HEVA ferme ses portes, pour mieux les rouvrir ICI ! A très vite !

Partagez | 
 

 Journal Intime de Paul W. Swicher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Journal Intime de Paul W. Swicher Jeu 29 Mai - 16:12

Extrait de journal intime
Emily and me


Le 18 octobre 2011

Hier est morte Emily.

Le 10 novembre 2011

Il y a des souvenirs qu'on souhaite graver à jamais. Il y a des personnes qu'on oubliera jamais. Des gens que l'on apprend à connaître et que l'on apprend à aimer.
Aujourd'hui j'ai besoin de mettre par écrit mon histoire.
Cette histoire est la notre.



Paul W. Swisher
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: Journal Intime de Paul W. Swicher Jeu 29 Mai - 16:13

Année 2008 - Début d'une histoire


Le 01 janvier 2008
Hier, à la soirée du nouvel an de Scott fait rencontré une copine d'enfance à lui. Son nom : Emily Warton. Scott veut la draguer, cela fait longtemps qu'il me parle d'elle. Il faut dire qu'elle est très jolie. Mais apparemment, elle a un copain, même si elle n'est pas venu avec lui ce soir... Elle fait un peu maladive et absente.
Moi, je suis venu à la soirée avec Alisson, mais cette dernière n'a pas arrêté de faire la gueule... Il va falloir que je pense à lui en parler. Si je l'invite à une fête entre potes ce n'est pas pour qu'elle me bousille la soirée. Nous sommes rentrés dès minuit passé, Alisson en avait marre. Scott m'a dit de rester mais je l'ai suivie. Je n'allais pas la laisser toute seule non plus...

Le 16 janvier 2008
J'ai pris contact avec Emily, elle m'a ajouté sur facebook. J'ai appris qu'elle sortait récemment avec un mec nommé Daniel. Elle se plaint de lui, apparemment ça ne marche pas fort, ils se disputent souvent et pour n'importe quoi. Moi, je ne dis rien. Je n'ai pas reparlé à Alisson depuis le nouvel an...
Scott m'appelle. Emily a besoin d'un appartement et pour la dépanner, il me demande si je peux la prendre chez moi. J'habite une chambre de 20m2 près de Londres depuis le début de l'année, mais j'accepte. Si Scott le demande c'est qu'il doit vraiment y avoir un problème.
"- J'aurai bien aimé le faire moi même mais je suis en Irlande mon vieux. Elle va pas fort en ce moment. Je crois qu'elle a cassé avec Dan. T'es d'accord ? Ca durera pas longtemps. Le temps qu'elle se retrouve un appart."

Le 09 mars 2008
Emily a débarqué en pleurs hier soir. Enfin, non, elle ne pleurait pas. Mais son rimmel avait coulé et son nez était rouge. Elle m'a remercié à mi-mot. Je lui ai indiqué mon lit et j'ai pris le canapé. Elle n'a rien dit et est allée dormir.

Le 10 mars 2008
Alisson a apprit que j’hébergeais une copine chez moi. Moi qui ne lui ai jamais vraiment autorisé à rester plus d'une nuit. Je comprends qu'elle le prenne mal. Si ça doit se finir comme ça, c'est tant pis.

Le 19 mars 2008
Cela fait dix jours que j'héberge Emily. J'essaie de parler un peu avec elle mais je pars tôt le matin pour mon boulot et elle rentre toujours plus tard que moi à cause de son job : elle est serveuse. Le soir quand elle arrive, je laisse toujours un petit plat pour elle dans le micro-onde et le matin, j'ai toujours un petit mot avec une blague.

Le 20 mars 2008
Elle m'a embrassé. Hier, j'ai senti ses lèvres sur les miennes. J'ai fait semblant de dormir dans un premier temps mais quand elle a voulu partir je lui ai prit la main.
"- Reste" ai-je murmuré
Elle a rit et s'est glissée sous les draps.
"- Je savais que tu ne dormais pas" m'a-t-elle répondu.

Le 21 mars 2008
"J'ai trouvé un appart"
J'ai eu ce mot en rentrant des cours cet après-midi. J'ai regardé, le lit était fait pour la première fois depuis 11 jours et ses affaires s'étaient envolées.
Je crois que je n'étais pas loin de pleurer. Le vide a envahi mon esprit.

Le 04 avril 2008
Deux messages aujourd'hui. Deux filles différentes. Mêmes mots.
"Tu me manques"
Le premier est d'Alisson. Je ne réponds pas. Je sais que je devrais mais je n'en ai pas envie.
Le second est d'Emily. Cette fille est vraiment bizarre. Elle était partie sans demander son reste et là, elle m'envoyait ça. Elle voulait que je réponde quoi ? Alors comme un grand naïf j'ai répondu : "Tu voulais envoyer ce texto à Dan peut-être ?"
"Non Paul..."
Je suis resté interdit. Je n'ai pas su quoi répondre.
"Tu veux qu'on se voit ?"
"Oui, cet après-midi, Camden Town ?"
"Ok"

Le 05 avril 2008
On s'est baladé, elle m'a tenu la main dès que nous sommes arrivés. Elle était de très bonne humeur. On a joué, on s'est raconté les films qu'on avait vu récemment et nous avons regardé le soleil se coucher sur la Tamise.
Je ne pensais pas qu'il était possible de se sentir aussi bien avec quelqu'un.

Le 17 avril 2008
C'est mon anniversaire, j'ai 26 ans, je suis heureux. Emily est parfaite. Pour mon anniversaire, elle m'a offert une bague toute simple en argent, que je peux mettre à mon majeur gauche. Dedans est inscrit "P. & E.". Elle me fait promettre de ne jamais l'enlever. Je promets.
Parfois, je la sens absente mais j'ai confiance en elle et quand je l'embrasse, je me sens au bout du monde.
Je l'ai présentée à Elisabeth. Elle se sont moquées de moi toutes les deux, je crois qu'elle se sont bien entendues. Je l'espère vraiment.

Le 10 mai 2008
Emily m'a annoncé qu'elle allait reprendre ses études. Je l'ai encouragé, je suis fière d'elle. J'ai fait une soirée avec Scott qui a ramené une irlandaise qui m'a dit d'un air fier "Je crois que c'est la bonne". Je crois aussi...

Le 04 septembre 2008
Anniversaire d'Emily, elle a 26 ans également. "Ca y est" m'a-t-elle dit, "je ne peux plus te traiter de vioque !". Elle a rit. Parfois elle rit et je ne sais pas très bien pourquoi.

Le 10 octobre 2008
"- Dan est revenu" m'a-t-elle dit. Elle a pleuré. J'ai cru qu'elle allait partir. Je me suis contenté de la prendre dans mes bras.
J'ai peur qu'elle l'aime plus que moi.
"- Paul, protège-moi... Je ne veux pas y retourner..."
Je la sers encore plus fort contre moi.

Le 08 décembre 2008
Nous avons eu des tensions dans notre couple. Nous nous sommes expliqués. Elle m'a raconté un peu de son enfance, de sa vie. Je l'ai sentie si fragile...
Je la comprends mieux à présent et je commence à savoir gérer les moments de conflits. Je sais qu'elle a besoin d'air alors parfois, je la laisse partir. Pendant deux jours, elle ne répond pas, mais elle me revient toujours. Elle le sait et je le sais. Nous n'avons plus besoin de mots, nous nous comprenons.



Dernière édition par Paul W. Swisher le Dim 1 Juin - 0:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: Journal Intime de Paul W. Swicher Jeu 29 Mai - 17:44

Année 2011 - Fin de l'Histoire


Le 17 octobre 2011 - Journal intime d'Emily
Marie m'a invité à sa soirée demain, je suis tellement contente d'aller me changer les idées. J'ai connu Marie il y a deux ans. Elle travaille dans la même boite que moi en communication et elle est adorable. Je crois bien que l'on peut dire que c'est mon amie la plus proche.
Dan m'a encore contacté, j'ai beau changer de numéro rien n'y fait. Paul est ma rédemption. Avant, il y avait la drogue avec Daniel. Les hommes violents, il y en a tellement. Dan n'a jamais levé la main sur moi et je pense qu'il ne le fera jamais, mais il pense encore que je lui appartiens. Pendant un an avec lui, j'ai sombré plus bas que je ne pensait aller. Sa présence dans mon couple actuel est devenu une ombre familière.
Maintenant, il y a Paul. Paul et son sourire, sa luminosité quotidienne, Paul et sa sœur qui prenait soin de moi également.
Nous avons loué un beau petit appartement. Nous aurions même pu acheter mais Paul est un grand stressé et si la famille s'agrandissait brutalement ? Il faudrait revendre, ça nous reviendrait cher... Etc. Depuis depuis quelques temps, je me sens différente, mon test de grossesse d'il y a deux mois est positif, mais je garde la surprise. Ce matin, j'ai fait ma première échographie, j'ai entendu battre son petit cœur. J'ai attendu, je ne voulais pas décevoir Paul. Les femmes de ma famille font de nombreux fausses couches, si j'avais perdu le bébé, j'aurai souhaité qu'il ne le sache pas...
Je n'ai pas les nausées matinales dont se plaignent généralement les femmes. J'espère que c'est normal. En même temps, cela m'arrange. Je vais attendre d'être rentrée pour montrer la photo à Paul. Je sais qu'il va être content, cela fait seulement cinq mois qu'on essaie.
Paul me connait par cœur mais nous nous étonnons sans cesse, dans nos manières de nous faire des surprises. Dans celles de nous aimer.
Je l'aime. Le passé qui resurgit parfois n'a qu'à bien se tenir car j'ai près de moi le meilleur des hommes.

--



Le 17 octobre 2011 - Souvenirs de Paul - Goodbye my love...
J'ai eu Emy au téléphone. Elle va passer la soirée chez sa copine Marie ce soir. Elle me semble étrangement enjouée et me dit qu'elle a une surprise pour moi. Je lui souhaite de passer une bonne soirée et lui glisse un "Je t'aime, comme un pot de crème", je l'entend rire derrière le combiné "Je t'aime aussi mon amour, ne m'attend pas, je rentrerais tard". Il est 18h. Je me prépare des pâtes au basilic et allume la télévision. Machinalement je tourne la bague qu'Emily m'a offerte il y a plus de 3 ans de cela maintenant. J'ai pour elle un respect et une confiance qui va au delà de l'amour. Je crois que je ne pourrais jamais vivre sans elle. Vers 23h, je vais me coucher mais je me sens anxieux, je ne sais pas pourquoi, je laisse un petit message à Emily "Je laisse mon portable allumé, appelle-moi si tu as un souci. Ton homme".
Mon portable vibre, je regarde l'heure, il est 2h du matin. C'est Emily, je décroche et je n'entends qu'une respiration. J'ai le cœur qui bat la chamade.
- Emy ? Emy tu m'entends ?
- Paul...
Sa voix est faible et entrecoupée.
- Paul, je ne pourrais pas rentrer, je suis désolée...
- TU ES OU ?
Je saute du lit, augmente le son du téléphone. Je n'entends plus rien.
- EMY OU ES-TU ?
- Je suis tellement désolée... Je n'ai pas regardé...
- EMY !!!
Je m'énerve. Je sens une boule coincée dans mon ventre. Je mets juste un pantalon, j'enfile mes chaussures à la va-vite. Je l'entends sangloter
- Reste là, calme-toi, j'appelle les pompiers !
- Ne me laisse pas ! J'ai froid... Si froid...
Je la mets en double appel et je compose le numéro d'urgence. Marie habite à cinq rues d'ici.
- Allo, je m'appelle Paul Swisher, je crois que mon amie s'est fait renversée... J'ai besoin de secours... Je ne sais pas où ! Je vous dis qu'elle a besoin de secours !... Mais comment voulez-vous que je me calme ! Elle était chez une amie à Felsberg Road... Très bien... Merci... Je vous tiens au courant.
Je me mets à courir. Je repasse en double appel, j'essaie de la maintenir.
- EMY ? EMY ? Tu m'entends ?
Rien. Plus de bruit, plus même un souffle. Mon coeur s'arrête. Je la vois. La rue est mal éclairée. Elle est encore sur la route. Mes yeux se brouillent. Je cherche de l'aide mais il n'y a personne... Personne... Je m'accroupis auprès d'elle. Elle tient solidement son téléphone dans sa main droite.
- Ma puce, ma toute petite chérie, je suis là... Tiens bon...
Elle ne répond pas. Je caresse son front, je la couvre de ma veste. Il se met à pleuvoir doucement. Mon visage est brouillé de larmes et je continue de répéter comme si cela allait l'aider :
- Les pompiers seront bientôt là... Emy parle-moi s'il te plait... Parle-moi...
Au loin la sirène des pompiers résonne. Je n'ai pas le courage de me lever et de les appeler. Je la sers dans mes bras et la berce... Les ambulanciers arrivent, il m'intiment l'ordre de me pousser. Je ne peux pas, je ne veux pas, mais ils me lèvent. Debout, l'âme broyée, en bouillie, je les regarde sans pouvoir bouger emporter toute ma vie...



--


Dernière édition par Paul W. Swisher le Dim 1 Juin - 0:22, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: Journal Intime de Paul W. Swicher Jeu 29 Mai - 19:25


Année 2014 - Une nouvelle page

Le 26 mai 2014
Ca y est, je m'envole, je pars, je quitte Londres et ses souvenirs. Où va me mener Savannah ? Je ne sais guère. Je n'ai jamais dit à personne ce qui s'était vraiment passé ce soir là. Je ne pense pas que je le dirais jamais. Cette histoire mérite d'être écrite, mais je ne suis pas sûr qu'elle mérite d'être racontée. Ce sont mes souvenirs, il est temps d'ouvrir une nouvelle page, un nouveau cahier...


Le 6 juin 2014
Savannah m'a ouvert les bras. J'ai rencontré plus de belles personnes en 10 jours que je n'ai pu en avoir en 10 ans de carrière. Ces personnes s’appellent Hayden, Skye, Jana... La vie s'écoule si vite. Il faut que je contacte Niko, mon père à insisté, je ne sais pas s'il est en mer ou sur terre. J'ai une furieuse envie de sortir faire la fête, mais je ne trouve pas le temps... Il va falloir tout de même que je trouve un moyen d'évacuer tout ce stress.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal Intime de Paul W. Swicher

Revenir en haut Aller en bas
 

Journal Intime de Paul W. Swicher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Journal Intime de Paul W. Swicher
» Journal intime d'une blonde ...
» Mode d'emploi du journal intime
» Comment éviter de se faire chipper et lire son journal intime .
» Les Soirées de la reconstruction.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPILY EVER AFTER :: Corbeille :: ► Communication
-