des façons à ma grande surprise. Flattée, le rouge me monte aux joues, sans que je puisse vraiment le contrôler. Ce n'était pas pour me draguer ? Dommage, ça ne m'aurait pas déplu en soi Il était plutôt beau garçon ce Zachary et un tel sourire devrait-être interdit, puni par la loi. Agréablement gênée (sisi, c'est possible), je passe ma main dans mes cheveux, avant de lui répondre, tout sourire
- Merci beaucoup...vilain flatteur ! Ca me va droit au coeur ! et de rire doucement. Le "vilain flatteur" venait simplement de ma frustration face à sa "non drague"

Je le questionne ensuite sur la raison de sa présence près des vestiaires. Metteur en scène ? Quelle surprise ! Il n'avait pas vraiment l'allure d'un metteur en scène. Je l'aurais plutôt vu musicien, ou tout au plus acteur. Un metteur en scène travaillant sur une comédie musicale en plus ? On allait de surprises en surprises. Cependant, le fait de savoir qu'il n'y connaissait rien en danse rétablit le peu d'ordre déjà préétabli dans mon esprit. Il me confie ensuite qu'il avait assisté au cours de danse et je grimace, avant de lui demander d'une petite voix et la tête un peu basse
- Vous avez assisté au massacre alors ? Je me sentais encore plus ridicule pour le coup, sentiment qui s'estompa un peu avec la fin de la phrase de Zac. Je feins le soulagement en plaçant le dos de ma main sur mon front et soupire, avant de dire sur le ton de l'humour
- Ouf ! Me voilà rassurée !

Il me questionne ensuite sur le nombre de cours que j'avais déjà pris et ma grimace honteuse reprend sa place. S'il posait la question, c'est que ce cours était un véritable désastre. Je m'en inquiète donc d'une voix presque larmoyante
- Pourquoi ? C'était si mauvais que ça ?...C'était mon deuxième ! Bon en même temps, il me fallait sans doute essayer de relativiser. Ce n'était QUE mon deuxième cours...ma marge de progression était donc grande, immense même !

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: La maladresse est la loi de tout essai, dans n'importe quel genre - ZACHARY & BELLA Mar 3 Juin - 21:16

Bella & Zach

« Si la maladresse était or, Bella serait riche ! »

   
Je ne me serais jamais permis de rire d'elle. Non, pas du tout ! C'est loin d'être mon genre ! Elle me rassura alors me disant que sa manière de se tenir n'était nullement de ma faute, mais lorsqu'elle me parla de chute de cheval, je ne me sentais pas plus rassuré. Je lui demandais alors, sous une boutade gentille, mais qui voulait surtout savoir si ce n'était pas trop grave Et bien, vous semblez tout aussi maladroite en danse qu'en équitation. Il faudra vous essayer aux échecs plutôt non? Mais allez sans rire, vous êtes sur que je ne peux rien faire ? Vous payez une boisson fraiche ou autre chose ? Et oui, c'est ma nature, on ne me changera plus maintenant. Je n'aime pas faire mal, et encore moins à une femme ! Je n'ai pas été élevé de la sorte, je n'ai jamais eu pour habitude de blesser qui que ce soit, même de manière non préméditée !

Enfin soit, je la complimentais sur son prénom et sa beauté. Et oui, je ne dis que la vérité ! Je suis peut être fiancé depuis peu, j'aime ma fiancée plus que tout au monde, mais je peux tout de même regarder une jolie femme non? Et puis, cela faisait toujours plaisir un mot gentil, surtout quand c'est la vérité. Elle me prénommait alors le vilain flatteur. Pourquoi vilain flatteur ? Je n'ai fait que dire la vérité ! J'esquissais un léger sourire et mon regard se posait à nouveau sur ses mains qui tenaient son côté. Je m'inquiétais mais je ne pouvais continuer mes questions, si elle me disait que tout allait bien, j'allais pas non plus l'amener de force chez un médecin. Je relève alors le regard et nous parlons du pourquoi j'étais présent à la sortie de son cours de danse.

Elle semblait gênée que j'ai vu ses déboires sur cette scène. Alors une idée me vint en tête ! Je lui proposais, prenant un papier dans ma poche Bon écoutez, pour me faire pardonner d'y avoir assister et pour vous montrer que vous n'êtes pas la seule à être parfaite en tout, venez me voir là! Vous risquez de ne pas être déçue, croyez moi ! Je lui tends alors le papier, où j'ai noté le numéro de la salle, la date et l'heure de mon premier essai pour la mise en scène de cette fameuse comédie musicale. Je risque de rire face à une foule de danseurs professionnels qui connaissent leur métier et qui vont me faire sentir qu'ils ne veulent pas de moi ! Mais je dois bien cela à cette jeune femme après tout non?

Lorsqu'elle m'annonça que ce n'était que son deuxième cours de danse, je sourie alors de manière très amicale, très protectrice et je lui répondis Bah ça va, pour un deuxième cours, c'était pas si mal. Enfin je crois car je m'y connais pas du tout en danse. D'ailleurs ma petite amie ne cesse de se plaindre que je lui marche sur les pieds pour un simple slow alors imaginer si je dois faire une choré ! Cette Bella, semblait vraiment sympathique et j'adore rencontrer ainsi de nouvelles personnes, me prendre aux jeux, imaginer qui elle pourrait être et surtout finir par être étonner de connaitre la vérité !

   
© Chieuze

      
Revenir en haut Aller en bas

Super Codeuse ► Adulez-moi ^^
avatar
► MESSAGES : 1868
► ICI DEPUIS : 10/11/2013
► LOCALISATION : Dans les parages ^^

MessageSujet: Re: La maladresse est la loi de tout essai, dans n'importe quel genre - ZACHARY & BELLA Lun 15 Sep - 12:59

Plus d'un mois sans réponse, j'archive Smile

_________________
Jayleen Q. Snow-White
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La maladresse est la loi de tout essai, dans n'importe quel genre - ZACHARY & BELLA

Revenir en haut Aller en bas
 

La maladresse est la loi de tout essai, dans n'importe quel genre - ZACHARY & BELLA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Peut on tout mettre dans une généalogie ?
» Vous faites quoi quand ils ont peur de "tout"?
» " On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui " Pierre Desproges
» Renseignement sur métiers divers
» Vol de cuivre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPILY EVER AFTER :: Corbeille :: ► Anciens RPs
-