HEVA ferme ses portes, pour mieux les rouvrir ICI ! A très vite !

Partagez | 
 

 Sorry seems to be the hardest word {Maximilien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Sorry seems to be the hardest word {Maximilien Lun 16 Juin - 19:02

La journée a été rude et j'ai besoin de décompresser. La plage est un bon moyen de me relaxer. Je laisse le ressac emporter avec lui mes sombres pensées. Je laisse mon cœur saigner comme il le souhaite. Pourtant, cela faisait des mois que mes pensées ne m'avaient pas mené vers lui. Des mois que je ne rêvais pas de ce qu'aurait dû être ma vie à ses cotés. Et là, d'un coup, sans semonce, je ne fais que penser à lui et ce, dès le réveil.
J'enfile un maillot de bain noir. Noir comme mes idées, comme ma vie, comme mon cœur. Le paréo assorti noué à mes hanches, je prends ma voiture pour me rendre à Tybee Island. La plage me rappelle mon arrivée à Miami. Claquée, je m'étais endormis sur le sable chaud et c'est ainsi que j'avais rencontré des personnes m'ayant acceuilli. Leur façon de faire m'avait rappelé Bella et je lui avais envoyé un message pour lui dire où j'étais.
Assise sur le sable, le regard rivé à la mer, je repense avec nostalgie à ces quelques mois passé là-bas. Le début de ma reconstruction jusqu'à l'arrivé de Duncan. Duncan, mon meilleur ami, celui à qui j'aurais pus avouer ma découverte s'il n'avait pas été le cousin de Max. Et merde, je suis ici pour l'oublier, pas pour penser à lui. Non mais sérieusement le cerveau, tu joues à quoi ? Ça t'amuse de faire saigner mon cœur ?
Je me lève, enlève le sable collé à mon postérieur et je commence à marcher dans l'eau. La fraicheur de l'eau couplée à la chaleur du soleil et la caresse légère du vent me fait oublier ce que je cherche à enfouir au plus profond de moi. Je ferme les yeux. Il n'y a que peu de monde sur la plage, je ne risque pas de bousculer quelqu'un.
De longues secondes après, je les rouvre avant de cligner des yeux. Mon cœur tambourine dans ma poitrine, me martelant les côtes. Non, ce n'est pas possible. Je suis en train de rêver. Lentement, je me pince et la douleur me contredit. Soit ma vue me joue des tours, soit Max est devant moi, à quelques mètres. Dans le doute, je me détourne et décide de remonter sur le sable et de m'éloigner de ma vision.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word {Maximilien Mar 17 Juin - 1:43

Ce matin, en allant au bureau, j'ai vu un fantôme...apercevoir cette chevelure semblable à la sienne m'a rappelé combien j'aimais me plonger dans sa nuque si douce.

*Il faut que cela cesse...je deviens fou!*

Après d'interminable coup de téléphone et visio-conférence, je décidais d'annuler les rendez-vous pour le reste de la journée et de m'aérer l'esprit. Mon bureau étant à Atlanta, je voulus partir vers une destination encore inconnue et qui sait, peut être trouver où j'établirais ma résidence secondaire. J'aurais bientôt besoin d'un endroit, où j'aurais besoin de m'échapper loin de ma future femme et de ma vie professionnelle.
J'appelais mon cousin pour qu'il me conseille une ville qui pourrait me plaire.


-Duncan! Tu vas bien?
-Hormis le fait que tu m’appelle en plein rencard, ça peut aller. Fais vite!
-Je cherche une résidence secondaire, en bord de mer de préférence, une idée?
-Mmmmh ma foi il y a Savannah, j'y ai passé un super petit week-end avec une petite brune chaude comme c'est pas permis...
-Épargne moi les détails s'il te plaît! C'est beaucoup fréquenté?
-Pas tant que ça en fait!
-Parfait, merci! A plus, vieux!
-Bye!


*C'est parti, direction, Savannah!*

Je demandais à ma secrétaire de me mettre en relation avec une agence immobilière de Savannah sur la route et partis en quête de mon petit paradis. Une heure plus tard je descendais du jet de l'entreprise et allai retrouver mon contact avec l'agence. Elle me fit tout d'abord découvrir les alentours, puis me fit visiter quelque demeure assez classe, pensant que je cherchais du tape à l’œil, après lui avoir expliqué ce que je recherchais précisément, je tombais amoureux d'une ravissante maison sur la plage. Spacieuse, mais moderne et épurée. La clarté qui passait à travers les baies vitrées me séduit aussitôt.


-Je la prend!

Une fois les documents signés, je lui demandais de me laisser en ville dans une concession automobile pour que je puisse acheter une voiture qui resterais ici. Mon choix se porta sur une Camaro blanche et argent et je partis au volant de ma nouvelle voiture faire les boutiques pour meubler la maison. La fin de journée approchait, je n'avais nulle envie de repartir pour Atlanta, regardant le ciel changer de couleur dans la suite à l'étage, je décidais d'aller marcher un peu sur la plage. Je laissais ma veste et mes chaussures à l'intérieur et sortis faire quelques pas, au bout de cinq minutes à regarder les vagues, je cru à nouveau voir mon fantôme...là à quelques mètres de moi, devais-je tourner les talons pour que cette hallucinations s'évanouisse? Alors que j'étais sur le point de partir, je la vis bouger, ce que je lus dans ses yeux me terrifia, d'habitude mes hallucinations se contentai de me sourire. Hors cette fois, elle semblait aussi paniquée que je l'étais.

*Est-il possible que...*


Puis elle se détourna de moi et commençât à partir à l'opposé.

*Non....*

-Reste....
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word {Maximilien Jeu 19 Juin - 0:49

Ma respiration se saccade mais je tente de ne pas me hâter. Revoir Max m'est douloureux. Les souvenirs de mes découvertes me reviennent en mémoire. Ses messages sur mon répondeur me suppliant de l'appeler me reviennent également. J'ai envie de courir. J'ai envie de pleurer. J'ai envie de crier mais je ne fais rien. Je ne peux pas et quand j'entends sa voix me demander de rester, je me paralyse. Où plutôt, je me pétrifie. Oui, c'est ça, je suis pétrifiée. Je déglutis difficilement mais ne bouge pas. Qu'est-ce que je dois faire ? Est-ce que je dois continuer mon chemin ? Dois-je accéder à sa requête ? Non, je ne peux pas rester là, à quelques mètres de lui. Il faut que je prenne de la distance. Que je mette de la distance entre nous. Ici, je me pensais en sécurité. J'ai traversé le pays d'ouest en est, du nord au sud pour ne pas que ce genre de chose de produise et pourtant...
Rassemblant tout courage que je n'ai pas, je me façonne un visage neutre et je me retourne. Inconsciemment, je le dévisage, enregistre son visage dans ma mémoire. Enfin, j'ai toujours su à quoi il ressemblait. Internet est une mine d'or grâce auquel j'ai appris qu'il s'était fiancé. Il le mérite, même si ça m'a fait mal. Je ne devrais pas l'aimer comme je l'aime et pourtant. « On se connait ? » Je n'ai pas eu à changer ma voix, elle est devenue d'elle même plus rauque et intérieurement, je la remercie. Je suis Jana Harper et Jana Harper ne connait pas cet homme. Voilà la phrase que je me répète en boucle, tel un mantra.
Il faut que je m'en aille mais comment le faire tout en le laissant croire qu'il s'est trompé ? Duncan ne s'était pas fait avoir alors que j'avais teint mes cheveux et que je les avais lissé alors pourquoi penser que Max se laisserait avoir ? Soupirant, je sors mon téléphone de ma poche. Un plan de fuite m'a de nouveau traversé l'esprit et je n'ai d'autre choix que de le mettre en exécution. « Désolée monsieur mais je dois y aller. Bonne soirée. » Oui, je dois y aller, je ne peux rester près de lui sans me brûler les ailes. Et puis, je dois de nouveau tout quitter pour tout recommencer ailleurs. Cette idée me déprime mais je n'ai pas le choix.
Mon téléphone toujours en main, je décide d'envoyer un message à la seule personne à connaître l’existence de Max. J'ai besoin de toi Hayd'. Je dois quitter Savannah, réserve-moi le premier billet d'avion que tu peux pour n'importe quelle destination. Je t'expliquerais. Hayden est la seule à pouvoir m'aider. J'espère juste qu'elle fera ce que je lui ai demandé. J'en ai grandement besoin.


Dernière édition par K. Jana Harper le Jeu 19 Juin - 9:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word {Maximilien Jeu 19 Juin - 2:00

-On se connaît?

Je ne comprenais, comment pouvait-elle ne pas me reconnaître, elle avait beau avoir changer sa couleur de cheveux, je reconnaitrai son visage entre mille. Non, c'était impossible qu'elle ne me reconnaisse pas, impossible...

-Désolée monsieur mais je dois y aller. Bonne soirée.

Elle se retourna et attrapa son portable, il était inconcevable que je la laisse s'échapper encore une fois, hors de question!
Je franchis les quelques mètres qui nous séparait et l'attrapais pour la basculer sur mon épaule, je ne réfléchissais pas à ce que je faisais et partis à l'eau, nous faisant basculer tout les deux dans les vagues. Je savais que j'allais en prendre pour mon grade, mais il était clair qu'elle avait besoin qu'on lui rafraichisse la mémoire si elle ne me reconnaissait pas comme elle le prétendait. Je me foutais de l'avoir trempé, je ne me souciai même pas si l'eau pouvait être froide ou chaude à ce moment là. Revenant à la surface de l'eau, je la saisi par les bras et la força à me faire face.


-Et maintenant tu me reconnaît?!!! Kenzie ne me prend pas pour un idiot, je sais parfaitement que tu m'as reconnu, je l'ai vu, je le sens!

Prenant conscience que je la maintenait un peu fortement, je relâchais la pression de mes mains et les laissai retomber dans l'eau. Je me mît à observer son visage, ses yeux...ses yeux qui étaient autrefois si vivant, à présent il n'exprimait que l'épuisement, la douleur...et ses lèvres, toujours aussi belles...
Un jogger passait devant nous, nous reluquant, comme si nous étions sortis d'un film.


- S'il te plaît...ne fuis plus...tu me dois une explication...tu me la dois! Ensuite, je te laisserai partir!

J'espérai au fond de moi qu'elle accepte et qu'elle finisse par m'avouer la vraie raison de sa fuite, il y a de cela des années. Je la fixai, tantôt désespéré, tantôt en colère, car oui je lui en voulais, je lui en voulais de m'avoir fais vivre l'enfer, à ne plus savoir qui j'étais sans elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word {Maximilien Jeu 19 Juin - 8:48

À mesure que je m'éloigne, je sens mes larmes remonter, prêtes à dévaler les pentes de mes joues mais peu après mon second départ, je me retrouve attrappée et jettée sur son épaule. Mon cri de surprise est resté coincé dans ma gorge. Je ne sais pas ce qu'il compte faire de moi et je crois bien que je m'en fiche. Tout ce que je veux, si je suis honnête avec moi, c'est d'être prêt de lui et là, je le suis alors je devrais être heureuse sauf que mon cœur est de plus en plus enserré dans un étau.
Je ne peux retenir mes larmes plus longtemps mais par chance, il nous fait tomber dans l'eau presque au même moment. Suffocant, je me débat pour remonter à la surface et je recrache l'eau que j'ai avalé. J'attends qu'il remonte aussi à la surface pour le fusiller du regard et repartir sans excuses sauf que je suis incapable de faire un pas de plus en entendant sa voix.
Je devrais baisser le regard pour ne pas qu'il voit mes larmes mais j'en suis incapable. J'ai besoin de le regarder une dernière fois, même si je sais que c'est plus douloureux que bénéfique. Je prends le temps de me calmer avant de lui répondre sans me retourner. « Je ne m'appelle pas Kenzie et oui je vous reconnais monsieur Strauss. La presse parle souvent de vous donc... » J'aurais pu en rester là mais la douleur que je lis dans son regard par moment me rappelle ma propre douleur. Je ferme les yeux et serre les poings à en sentir mes ongles me meurtrir les paumes. Je dégluti avec difficulté avant de me mettre dos à lui, observant l'horizon si lointain.
Le temps passe avec une lenteur infinie avant que je décide de lui accorder un semblant d'explication. « Je ne te dois rien du tout Max... » Mon ton est neutre, sans émotion et je préfère cela. Il me sera plus facile de lui mentir de cette manière. « … Mais je vais quand même te donner ce que tu veux. » Je me retourne vers lui et le regarde dans les yeux sans ciller. « Si je me souviens bien, dans un de tes messages, tu me demandais si j'étais de ces filles qui jettent les mecs comme des mouchoirs. Et bien oui. Je ne t'ai jamais aimé, je me suis servie de toi. » Cette phrase sonne faux à mes oreilles mais j'espère qu'il me croit. J'ai besoin qu'il croit en ce mensonge.
Le cœur comprimé de plus en plus, j'ai envie de me rétracter mais je ne peux pas. Non, pire, je ne dois pas. Je préfère être la seule à souffrir sur le long terme. Je préfère qu'il me haïsse au plus haut point plutôt que de lui dire la vérité. Je le regarde une dernière fois avant de soupirer et de détourner le regard. « Tu es content ? Tu l'as enfin ton explication. » Ma voix se brise mais je suis tellement dévastée qu'à ce moment-là, je n'y fais pas attention.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word {Maximilien Jeu 19 Juin - 22:57


Je n'arrive pas à croire ce qu'elle vient de me jeter en pleine figure, l'entendre de sa propre bouche me fait l'effet d'une explosion dans mon cœur, cette bombe qui menaçait un jour ou l'autre d'exploser, à finis par céder à l'écoute de ces mots.

-Tu as raison, je ne te connais pas...l'amour de ma vie...la Kenzie que je connaissais ne m'aurais jamais fais endurer pareille souffrance gratuitement!!!!

C'était à mon tour cette fois de la quitter, lentement je rejoignais le sable, me retournant une dernière fois, je voulus imprimer son visage une dernière fois, il remplacerait celui que j'ai revus dans mes rêves tant d'années, celui d'une étrangère à présent, insensible et au cœur aussi froid qu'une porte de prison!


-Adieu Ken...qui que tu sois!


Puis je repris ma route en direction de ma maison, mes jambes semblait tellement lourdes, comme pour m’empêcher de la laisser derrière moi. Mon cœur lui n'existait plus, noyer à deux mains par cette sirène enchanteresse et maléfique. Quand à mon cerveau, lui ne fonctionnait que pour activer mon corps, tel un robot je regagnai la terrasse et ne prit même pas la peine de ramasser mes affaires laissées là plus tôt. Je me dirigea vers la salle de bain, enlevant le reste de mes affaires, je filai sous la douche, bien qu'elle soit fraîche, cela me remit quelque peu l'esprit en marche. Des images défilèrent, tantôt du passé, tantôt du présent, un méga cocktail de toute ma vie, principalement relié à elle. Une vague de souffrance me submergea d'un seul coup et mes genoux lâchèrent, à genoux, puis assis contre le mur, la boule à la gorge, je remerciais le jet de la douche pour effacer sur son passage les larmes qui coulèrent. Après avoir tant pleuré pour elle dans le passé, je ne pensais pas pouvoir, ni savoir, comment pleuré à nouveau. Je refoulais l'envie de hurler, de peur que la douleur ne soit pire encore....
Dix minutes plus tard, je sortais sur le pas de la porte en serviette pour rejoindre ma voiture dans laquelle se trouvait toujours mon petit sac de voyage avec des vêtements propre. Je fus surpris de la trouver là, devant moi....je la contournais pour aller prendre mon sac et m’arrêtai dans dos.


-Si tu est venue pour achever le travail, sois rassurée...tu l'as exécuté à merveilles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word {Maximilien Jeu 19 Juin - 23:29

J'ai l'impression de mourir. Jamais je n'ai pensé que je devrais revivre le même cauchemard qu'il y a sept ans, lors de ma fuite. Pourtant, c'est encore pire. Alors que j'ai espéré qu'il me croit, une part de moi s'imaginait qu'il me connaissait mieux que ça et qu'il comprendrait que j'ai menti mais ce n'est pas le cas. Ce constat m'est plus que douloureux.
J'aurais dû le laisser partir. Le laisser me haïr mais ses paroles résonnent en moi. Il a raison de dire que celle que j'étais ne l'aurait jamais fait souffrir mais je ne suis plus cette personne. Je le regarde s'en aller et je décide moi aussi de quitter la plage. Ce que je n'ai pas prévu, c'est qu'inconsciemment, je l'ai suivi. Le quitter est bien plus difficile aujourd'hui qu'il y a sept ans. Bien plus douloureux aussi.
Sans savoir pourquoi, je reste devant chez lui, perdue dans mes souvenirs de nous. Pourquoi ma vie est ainsi ? Pourquoi est-ce qu'on m'a volé le bonheur d'être avec celui que j'aimais plus que tout ? Les larmes roulent le long de mes joues, silencieusement. Le bruit de la porte me fait sursauter et le voir entouré de sa serviette me donne envie de me jeter dans ses bras et de l'embrasser, de toucher chaque parcelle de son corps contre le mien.
Je sors vite de mon délire en entendant sa pique. Outch, ça fait mal mais il n'a pas tort. Je me masse le front avant de soupirer et de m'appuyer contre le mur situé près de moi. « Honnêtement, je ne sais pas ce que je fais ici mais je suis sure que ce n'est pas pour t'achever. » Je me redresse et vient me placer près de la rembarde, à environ deux ou trois mètres de lui. Le regard fixé sur l'horizon. « J'ai menti tout à l'heure. Je ne me suis jamais servie de toi et je t'ai réellement aimé seulement nous deux, c'est impossible. » Je me tourne vers lui, le cœur lourd et serré. « Ne me demande pas de t'expliquer pourquoi c'est impossible, tu dois juste me croire. Je ne suis pas prête à donner la raison. Je ne peux pas, ça rendrait les choses encore plus compliquées ou plus horribles. » Mes larmes redoublent d'effort pour inonder mes joues et c'est sans au revoir, sans un regard supplémentaire que je quitte cette terrasse. Enfin, avant de quitter définitivement sa vie, je me dois de lui adresser un dernier message. Dos à lui, un pied refusant de quitter la dernière marche, je soupire et prends la parole. « Au fait, félicitation pour tes fiançailles. J'espère qu'elle te rendra aussi heureux que tu le mérites. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word {Maximilien Mar 1 Juil - 22:40

Je la regardais s'éloigner quelque peu et me l'écouter...me dire qu'elle m'avait réellement aimé, que nous deux c'était impossible, j'avais beau essayer de comprendre, tout ceci n'était que du charabia à mes oreilles. Quoi? Qu'est-ce qu'il c'était passé pour que cela soit impossible entre nous. Qu'est-ce qui deviendrait si horrible pour qu'elle préfère renoncer à nous?
Elle évitait mon regard, mais je voyais clairement que cela la faisait autant souffrir que moi. J'avais envie de la prendre dans mes bras et effacé ses larmes de ces petits baisers magiques qu'elle aimait tant autrefois. Puis elle voulus s'éloigner, partir loin de chez moi, mais elle se stoppa et m’asséna finalement le coup de grâce.
Ses félicitations me laissait un goût amer, fiançailles...heureux...le visage souriant de ma fiancée m'apparut devant les yeux, j'étais injuste avec elle, elle méritait d'être heureuse et je ne lui offrais que la sécurité, un haut rang social et les finances. Rares était les moments que nous partagions en communs en dehors des gala et autres soirées mondaines, bien que je savais de vive voix que ça lui était suffisant, je savais pertinemment qu'un jour viendrai où elle se lasserait de cette entente et souhaiterais connaître l'amour réciproque. Mon cousin avait beau me dire qu'avec le temps l'amour naîtrai entre nous, il m'était pour le moment impossible de l'envisager sérieusement. Pourrais-je un jour vraiment passer à autre chose, l'oublier?


-Je t'enverrai une invitation pour le mariage, tu n'auras qu'à lui dire par toi même. En ce qui me concerne, la seule personne qui me rendait heureux m'a abandonner. Elle mérite mieux qu'un pantin qui ne s'intéresse pas à elle...Comme tu l'a vu je ne fais que rentrer dans le moule de mon père, je n'ai plus que ma famille.

Je regrettais tellement le passé, à l'époque j'osais confronter mon patriarche et refuser l'avenir qu'il m'avait choisi à ses cotés. J'avais d'autres ambitions que de devenir homme d'affaires à la tête de l'empire familial.


-Adieu...

Et sur ces mots je rentrais chez moi en claquant la porte, m'adossant contre celle-ci, je fermais les yeux, l'imaginant toquer, l'ouvrir et me jeter sur elle pour lui offrir un dernier baiser, un baiser d'adieu...

*Adieu mon amour...*

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sorry seems to be the hardest word {Maximilien

Revenir en haut Aller en bas
 

Sorry seems to be the hardest word {Maximilien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment copier un texte sous Word dans le forum ?
» Choisir l'éditeur de message en mode simplifié (comme Word)
» Pour transformer un document - exel ou word en pdf
» Enlever la lecture seul document Word
» Comment créer un PDF depuis Word 2007 et autres ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPILY EVER AFTER :: Corbeille :: ► Anciens RPs
-