HEVA ferme ses portes, pour mieux les rouvrir ICI ! A très vite !

Partagez | 
 

 Appart n°32 -> Un besoin de se confier ☼ Bella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Appart n°32 -> Un besoin de se confier ☼ Bella Ven 30 Mai - 14:31


Un besoin de se confier.
Bella & Hayden

Le soleil brillait fort ce matin-là lorsqu’elle avait ouvert les yeux. Il devait être aux alentours de dix heures, pourtant la jeune femme n’était pas sortie du lit immédiatement. Elle avait tiré sa couette sur sa tête et s’était enfoui tout au fond de son lit. Habituellement, elle ne dormait pas aussi longtemps. Pourtant là, c’était nécessaire à sa survie. Depuis quelques semaines, elle était tout le temps crevée, si bien qu’elle dormait durant de longues heures d’affilées. Elle pouvait se coucher à dix heures et se réveiller à midi le lendemain matin. Et cela durait depuis quelques temps déjà. Son médecin lui avait expliqué que c’était à cause de sa grossesse, que les changements hormonaux pouvaient entraîner une fatigue assez intense les premiers mois et la jeune femme ne pouvait qu’approuver. Elle avait tout le temps l’impression d’être lessivée et, après sa longue nuit, elle s’octroyait toujours une petite sieste en milieu d’après-midi. Bref, elle était passée en mode marmotte et hibernage et ses journées se résumaient à dormir, dormir et encore dormir, ce qui l’agaçait au plus haut point. Mais aujourd’hui elle voulait que ça change, quitte à être complètement morte ce soir. Elle avait décidé la veille de rendre visite à Bella, l’une des personnes les plus importantes pour elle. Les deux jeunes femmes avaient beau avoir quatre ans d’écart, elles s’entendaient extrêmement bien. Bella connaissait tout de la vie compliquée d’Hayden et vice versa. Elle avait été la seule à savoir que la blondinette avait un amant et avait également été la première à être au courant pour sa grossesse. La jeune femme lui avait confié tous ses doutes, toutes ses peurs et la brunette avait parfaitement su la rassurer. Et aujourd’hui elle avait décidé de passer la voir, pour prendre un peu de ses nouvelles, savoir ce qui avait changé dans sa vie récemment. Mais avant ça il faudrait d’abord qu’elle réussisse à sortir de son lit. Et la tâche qui l’attendait lui paraissait trop grande pour elle. Elle était tellement bien sous sa couette, bien au chaud. Certes, ça aurait été franchement mieux si elle n’avait pas été toute seule et si elle avait eu son homme à ses côtés, mais tout ceci était désormais de l’histoire ancienne et il allait falloir qu’elle se fasse à l’idée qu’elle allait se réveiller seule encore longtemps. Alors, dans un soupir, elle repoussa sa couette et se leva. Elle prit la direction de la cuisine et avala un petit-déjeuner des plus copieux. Oui, sa grossesse ne lui apportait pas qu’une fatigue sans nom, elle lui apportait aussi un appétit monstre. Elle qui avait toujours fait attention à sa ligne, elle s’en fichait désormais comme de l’an quarante. Tant pis, elle était enceinte, quoi qu’elle fasse elle grossirait, alors elle en profitait un maximum, quitte à prendre quelques kilos de trop. Après ça, elle se dirigea vers la salle de bain et, après avoir ôté ses vêtements, se glissa sous l’eau brûlante qui lui fit un bien fou. Elle y resta longtemps. Trop longtemps. Si bien que presque une heure s’était écoulée lorsqu’elle en ressorti. Bon sang, la facture d’eau allait être salée ce mois-ci… Bah, tant pis. En sortant de la douche, elle s’enroula dans une serviette bien moelleuse et fila dans sa chambre. Là, elle la laissa glisser au sol et enfila des sous-vêtements. Puis elle s’arrêta un moment pour se regarder dans le grand miroir de sa chambre. Elle se mit de profil et passa ses mains sur son ventre qui s’arrondissait doucement. Depuis qu’elle avait annoncé sa grossesse à Nikolaï, elle ne cherchait plus à la cacher. De toute façon même si elle l’avait voulu, elle n’aurait pas pu. Ses rondeurs étaient désormais bien visibles et on ne pouvait plus douter sur son état lorsqu’on la voyait. Un seul coup d’œil sur elle suffisait à dire qu’elle était enceinte. C’est pourquoi elle enfila un t-shirt des plus serrés, puis se tortilla pendant cinq minutes pour entrer dans l’un de ses jeans. Il allait falloir qu’elle pense sérieusement à faire les boutiques pour s’en acheter des nouveaux, sinon dans quelques semaines elle serait obligée de se promener en sous-vêtements. Mais elle verrait ça plus tard. Pour le moment, elle devait juste finir de se préparer. Elle reprit donc le chemin de la salle de bain et, après avoir attaché ses longs cheveux blonds avec une pince, elle souligna son regard d’un trait de crayon et mit un peu de parfum. Bon voilà, ça suffirait. De toute façon elle ne se rendait pas à un défilé de mode, elle allait juste chez Bella. Et dieu sait si la jeune femme se fichait bien de savoir comment elle débarquait. Elle aurait pu arriver en pyjama avec les cheveux en pétards que cela ne l’aurait certainement pas plus gêné que ça. Enfin, elle n’avait encore jamais essayé… Elle alla ensuite mettre ses chaussures, laissant la veste de côté. Il faisait suffisamment chaud pour qu’elle n’en mette pas. Puis elle attrapa son sac à main et sortit dans la rue. Elle avait décidé de se rendre chez son amie à pieds. Il faisait beau, autant en profiter et marcher un peu. Certes elle n’habitait pas tout près, mais cela lui ferait le plus grand bien. Une demi-heure plus tard, elle arriva devant chez la jeune femme, complètement crevée. Elle avait préféré prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur et elle le regrettait maintenant amèrement. Elle s’octroya donc quelques minutes pour reprendre son souffle, puis sonna.
 

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 299
► ICI DEPUIS : 28/02/2014

MessageSujet: Re: Appart n°32 -> Un besoin de se confier ☼ Bella Ven 30 Mai - 15:43

Besoin de se confier
La confidence avec un bon ami jamais, sans l'offenser, ne s'exerce à demi.
Ce matin, le réveil est particulièrement difficile pour moi. Un petit rayon de soleil follement agaçant perse par une petite fente entre mes rideaux mal tirés et tombe plie sur mon visage, m'empêchant de rester en mode loque comme prévu et de faire ma seule grasse mat possible de la semaine. S'occuper de chevaux, ça prend tout de même beaucoup de temps et rares étaient les jours de repos. Heureusement pour moi, aujourd'hui, Landon me remplaçait pour que je me repose un peu. Depuis ma chute, il me chouchoutait et était bien plus conciliant sur les horaires. J'aurais donc sans doute la possibilité d'en refaire une autre dans la semaine. Un brin énervée par cet intrus agaçant, j'abdique et me lève à contre-coeur. Après un léger vertige, apparemment tout à fait normal, provoqué par l'énorme coup sur la tête que j'ai pris quelques jours plus tôt, je me traîne jusqu'à la salle de bain, priant pour qu'Ella n'y soit pas déjà et m'y enferme, bien décidée à y passer un certain temps. En me plaçant devant le miroir, mon regard est immédiatement attiré par le bleu que j'ai sur mon épaule osseuse. Préoccupée, je lève mon t-shirt afin de vérifier celui que j'avais sur les côtes. Je ne peux retenir une petite grimace face à cet hématome vraiment pas beau. Le médecin m'avait assuré qu'il n'y avait pas côtes cassées en dessous, mais j'avais beaucoup de mal à y croire. Ça faisait bien trop mal pour n'être qu'un simple bleu. Je soupire en l'ôtant entièrement, avant de me précipiter sous la douche. J'en ressors vingt minutes plus tard, requinquée et toute fripée et me retrouve dans un véritable sauna, comme d'habitude. Cette manie que j'avais d'utiliser de l'eau super-chaude rendait Ella folle et la poussait à râler à chaque fois qu'elle passait par la case douche après moi. Heureusement pour moi, elle était déjà partie au boulot.

Les cheveux encore humides, je me rends dans ma chambre et enfile mon éternel short en jean clair et un débardeur rouge, avant de regagner la cuisine histoire de prendre un petit café crème et un muffin au citron acheté par Ella. Elle aussi était aux petits soins avec moi depuis mon accident (du moins encore plus aux petits soins que d'habitude) ce qui n'était pas fait pour me déplaire pour être totalement honnête ! Une fois mon petit déjeuner express engloutit, je retourne dans la salle de bain, me rappelant que si je voulais que la plaie à l'arrière de ma tête guérisse, il me fallait sécher mes cheveux, chose dont j'avais horreur. Après 15 longues minutes sous le sèche-cheveux, je les attache en un chignon va-vite - mes chignons préférés, enfile mes tennis et quitte l'appartement, direction le ranch. J'étais censée me reposer aujourd'hui, mais je n'en avais pas envie. Et puis depuis mon adolescente, quand j'étais malade, j'avais besoin de voir Wildfire, mon cheval qui venait d'arriver à Savannah. En trente minutes, j'arrive au ranch et me précipite vers box de Wildfire, que je câline et soigne à souhait, tellement il m'avait manqué. J'installe sa selle et m'apprête à le sortir, quand je me fais pincer. Landon débarque et m'ordonne de rentrer chez moi. Apparemment, un jour de repos ne devait pas être passé sur son lieu de travail...pff n'importe quoi ! Je tente de protester, d'argumenter, mais rien n'y fait. Il referme le box de mon cheval et m'escorte jusqu'à ma voiture. Je préfère ne pas protester et quitte l'exploitation après qu'il m'ait donné un baiser.

De retour chez moi, je grimpe les escaliers à pas lents, me demandant ce que j'allais bien pouvoir faire du reste de ma journée. Peut-être que j'allais retourner voir ce docteur Anderson/fouineur, pour lui demander de revérifier mes côtes encore douloureuses. À l'approche de mon étage, je plonge ma main dans mon sac pour en sortir mes clés et là, oh surprise, je trouve une jolie blonde debout devant ma porte. Un large sourire éclaire mon visage à l'instant même où mon regard se pose sur elle. Même de dos je la reconnaîtrais !  

- Heyyy ! Mais quelle bonne surprise ! Je m'écris, tout sourire, alors que je m'approche et la sert délicatement dans mes bras histoire de ne pas trop embêter bébé, avant de poser un baiser sur sa joue. Je glisse ensuite ma clé dans la serrure et lui demande en ouvrant la porte
- T'es là depuis longtemps ? J'entre, accroche mes clés derrière la porte et incite mon amie à en faire de même. Je ferme la porte derrière nous et lui dit
- Ca fait plaisir de te voir ! Hayden était une de ces rares personnes à qui je pouvais parler librement, sans filtre et ça faisait vraiment du bien !

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: Appart n°32 -> Un besoin de se confier ☼ Bella Ven 30 Mai - 21:14


Un besoin de se confier.
Bella & Hayden

Elle venait de sonner à la porte de son amie et attendit que celle-ci vienne lui ouvrir, mais les minutes s’écoulèrent et rien ne se passa. Elle avait été vraiment bête sur ce coup-là ! Elle aurait dû prévenir avant de venir, ça ne se faisait pas de débarquer chez les gens comme ça, sans même envoyer un message. Et puis si elle l’avait fait, ça lui aurait évité d’attendre comme une débile sur le pas de sa porte. Elle n’avait aucune idée de quand elle allait rentrer. Si ça se trouve elle était partie bosser et ne rentrerait que tard ce soir. Autant dire que la jeune femme ne l’attendrait pas aussi longtemps. Peut-être devait-elle lui envoyer un message maintenant ? Lui demander où elle était et quand elle comptait rentrer ? Non, elle allait attendre encore un peu, sait-on jamais, peut-être qu’elle arriverait entre temps. Mais au bout de quinze minutes passées sur le pas de sa porte, elle se résigna et se dit qu’il était temps qu’elle s’en aille. C’est à ce moment-là qu’elle entendit des pas dans l’escalier et, en se retournant, elle vit son amie arriver. Un grand sourire illumina son visage et elle se laissa tomber dans ses bras pour la serrer affectueusement contre elle. Elle avait beau avoir presque trente ans, ces courts instants d’étreinte avec la jolie brune la réconfortait toujours autant, comme si elle avait été une enfant de six ans. En même temps il est vrai que ces temps-ci elle avait besoin de ces moments de réconfort. Son mari s’était sauvé, elle portait son enfant mais elle devait vivre sa grossesse seule. Bon d’accord, elle l’avait franchement cherché en couchant avec un autre homme. Peut-être que si elle avait écouté les mises en garde de Bella, elle n’en serait pas là. Peut-être que Nikolaï serait toujours là, à se réjouir avec elle de cette naissance à venir. Peut-être qu’il passerait son temps à caresser son petit ventre rond et qu’il se moquerait gentiment d’elle parce qu’elle allait devenir énorme dans les mois à venir. Oui, peut-être… Au lieu de ça ils vivaient leur vie chacun de leur côté, la jeune femme se réveillait seule tous les matins en regrettant ses actes et elle n’avait personne avec qui partager les petits moments magiques de sa grossesse. Alors oui, c’était de sa faute. Mais il n’empêche qu’un peu de réconfort de temps en temps ne faisait pas de mal. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres lorsque la brunette déposa un baiser sur sa joue, puis elle la suivit à l’intérieur de son appartement. « Eh oui, j’avais envie de passer discuter un peu et prendre de tes nouvelles. » Lorsque la brunette lui demanda si elle était là depuis longtemps, la blondinette haussa vaguement les épaules. « Oh non, pas plus d’une demi-heure. Ça m’apprendra à passer chez les gens sans même envoyer un message. » Elle rit doucement et accrocha son sac sur l’un des porte-manteaux de l’entrée.  Apparemment son amie semblait ravie de la voir et la jeune femme fut soulagée, elle n’aurait pas aimé jouer les indésirables et la déranger. « Ça me fait plaisir aussi Bella. Alors ma belle, comment tu vas ? Qu’est-ce que tu racontes de beau depuis la dernière fois ? » De beau ou de moins beau d’ailleurs. La jeune femme n’avait pas non plus une vie toute rose et parfois, Hayden avait mal au cœur pour elle lorsqu’elle l’entendait raconter sa vie un peu chaotique. Mais au moins elles se comprenaient toutes les deux. Elles pouvaient se parler librement car elles savaient que même si l’autre ne vivait pas ça, elle ne jugerait pas et écouterait avec attention. Et c’était ça qui faisait du bien à la blondinette dans cette relation. Elle savait que quoi qu’elle fasse, Bella ne la jugerait jamais. Lorsqu’elle avait appris qu’elle avait un amant, elle avait été certes un peu choquée, mais elle n’avait fait aucune réflexion et ne s’était pas permise de la juger. Elle lui avait simplement dit son point de vue avec franchise et l’avait conseillé de mettre un terme à tout ça avant qu’il ne soit trop tard. Et même si elle ne l’avait pas écouté, elle avait été heureuse d’avoir quelqu’un à qui parler, une oreille pour l’écouter. Elle avait été soulagée de pouvoir se confier à quelqu’un, comme libérée d’un poids énorme. Et elle espérait que ça continuerait à l’avenir. Qu’elle pourrait continuer à se confier à elle librement lorsqu’elle en avait besoin, car c’était ces confidences qui lui permettaient de continuer à avancer. Sans ça elle serait déjà tombée sous le poids du remord et serait probablement au fond du trou. Alors oui on ne pouvait pas le nier, Bella lui était d’une aide précieuse. « Au fait, j’espère que je ne te dérange pas ? Tu étais partie bosser ? » Un peu tard pour se soucier de ça, mais tant pis, mieux vaut tard que jamais comme on dit.
 

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appart n°32 -> Un besoin de se confier ☼ Bella

Revenir en haut Aller en bas
 

Appart n°32 -> Un besoin de se confier ☼ Bella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Besoin de me confier
» Exercice : liste de ce que je veux dans mon appart
» besoin de vos idées pour le syndicat.
» Besoin d'un conseil maquillage sourcil
» Besoin d'aide pour la dissertation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPILY EVER AFTER :: Corbeille :: ► Anciens RPs
-