HEVA ferme ses portes, pour mieux les rouvrir ICI ! A très vite !

Partagez | 
 

 Les liens du sang sont-ils plus fort que tout ? | Zach & Abi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Fondatrice ► Un peu barrée
avatar
► MESSAGES : 506
► ICI DEPUIS : 03/11/2013

MessageSujet: Les liens du sang sont-ils plus fort que tout ? | Zach & Abi Lun 15 Sep - 20:21



Zach + AbyLa famille passe avant tout...Ah oui ?

Seule, assise sur le lit de son petit Bed and Breakfast, Abi rumine. Elle est arrivée depuis quelques heures à peine et elle est exténuée. Elle a erré tout l'été dans diverses villes du pays, juste histoire de fuir Savannah. Il n'y avait plus rien de bon pour elle là-bas, maintenant, elle en était convaincue. Cela faisait trois mois maintenant, qu'elle avait découvert le pot aux roses, trois mois où elle était tombée sur ce SMS sur le téléphone de son frère, trois mois qu'elle a découvert que les deux personnes les plus importantes pour elle, entretenaient une liaison dans son dos depuis des mois. Trois mois, et pourtant, elle avait encore du mal à y croire. Ils lui parlaient, la regardaient, l'écoutaient faire des allusions à propos d'une éventuelle relation entre eux, et ils n'avaient rien dit. Ils lui avaient tous les deux mentit, sans honte, sans scrupules. S'il y avait bien une chose que Zach n'avait jamais faite, c'était mentir à Abi. Il n'y avait jamais eu de secrets ou de mensonges entre eux. À ses yeux, ce mensonge trahissait une bien triste vérité : le lien si spécial qui les unissait était à présent rompu.
Toute sa vie, elle avait été trahie encore et encore, et la seule personne qui n'avait jamais franchi cette limite, c'était Zach. Son père, son grand frère William, Leo, Liam... La liste déjà bien longue des personnes qui l'avaient trahies, se rallongeait à présent de deux nouveaux noms qu'elle n'aurait jamais pensé y inscrire : Zachary et Aleyna.


Le regard dans le vide, elle tente désespéramment de faire le tri dans ses pensées. Pourquoi était-elle revenue ? Pour ses études ? Elle pouvait les poursuivre n'importe où. Elle était douée, elle se ferait une place n'importe où. Pour les gens ? Qui donc ? Elle n'avait personne à part Zach et Aleyna. Tout simplement parce que, même si elle lui en veut plus que tout, elle a encore besoin de son frère... À cette simple pensée, des larmes lui montent aux yeux. Heureusement, elle n'a pas le temps de se mettre à pleurer, car quelqu'un la tire de ses pensées en toquant à la porte. Elle se frotte rapidement les yeux et tapote un peu ses joues histoire de paraître un peu plus convenable et ouvre la porte sans même prendre la peine de vérifier. Elle était comme dans un hôtel après tout, ils ne laissaient pas n'importe qui entrer.
À l'instant où elle identifie la personne debout derrière la porte, son coeur s'arrête et les larmes montent de plus belle. Tiraillée entre le désir de lui sauter dans les bras et le désir de le gifler, elle reste là, à regarder son frère fixement, les bras ballants et la boule au ventre.
©flawless

_________________
 ABIGAÏL
I got a pocket, got a pocketful of sunshine I got a love and I know that it's all mine, oh, oh oh oh
Do what you want but you're never gonna break me Sticks and stones are never gonna shake me, oh, oh oh oh
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: Les liens du sang sont-ils plus fort que tout ? | Zach & Abi Jeu 18 Sep - 11:12

Abi & Zach/div>

« La famille est le trésor le plus précieux ! »

   
Ce matin, la nouvelle que j'attendais depuis quelques jours est enfin arrivée. Ma soeur est rentrée à Savannah. Certes comme je l'imaginais, et connaissant son caractère bien trempé, elle est allée s'installer à l'hôtel. Pas n'importe quel hôtel ! Non à force de faire le tour de la ville vainement sans la retrouver, j'ai fait ami ami avec le concierge, une femme de ménage et même le portier. Ils me connaissent très bien maintenant, c'est donc bien naturellement qu'ils m'ont appelé pour me prévenir de sa venue, du fait qu'elle y aie pris une chambre. Ensuite, comme si je n'étais pas déjà assez stressé, Aleyna m'envoya plusieurs messages. La pauvre était toute retournée, Abi avait été jusqu'à la traiter de traitresse. Ok, cela me prouve bien l'état d'esprit de ma petite soeur ! Le truc est que je ne veux pas et je ne peux pas choisir entre les deux. Abi devra bien le comprendre ! Mais attention, je n'y vais pas en tant qu'ennemis, je n'y vais pas bourré de reproches non plus. Non, j'y vais pour revoir ma soeur, avoir de ses nouvelles et tenter de calmer le jeu. Certes quelque chose s'est cassé entre elle et moi depuis son retour de New York, mais ce n'est pas pour cela non plus que je ne l'aime plus, que je ne peux plus la comprendre. Je crois, pour être honnête, que la culpabilité de ce mensonge, me pesait tellement, que je n'arrivais plus à être naturel avec elle. Et pourtant, ... Cela ne change rien pour moi. J'aime ma soeur plus que tout et je compte bien le lui prouver !

Je suis devant sa porte, je passe quelques secondes à me retourner les possibles conversations en tête, mais rien n'y fait, je sais très bien que vu la situation, ce ne sera pas facile. Allez bon, je prend mon courage à deux mains et je frappe. Puis après une grande respiration de ma part, je la vois ouvrir. Elle a le regard fuyant, l'air amincie et le teint blême. J'espère franchement qu'elle va bien, que c'est juste car je suis là, devant elle sans qu'elle le veuille. Salut Abi ! Je peux entrer ? Que dire d'autre ? Je veux d'abord qu'elle accepte la discussion, qu'elle me laisse entrer, même à contre coeur ! Car cela montrera qu'elle a autant envie que moi que cela s'améliore entre nous. Enfin moi, c'est comme ça que je le vois ! Dieu seul sait à quel point j'avais envie de la prendre dans mes bras, de la serrer très fort, de lui dire que je l'aime et que tout peux s'arranger mais je décide de rester là, calmement, lui montrant bien que je suis là pour elle et rien que pour elle. Que je ne suis pas là par égoïsme ou nombrilisme. Non, je suis là pour l'écouter, pour la comprendre et surtout pour la rassurer !

   
© Chieuze

      
Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice ► Un peu barrée
avatar
► MESSAGES : 506
► ICI DEPUIS : 03/11/2013

MessageSujet: Re: Les liens du sang sont-ils plus fort que tout ? | Zach & Abi Jeu 18 Sep - 18:07



Zach + AbyLa famille passe avant tout...Ah oui ?

Partagée entre deux sentiments (celui de lui claquer la porter au nez et celui de lui sauter dans les bras), il lui faut quelques instants pour prendre une décision. Elle n'ouvre pas la bouche et se contente de s'écarter de l'embrasure de la porte afin de le laisser passer. Zach n'était pas n'importe qui, elle ne pouvait pas se permettre de faire tout et n'importe quoi avec lui, en colère contre lui ou pas. C'était en partie pour ça qu'elle n'était pas rentré chez eux. Elle ne voulait pas le voir, pas lui parler et elle ne voulait pas dire quelque chose qui pourrait dépasser sa pensée. Il était bien trop important pour ça. Malgré tout, elle était bien décidée à lui dire tout ce qu'elle avait sur le coeur.
Une fois qu'il est entré, elle ferme la porte derrière lui et s'adosse contre cette dernière, avant de croiser les bras sur sa poitrine. Elle le regarde évoluer dans la pièce en silence pendant quelques secondes, avant de baisser la tête et de briser ce silence un brin pesant

- Qu'est-ce que tu fiche ici Zach ?


Elle savait pertinemment ce qu'il faisait ici. Depuis qu'elle était rentrée, ils n'avaient jamais eu une conversation digne de ce nom, sans doute à cause de cet énorme secret qu'il lui cachait. Il s'inquiétait de sa santé et semblait sincère quand il lui demandait comment elle allait, mais elle sentait bien qu'il y avait comme un mur entre eux. Il serait facile de dire que ce mur c'était Aleyna, mais Abi savait bien que ce n'était pas que ça. Ce mur, c'était surtout les mensonges. Rien n'était plus pareil entre eux et il était apparemment temps de mettre les choses à plat. Sans le lâcher du regard et sans ciller, elle rajoute

- Comment tu m'as trouvé ?

Elle n'avait absolument pas prévu de le voir débarquer ici. Elle savait bien qu'ils devraient parler un jour ou l'autre. C'était son frère après tout, mais elle n'avait pas prévu qu'il lui "tombe dessus" de cette façon, à peine de retour en ville. Malgré l'amour qui les avaient uni à une époque (elle est persuadée que son frère ne l'aime plus), elle se demandait ce qui l'avait poussé à venir : l'amour pour elle ou la culpabilité, tout simplement... Elle n'est plus sûre de rien. Son esprit était sacrément confus pour qu'elle en vienne à douter de l'amour de son frère !


©flawless

_________________
 ABIGAÏL
I got a pocket, got a pocketful of sunshine I got a love and I know that it's all mine, oh, oh oh oh
Do what you want but you're never gonna break me Sticks and stones are never gonna shake me, oh, oh oh oh
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: Les liens du sang sont-ils plus fort que tout ? | Zach & Abi Ven 19 Sep - 11:39

Abi & Zach/div>

« La famille est le trésor le plus précieux ! »

   
Ma petite soeur était là, devant moi et j'avais envie de la prendre dans mes bras, de lui dire que je l'aimais et lui dire aussi à quel point elle m'avait fait peur. Mais j'avais peur qu'elle le prenne mal, comme une agression ou peut-être même une critique. Alors au lieu de cela, je restais calme, posé, comme elle m'a toujours connu dans un sens. Je restais, malgré le fait de ma relation avec Aleyna, le même ! Son frère, son ami aussi ! Sans un mot, elle s'écarta pour me laisser passer. J'étais déjà heureux qu'elle ne me claque pas cette porte au nez, qu'elle aie encore assez de respect et d'amour pour moi que pour ne pas me laisser trainer devant sa porte comme un total inconnu. J'entrais donc dans un silence de cathédrale. Aujourd'hui, j'allais la laisser guider le jeu, je la laisserai avancer à son rythme. Je suis là pour elle et je lui ferai bien vite comprendre. Quelques secondes, longues de sens, passèrent avant qu'elle ne déchire le silence par cette phrase banale et blessante " Qu'est-ce que je fiche ici ? " Je me retourne alors vers elle, la regardant droit dans les yeux. Et toujours sur un ton très calme Tu m'as manquée Abi ! Je crois que j'aurais du te le dire plus tôt, mais voilà, c'est fait ! Tu m'as manquée et j'ai eu peur pour toi ! Ici, je ne parlais pas que de sa petite virée des vacances, non je parlais également de New York. Ma soeur m'avait manqué terriblement, surtout que j'ai eu l'impression de ne pas l'avoir retrouvée à son retour. Elle n'était plus que l'ombre de la petite Abi que j'avais connue. Et pourtant, jamais elle ne m'avait plus ouvert son coeur pour me parler, m'expliquer. On a essayé pourtant, comme cette nuit, lorsqu'elle a fait un cauchemar et qu'elle était venue se glisser dans mon lit. Souvenir du passé, qui je l'espère n'est pas révolu.

Abi continue me posant une question, qui ma foi ne servait pas à grand chose. Je respirais alors longuement avant de lui répondre Je t'ai cherché, j'ai pas arrêter de te chercher pendant ces trois mois. Alors bien sûr quand tu es revenue, tout le monde m'a appelé. Si tu savais comme j'ai eu peur ! Ok, je ne répondais qu'à moitié à chacune de ses questions, mais dans un sens, j'ai l'impression que ses questions n'étaient que des subterfuges pour ne pas parler réellement de ce que nous ressentions ni de la situation dans laquelle nous sommes à l'heure actuelle. Je m'assis alors sur le bord du lit, calmement. D'ailleurs ce calme olympien m'étonne moi-même. Puis je relève le regard vers elle et je souri tendrement, je suis heureux qu'elle soit de retour, même si la colère se lit dans son regard.
   
© Chieuze

      
Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice ► Un peu barrée
avatar
► MESSAGES : 506
► ICI DEPUIS : 03/11/2013

MessageSujet: Re: Les liens du sang sont-ils plus fort que tout ? | Zach & Abi Ven 19 Sep - 12:53



Zach + AbyLa famille passe avant tout...Ah oui ?

Elle lui avait manqué ? En entendant ces quelques mots, elle ne peut s'empêcher de lâcher un petit rire, légèrement moqueur, peu convaincue. Elle sert davantage ses bras sur sa poitrine en secouant doucement la tête. C'était à croire que depuis qu'il avait ouvert les vannes du mensonge, il était incapable de s'arrêter ! Elle avait perdu toute foi en son frère et aux mots qui pouvaient sortir de sa bouche et il en faudrait sans doute beaucoup pour qu'elle le croit de nouveau. Zach avait toujours été celui qui trouvait les mots pour la consoler, pour l'aider, pour lui redonner le sourire, pour ôter tous nuages du paysage de sa vie...elle n'aurait jamais pensé qu'il aurait été celui qui en rajouterait encore un peu plus. Elle l'aimait sincèrement, plus que toute autre personne sur cette terre, mais elle n'avait malheureusement plus confiance en lui.

- C'est ça oui...

Lâche-t-elle comme dans un murmure en baissant lentement les yeux. Le regarder lui mentir de cette façon lui faisait trop mal. Elle ne le supportait pas. Durant ces vacances, elle n'avait pu s'empêcher de revoir toutes les fois où il lui avait menti sans hésitations, quand elle lui demandait avec qui il était au téléphone ou encore avec qui il allait diner. Elle s'était même parfois sentie désolée pour Aleyna à l'idée qu'il fréquente quelqu'un, désireuse de les voir finir ensemble un jour. Pendant tout ce temps, ils se moquaient d'elle et elle n'avait rien vu venir. Qu'ils soient ensemble n'était pas le problème, loin de là. Mais savoir que son frère s'était joué d'elle lui était insupportable.

Quand il s'explique sur la façon dont il s'y est pris pour la retrouver, elle repose son regard sur lui. Trahie une fois de plus et par un parfait inconnu cette fois. C'était de mieux en mieux ! Il l'avait cherché . Vraiment ? Pour la première fois, elle croit à ce qu'il dit. Le souci est qu'elle ne comprend pas pourquoi un tel comportement. Pourquoi l'avoir cherché alors qu'il avait Aleyna. Il devait avoir bien à faire avec sa petite amie, alors pourquoi se soucier de sa petite soeur apparemment cinglée et si décevante ?

- On ne peut plus compter sur personne apparemment...

Lâche-t-elle dans sa barbe une fois de plus. Après quelques instants de silence, elle reprend d'une voix plus que faiblarde, en dardant son regard dans celui de son frère

- Tu m'as menti Zach... Comme si elle avait encore du mal à y croire.

Voilà. Le sujet tant redouté était enfin abordé. Elle ne pourrait pas tourner autour du pot pendant quinze mille ans. Son regard trahit alors la profonde tristesse dans laquelle cette constatation pouvait bien la mettre. Sans qu'elle ne puisse le contrôler, les larmes lui montent aux yeux. Elle se mord nerveusement l'intérieur des joues afin de retenir ces stupides larmes, trahissant l'amour infini qu'elle porte à son frère...on n'est touché par une trahison que si l'on tient vraiment à la personne qui nous a trahie.

©flawless

_________________
 ABIGAÏL
I got a pocket, got a pocketful of sunshine I got a love and I know that it's all mine, oh, oh oh oh
Do what you want but you're never gonna break me Sticks and stones are never gonna shake me, oh, oh oh oh
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: Les liens du sang sont-ils plus fort que tout ? | Zach & Abi Dim 21 Sep - 11:45

Abi & Zach

« La famille est le trésor le plus précieux ! »

   
Même pour une phrase aussi bête, elle ne me croit plus ! Où est passé ma petite soeur ? Ne me dites pas que l'histoire avec Aleyna est la base de tout. Non, je sais et j'en suis sûr que c'est plus profond que cela. Car dès qu'elle a posé un pied dans la maison, lorsqu'elle est revenue de New York, elle n'était plus que l'ombre d'elle-même. Attention, je ne suis pas là, je le redis, pour la critiquer ou même pour lui faire porter le chapeau. Non, pas du tout, je suis là pour qu'on parle et qu'elle me lâche tout ce qu'elle a sur le coeur. J'aime ma petite soeur plus que tout et je m'en veux tellement de lui avoir caché cette histoire ! Dans un sens n'a-t-elle jamais ressenti le besoin de me mentir, ou pour être plus exact de me cacher quelque chose un moment, pour pouvoir le vivre plus intensément, pour ne pas me faire souffrir aussi ? Je ne dis rien, cela ne servirait à rien de toute façon, de lui dire, de l’assommer de la même phrase pendant vingt ans, elle ne me croit pas et ne me croira pas plus au bout de dix fois de toute façon. Je me retourne juste vers elle, Abi a toujours su lire dans mon regard, elle a toujours pu lire en moi comme dans un livre ouvert. Et je ne crois pas que cela aie changé, donc à elle de voir à quel point je suis sincère. Mais là, encore, elle baisse le regard, elle n'ose soutenir le mien. Ok, je vais le lui prouver, de toute façon, si il le faut, nous ne sortirons pas d'ici avant de tout s'être dit, toute la vérité !

Lorsqu'elle lâche la phrase selon laquelle, on ne peut plus faire confiance à personne. J'ai qu'une envie, lui dire " bah si, tu peux faire confiance en ton Liam chéri ! ", mais je me retiens, je préfère encore me taire. Je ne sais pas pourquoi, mais je n'arrive pas à me faire à ce type-là. Et même, si je me tais, c'est parce que je sais que, aujourd'hui, il n'a rien à voir dans la conversation. On ne parle en aucun cas d'elle, de Liam ou de son séjour à NY; Non on parle de moi, de mon mensonge, du fait que je l'aime et que je m'en veux. Mais voilà , le sujet arrive enfin sur la table. Je lui aie menti ! Je vois en elle de la tristesse, de la déception aussi. Je prend alors une grande respiration, puis je lui dis Oui et j'en suis réellement désolé ! Je sais que ce n'est pas ce que tu voulais entendre Abi, mais je suis désolé ! Je regarde alors mes pieds. Cela ne servirait à rien à mes yeux, de lui dire toute l'histoire comme ça de but en blanc. Je n'imaginais pas un seul instant qu'elle me croirait, qu'elle voudrait l'entendre aussi. Alors autant avouer ma faute, car oui, je suis fautif, je suis même coupable; Car oui, la culpabilité m'étouffe en ce moment. Mais pas seulement, je relève alors le regard vers ma petite soeur et je lui dis Je t'aime Abi ! C'est vrai que je ne te le dis plus assez souvent, mais je t'aime. Et je ne sais pas quoi faire pour que tu comprennes que je m'en veux, que cela me blesse de te voir ainsi, aussi triste tout cela à cause de moi ! Je finis alors par me taire, je la regarde dans les yeux, mon regard n'a jamais menti. Le sien non plus d'ailleurs !
© Chieuze

      
Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice ► Un peu barrée
avatar
► MESSAGES : 506
► ICI DEPUIS : 03/11/2013

MessageSujet: Re: Les liens du sang sont-ils plus fort que tout ? | Zach & Abi Mer 24 Sep - 22:13



Zach + AbyLa famille passe avant tout...Ah oui ?

Les secrets, les mensonges, les non-dits, tout ça, ce n'était pas eux. Ce n'était pas possible qu'il en soit ainsi. S'il y a bien une personne de laquelle elle n'aurait jamais pensé se méfier, c'était son frère, et malgré sa déception, elle ne pouvait se résoudre à cette triste réalité. Elle ne pouvait renoncer à ce lien si particulier qui les unissait, qu'il soit définitivement brisé ou non. Ils devaient parler, sans langue de bois, sans retenue. Ils devaient se dire tout ce qu'ils avaient sur le coeur, tout ce qu'ils se cachaient, tout ce qu'ils n'avaient plus partagé depuis son départ. Mais comment y parvenir, si elle n'avait plus confiance en lui ? Il lui fallait se lancer et essayer d'avoir foi en eux, foi en l'amour qui les a toujours unis et croire que malgré tout, ils pourraient se retrouver un jour. Alors elle se lance et rentre dans le vif du sujet, lui exprimant à quel point ce mensonge lui avait fait du mal. Elle était blessée, profondément blessée et elle avait beaucoup de mal à passer au-dessus. Elle avait besoin d'aide et de temps pour passer au-dessus. Mais malgré tout, elle ne voulait pas laisser tomber son frère.
Il était désolé, il ne cessait de le répéter, mais elle baisse les yeux, craignant de croiser son regard et d'y deviner qu'il lui mentait encore. En même temps, il lui avait menti pendant des mois et elle ne l'avait pas vu. Pourquoi le verrait-elle aujourd'hui ? D'un autre côté, elle ne lui avait jamais posé la question, elle n'a donc pas pu le voir, le comprendre. Maintenant qu'ils étaient face à face, elle ne voulait même pas risquer de le prendre en flagrant délit de mensonge. Elle préférait ne rien voir et ne rien savoir. Elle serre les dents, écoutant Zach avec attention, toujours incapable de le regarder.

Je t'aime Abi ! C'est vrai que je ne te le dis plus assez souvent, mais je t'aime.

À cet instant, elle lève enfin les yeux et pose un regard presque incrédule sur son frère. La dernière fois qu'il lui a dit qu'il l'aimait, c'était à son départ. Ou plutôt il l'avait dit quelques fois depuis qu'elle est rentrée, mais ces quelques mots étaient entachés d'une retenue soudaine. Abi y croyait, là n'était pas le souci, mais elle sentait bien qu'il y avait quelque chose de changé. Cette fois-ci, elle croit entendre son frère, celui qu'elle connaissait et chérissait avant son exil. Sans qu'elle ne puisse le contrôler, des larmes s'échappent de ses yeux et roulent sur ses joues en cascade, touchée en plein coeur par ce que son frère venait de lui dire. Elle aussi l'aimait, plus que tout, c'était une évidence. Elle l'écoute cependant en silence, tâchant de ne pas le couper dans son élan par ses sanglots. Une fois qu'il a terminé, elle répond sans attendre

- Ca te blesse de me voir comme ça Zach ? Alors pourquoi tu ne m'as rien dis ? Pourquoi t'as menti ? A moi ? Vraiment ? Elle s'approche de son frère encore assis sur son lit et poursuit sans relâche Tu croyais que j'étais trop stupide pour comprendre ? Que c'était pas la peine de me le dire parce que je suis folle à lier et que je ne m'en serais même pas rendu compte ? Qu'est-ce qui t'es passé par la tête Zach ? Les vannes sont ouvertes et les mots sortent rapidement, sans filtre, comme pour exprimer son besoin avide de vider son sac et surtout, de réponses. Elle venait de passer trois mois à se demander pourquoi, ce qui avait bien pu les conduire à une telle situation et elle sentait bien qu'aujourd'hui, c'était le moment ou jamais d'obtenir les précieuses réponses dont elle avait tant besoin. Malgré ses efforts pour se contenir, son discours est entrecoupé de soubresauts et de sanglots. Elle ne s'arrête pas pour autant

- J'en ai rien à faire que tu sois avec Leyna, c'est pas le problème... Malgré sa colère, elle continue à nommer la jeune femme de ce surnom affectueux qu'elle lui donnait avant tout ça ...j'étais la première à te dire que vous iriez bien ensembles ! Ce qui est totalement vrai ! Elle se revoit encore pendant cette stupide garden party à laquelle elle s'était rendue pour leur faire plaisir, entrain d'insinuer qu'ils feraient un beau couple. T'es désolé ok. Mais ce que je veux savoir, c'est pourquoi t'as menti ?! Elle se tien à présent tout près de lui, les yeux rouges de larmes et tremblante d'une colère et d'une frustration, trop longtemps refoulées.


©flawless

_________________
 ABIGAÏL
I got a pocket, got a pocketful of sunshine I got a love and I know that it's all mine, oh, oh oh oh
Do what you want but you're never gonna break me Sticks and stones are never gonna shake me, oh, oh oh oh
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: Les liens du sang sont-ils plus fort que tout ? | Zach & Abi Sam 4 Oct - 13:05

Abi & Zach

« La famille est le trésor le plus précieux ! »

   
Je ne savais plus comment m'y prendre avec ma petite soeur, donc je tentais la vérité pure et dure ! Je tentais de lui dire juste ce que je pensais, ce qui me passait par le coeur, sans reproches, sans mensonges, juste la stricte vérité. Entre Abi et moi, cela a toujours été comme ça, jusqu'à cette histoire avec Aleyna. Je ne sais pas réellement pourquoi et comment cela à commencer. Je sais juste qu'on s'est retrouvé plongé dans le mensonge et qu'on arrivait plus à s'en sortir. Lorsque ma soeur se mit à pleurer, j'avais envie de la prendre dans mes bras, de la serrer contre moi, mais je savais éperdument qu'il était bien trop tôt pour cela. Je savais qu'elle refuserait, qu'elle ne pourrait pas se laisser aller à de la tendresse tant que tous les mensonges et les non-dits ne seraient pas levés. Alors je me contente de baisser les yeux, qui ne cachent plus de vérités trop dures à dire mais des remords et des regrets. Je ne me comprends pas, je ne sais pas pourquoi j'ai joué ainsi au con. Je la laisse me dire tout ce qu'elle pense, me poser toutes les questions qu'elle désire, je ne fais que l'écouter pour le moment. Et certaines de ses phrases me blessent encore plus, au plus profond de mon âme. Je crois que cette histoire m'aura marqué à vie. Il y a de ces moments qui resteront à tout jamais gravé, des blessures incurables qui ne s'effaceront jamais et celle-ci en faire partie. C'est peut-être même la première fois que je me sens aussi mal. Chaque larme qui coule sur ses joues est comme un coup de couteau qu'elle m'inflige en plein coeur. Je me sens dépérir, mais jamais je ne baisserai les bras, c'est ma soeur, mon sang, je l'aime plus que tout et je me battrai pour qu'elle retrouve sa confiance en moi. Je me battrai pour que notre lien soit à nouveau aussi fort qu'avant son départ. Mais une fois qu'elle en eu finit, je me décidais à répondre moi aussi à toutes ces questions, j'allais lui dire tout, tout ce que j'avais sur le coeur depuis tellement longtemps maintenant. Tout d'abord, tu n'es ni folle ni stupide ok ? Et je ne l'ai jamais pensé, tu ne peux pas imaginer ça ! Ensuite... Je déglutissais très difficilement, je passais une main dans mes cheveux puis je me lançais, la regardant dans les yeux encore et toujours, pour qu'elle y lise la sincérité et l'amour que j'éprouvais pour elle On ne voulait pas te mentir ! Au départ, on était pas sûr de nous, on est sorti ensemble, plutôt parce que tu nous manquais, parce qu'on avait ce manque qu'on croyait combler. Si je ne t'en aie pas parlé de suite, c'est que je voulais être sûr que ce soit sérieux, sûr de mon amour pour elle ! C'est ta meilleure amie, je ne voulais pas non plus que cela casse quelque chose entre vous deux. C'est l'erreur que j'ai eue, je n'aurais pas dû te le cacher, j'aurais du te dire la vérité dès la première seconde où ... Parce que après, c'était trop tard ! Tu étais là bas, à New York, tu semblais si bien, si libre, si heureuse. Je me demandais comment te dire que je sortais avec Leyna depuis maintenant deux mois et demie, comment tu le prendrais, si tu l'accepterais, si cela ne te ferais pas craquer car tu n'étais pas à nos côtés. Et de fil en aiguille, même si cela me bouffait de l'intérieur, je ne savais plus comment me sortir de ce mensonge. Jusqu'au jour où tu as découvert le message de ton amie sur mon téléphone. C'était le jour où on allait tout t'avouer, je te le jure, on voulait tout te dire. Même moi, je pleurais, pourtant Abi le savait, ce n'était pas mon genre. Je n'aime pas qu'on me voie aussi faible, aussi sensible. J'ai toujours été le plus fort dans notre histoire d'amitié à tous les trois, toujours celui qui les portaient, qui les soutenaient et là, je craquais comme un gamin. Pourquoi ? Parce que pour la première fois de ma vie, j'avais peur de perdre ma soeur réellement !

Je respirais longuement et je me décidais à lui avouer toute la vérité, une chose que j'ai toujours gardé pour moi, tout au long de son voyage pour New York. Je ne la regardais plus, j'avais les yeux baissé de honte. De un pour ce que j'allais lui avouer et de plus, parce que je pleurais. Je lui lâchais alors Tu sais que je n'ai jamais été du genre jaloux, c'est pas dans mes gênes. Bah tu te trompes, j'ai été jaloux, maladivement jaloux. De ce Liam ! Quand tu es partie à New York, j'étais ton frère mais aussi ton meilleur ami, ton confident. Et là-bas, j'avais l'impression de t'avoir perdue. Je ne te blâme pas, tu as vécu ta vie et moi, je n'ai pas su réellement passé à autre chose, mais je tenais à ce que tu le saches. La rancoeur que je ressens pour lui, vient de là. Il prenait ma place et n'avait pas su faire attention à toi ! Je lui en voulait ! Je ne voulais pas lui faire de reproches, je ne voulais pas la blâmer, je voulais juste qu'il n'y aie plus aucun non dits entre nous deux. Voilà tout était dit maintenant !
© Chieuze

      
Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice ► Un peu barrée
avatar
► MESSAGES : 506
► ICI DEPUIS : 03/11/2013

MessageSujet: Re: Les liens du sang sont-ils plus fort que tout ? | Zach & Abi Lun 6 Oct - 5:08



Zach + AbyLa famille passe avant tout...Ah oui ?

Selon lui, elle n'était ni folle ni stupide ? De toute évidence, elle l'était bel et bien : folle de croire que les personnes qu'elle aime ne la décevraient jamais et stupide d'en être profondément convaincue. Les déceptions et les trahisons, elle ne connaissait que trop bien et ce, depuis son plus jeune âge. Toutes petites filles devraient pouvoir s'appuyer sur son papa, voir dans ses yeux qu'elle a de l'importance pour lui, de la valeur, pas y lire du dégout. L'homme sur qui elle était censée pouvoir compter lui avait clairement fait comprendre qu'elle n'était rien pour lui. C'est tout naturellement que Zach avait pris cette place vacante, de pilier, de soutien, de père, de meilleur ami...a chaque fois que la petite fille était près de son frère, elle se sentait invincible. Contrairement à leur père, il lui avait toujours fait sentir que ce sentiment, cette sensation de sécurité et d'amour serait sans fin, qu'elle n'avait aucune raison de s'inquiéter car il serait toujours là, qu'il ne la décevrait jamais et elle avait fini par y croire sincèrement. Elle se méfiait de tous les hommes, ne laissait personne l'approcher de trop près de crainte d'être abusée ou trahie, mais elle savait pertinemment que se protéger ou se méfier de son frère, elle n'aurait jamais à le faire. Trouver ce message l'avait brutalement fait tomber de son petit nuage. Elle était donc bel et bien folle ET stupide d'y avoir cru si longtemps.
Malgré cette triste constatation, elle est tiraillée entre deux sentiments totalement contradictoires. D'un côté, elle est intimement convaincue qu'il n'a fait que lui mentir durant toutes ces années, que tous ses grands discours ne valaient rien, mais d'un autre, il reste une toute petite, une infime partie d'elle-même qui ne peut se résoudre à le croire. Peut-être que c'était tout simplement la colère et la déception qui s'exprimaient, faisant un boucan tel que toutes ses convictions profondes étaient totalement étouffées ! Abi ne pouvait croire que son frère puisse avoir agi volontairement. Ce n'était pas possible. Tiraillée entre ces deux extrêmes, elle ne sait que croire. Elle a quand même la présence d'esprit de demander plus d'explications à celui qu'elle aime malgré tout plus que tout. Elle avait beau être déçue, blessée et perdue, elle croit bien ne jamais parvenir à se débarrasser de cet amour déraisonné et sans limites qu'elle portait à son frère depuis tant d'années.
Aveuglée par sa colère, elle remarque à peine les signes de nervosité de Zach. Son regard dardé dans le sien, elle l'écoute tenter d'expliquer le pourquoi du comment. Chaque fois que le son "on" passe ses lèvres, elle tique nerveusement. Il lui était pour le moment impossible d'envisager ce "on" dont il parlait. Avant, "on", c'était eux. Elle et lui. Abi et Zach. Pas Aleyna et Zach. Elle n'avait rien vu venir et maintenant il le lui envoyait en pleine figure : ils n'étaient plus un "on", un "nous". Quand il commence à parler de New York, elle sort définitivement de ses gonds


- Si bien ? Si libre ? SI HEUREUSE ?! Tu n'as jamais été aussi loin de la vérité frangin ! Voilà qu'elle sanglote à présent, son discours ponctué de soubresauts pleins de tristesse Papa m'a envoyé à NY parce qu'il ne supportait plus de me voir Zach ! Mon père ne supportait plus ma présence. Il m'a coupé de ma vie, il m'a éloigné de toi et de tous mes repaires, juste parce qu'il ne supportait plus de poser son regard sur moi. Je me suis retrouvée seule, toute seule ! Moi heureuse ? Je ne suis plus heureuse depuis le jour où tu m'as mis dans cet avion parce que papa te l'avait demandé Zach ! Comment pouvait-il imaginer qu'elle était heureuse loin de lui ? Ses pensées tourbillonnent dans son esprit plus que confus. Elle sait qu'elle doit tenter de se calmer si elle ne veut pas déclencher une de ces crises qu'elle fuyait depuis si longtemps. Elle plaque ses deux mains sur ses tempes alors qu'elle fait les cent pas dans la petite pièce, percevant à peine les mots de son frère. Un nom, un seul, la ramène à la réalité

...Liam !. Elle s'arrête net et darde un regard noir sur son frère. Pourquoi revenait-il là-dessus à chaque fois qu'ils commençaient à se parler. C'était tout bonnement dingue ça! Parler de lui avait le don de faire la jeune femme blessée, se renfermer sur elle-même et perdre toute envie de parler. Il est toujours assis, mais les yeux baissés cette fois, alors au lieu de hurler de plus belle et de quitter la pièce, refusant d'écouter et d'en parler, elle se contente de rester là, debout face à lui et à l'écouter déballer ce qu'il avait sur le coeur. De la jalousie ? Vraiment ? C'était elle qui avait été exilée loin de tout et de tous et c'était lui qui se lançait en parallèle dans une relation avec la meilleure amie de sa soeur, mais c'était encore lui qui était jaloux de la seule personne qui était dans sa vie durant ses deux longues années d'exil...c'était le comble. Elle secoue lentement la tête, avant de reprendre avec un calme surprenant

- J'étais seule Zach...seule et loin. Tu avais encore ta vie ici et Aleyna de toute évidence. Moi j'étais seule, à NY...et tu es jaloux de la seule personne sur qui je pouvais compter là-bas ? Je n'ai pas vécu ma vie là-bas, j'ai survécu ! Il prenait ta place ? Mais qu'est-ce que tu racontes ? Tu es mon frère Zach, ça n'a rien à voir. Lui je l'aimais, mais toi tu es mon sang.... Sans même s'en rendre compte, elle venait de mettre ENFIN des mots sur ce qu'elle ressentait pour Liam. Voilà pourquoi elle avait été brisée. Elle l'aimait et il l'avait laissé tomber. Réalisant à quel point cet exil avait pu faire des dégâts, elle marmonne ...Tout ça est ridicule... La seule chose dont elle aurait eu besoin à NY, c'était des bras de son grand frère pour la rassurer et lui promettre que tout irait bien, comme il l'avait toujours fait. Mais il n'est jamais venue. Il a fallu qu'elle tente de mettre fin à ses jours pour le voir. Là, dans cette chambre, elle ressent au plus profond d'elle-même que toutes les explications du monde n'auront jamais le même effet qu'un câlin de son frère, accompagné de la promesse que tout allait s'arranger. Voilà la seule chose dont elle avait besoin !

©flawless

_________________
 ABIGAÏL
I got a pocket, got a pocketful of sunshine I got a love and I know that it's all mine, oh, oh oh oh
Do what you want but you're never gonna break me Sticks and stones are never gonna shake me, oh, oh oh oh
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: Les liens du sang sont-ils plus fort que tout ? | Zach & Abi Sam 11 Oct - 13:03

Abi & Zach

« La famille est le trésor le plus précieux ! »

   
Je n'arrivais pas à me résoudre à laisser tomber, je n'arrivais pas à me dire que j'avais tout gâché. J'ai fait une erreur, je la paie aujourd'hui, j'en suis tout à fait d'accord. Mais je suis sûr et certain qu'au fond d'elle même, ma soeur m'aime toujours, qu'elle ressent toujours pour moi cet amour fraternel, irréductible qui nous a tant de fois unis et sauvés. Ma soeur est une des deux personnes les plus importantes pour moi, elle a une place très importante dans mon coeur, au point que jamais je ne lâcherai prise, jamais je n'accepterai de la voir me tourner le dos. Je me dois, je lui dois surtout, de retrouver notre lien si fort que nous avions avant son départ pour New York. Car oui, maintenant, nous pouvons dire la vérité, nous pouvons mettre des mots sur notre douleur, son départ. Ses mots qu'elle me balançaient me faisait mal, très mal. Est-ce que c'est moi qui aie été si aveugle ou est-ce que je préférais l'imaginer heureuse pour ne pas me sentir coupable. Je ne sais plus où j'en suis réellement. La seule lumière dans la pénombre aujourd'hui est mon amour pour ma petite soeur. Mais il est vrai que je la croyais "heureuse". Heureuse de ne plus voir notre père tous les jours, d'être libre de faire ce qu'elle voulait, d'être qui elle voulait. Je réalise alors que j'ai fais plus d'une erreur ! Je réalise que je ne suis pas sans failles, que j'ai loupé ce que j'avais toujours voulu, ne faire souffrir personne que j'aimais. Je crois que par ma bêtise et ma connerie, j'avais fait énormément de conneries, j'avais énormément fait souffrir ma petite soeur. Je lui dis alors Je croyais, et j'en suis désolé, que d'être loin de notre père, d'être libre d'être qui tu voulais était la meilleure chose qui pouvait t'arriver. De le voir tous les jours, être si distant si con, cela t'avait fait souffrir au point que tu serais bien mieux loin de lui. Désolé, j'ai rien vu ! Je ne sais plus quoi te dire Aby, j'ai fais des erreurs, je le sais, je m'en excuserai surement jamais assez. Mais regarde moi ... Je me levais pour être à son niveau, je pris son visage entre mes mains pour qu'elle me regarde dans les yeux et je continue ... je t'aime Aby, tu es et resteras à jamais la personne la plus importante pour moi. Tu es ma petite soeur. Aby, je m'excuse !

Avant son départ, nous avions souvent comme ça des paroles gentilles, des moments de telles complicités que beaucoup dont notre frère, William en était jaloux. J'avais pris une place qui n'était pourtant pas la mienne, celle de notre père. Alors je me devais de lui faire prendre conscience qu'il y avait des gens qui tenaient à elle, qui l'aimait, qui la soutenait, j'avais pris toutes ces places, je l'avais aimé au point de la faire souffrir comme personne. Bah oui, on dit toujours que c'est la personne qu'on aime le plus qui nous fera souffrir le plus ! Il faudrait que Abi comprenne que personne ne la détrônera dans mon coeur ! C'est ma soeur, je tiens à elle depuis son premier souffle alors que je n'étais qu'un gamin !

Lorsqu'elle se mit à s’énerver, lorsqu'elle me dit tout ce qu'elle pensait de moi, de Liam, ce qu'elle ressentait, ce qu'elle avait subit, je réalise que j'avais été con. Con de croire que quelqu'un prendrait ma place dans son coeur, con de croire qu'elle comprendrait que la faire partir était pour son bien. Enfin con de croire moi aussi que c'était la meilleure chose à faire. Encore une fois, je me suis gouré sur toute la ligne ! Je ne savais plus quoi faire, je ne savais vraiment plus comment me comporter avec ma soeur. Généralement, je l'aurais prise dans mes bras, je l'aurais serrée très fort et je lui aurais dit qu'on est plus fort que tout le monde lorsque nous sommes à deux, que nous arriverons à tous les battre. Mais là, j'ai peur qu'elle ne veuille pas, qu'elle n'accepte pas. Normal après les conneries que j'ai faites non ? Je m'approche tout de même d'elle, je tente une première approche en prenant ses mains dans les miennes, je les serre tout en lui disant Oui j'ai été con de croire que d'être loin de ce père idiot et lâche te ferait du bien ! Et tu as raison, tout ça est ridicule, tu es ma petite soeur et je crois toujours dans le fait qu'à deux on vaincra tout ! On a toujours été plus fort à deux, Abi, toi et moi ! Pourquoi ça changerait maintenant ? J'avais vraiment envie de m'avancer vers elle, de la prendre dans mes bras, mais je restais là, comme un idiot, mon regard dans le sien. Planté comme un bâton !
© Chieuze

      
Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice ► Un peu barrée
avatar
► MESSAGES : 506
► ICI DEPUIS : 03/11/2013

MessageSujet: Re: Les liens du sang sont-ils plus fort que tout ? | Zach & Abi Mar 28 Oct - 18:48



Zach + AbyLa famille passe avant tout...Ah oui ?

Voilà ! Les choses étaient enfin dites ! Cet immense abcès qui gangrenait leur relation depuis si longtemps, venait d'être péniblement percé. Ce fut fait dans la douleur, mais au moins, ils avaient touchés du doigt le nœud du problème, de leur problème : la séparation. Il n'est pas surprenant de voir que cette séparation brutale ait pu avoir des effets si dévastateur sur eux qui n'avaient jamais été séparé auparavant, et pourtant, en une année, c'était comme s'ils n'en avaient pas pris conscience. Zach pensait qu'un éloignement de la maison ferait du bien à sa soeur et Abi l'avait interpréter comme "je n'ai pas tant besoin de toi que ça". Elle s'était sentie abandonnée par ce frère qui était tout pour elle. Et la cerise sur la gâteau, leur père s'était arrangé pour que ce soit Zach qui mette sa sœur dans l'avion. Ce fut pour elle un des jours le plus abominable de sa vie, alors que son frère y voyait pour elle, une chance d'aller mieux. Ce simple soucis d'interprétation avait alors déclenché tout une série d'incompréhension et avait petit à petit rongé ce lien si fort qui les unissait jusqu'alors. Le second non dit dans cette relation alors légèrement fragile et bancale, fut bien sûr le facteur "Liam". Abandonnée de tous, Abi s'était réfugiée dans les bras de son ami. Zach, pensant sa sœur heureuse et épanouie l'a alors interprété comme "elle n'a plus besoin de moi et elle m'a remplacé".
Ils avaient tous deux de multiples raisons, plus ou moins bonnes de s'en vouloir, de penser avoir été trahis, abandonné par la personne qui comptait le plus à leurs yeux, mais cet amour qui les avait toujours unis leur interdisait de l'exprimer. Comment dire à une personne que l'on aime "tu m'as fais mal, tu m'as brisé le cœur" sans craindre de la perdre pour de bon ? Il faut être sacrément assuré de la force d'un lien pour l'éprouver de cette façon. On ne peut être totalement honnête qu'avec les personnes les plus proches et les plus solides dans notre entourage. Zach et Aby étaient comme ça avant cette lugubre histoire. Ils pouvaient tout se dire, les bonnes choses comme les mauvaises. Elle ne compte plus le nombre de fois où, alors qu'elle était agaçante et insupportable, cherchant à coller aux basques de son grand frère alors qu'il voulait un peu d'espace ou encore quand elle lui remplissait les oreilles de ses histoires de cœurs d'adolescente, il n'avait pas peur de l'envoyer sur les roses. Ils avaient même un code entre eux pour se signifier gentiment qu'ils avaient l'un ou l'autre besoin d'un peu d'espace ou d'un break : il leur suffisait de se dire "ok, time out!" pour que l'autre comprenne qu'il valait mieux prendre un peu de recul, au risque de voir l'autre exploser en directe live. Voilà, c'était ça leur relation avant. Pas de non dits, pas de secrets, une honnêteté à toutes épreuves, à base de "arrête t'es chiante là" ou "ah non, ne sors pas comme ça, t'es ridicule" ou encore "laisse la tranquille cette pauvre fille, tu ne vois pas qu'elle ne veut pas de toi ?", le tout plein d'amour et de bienveillance, car ils en avaient à revendre l'un pour l'autre. Quand on est assuré de l'amour inconditionnel de la personne en face de nous, on peut tout entendre. Zach n'était pas une menace pour sa soeur, il pouvait donc lui dire tout et n'importe quoi, elle ne pouvait pas le prendre mal, c'était impossible. Par contre, la moindre personne en dehors de leur petit duo qui osait lui faire une critique, avait de fortes chances de s'attirer ses foudres. Cet éloignement avait brisé ce cercle de confiance inconditionnel qu'il y avait toujours eu entre eux. S'étant sentie abandonnée, elle n'était plus aussi sûre aujourd'hui, que son frère l'aimait plus que tout. Elle le savait, dans sa tête c'était très claire, mais il y avait maintenant une petite part d'elle même qui se demandait si ce n'était pas juste par principe "tu es ma soeur, on a vécu beaucoup de choses tous les deux, donc je t'aime plus que tout, c'est obligé". Elle ne ressentait plus cet amour indefectible qu'il disait lui porter, sans doute parce qu'il ne le disait plus depuis son retour à Savannah.

Alors qu'il lui explique son point de vue sur cet exil, s'excusant d'ailleurs sans retenu, il se lève, s'approche de sa petite soeur, attrape son visage baigné de larmes entre ses grandes mains, lui dit qu'il l'aime et pour la première fois depuis bien longtemps, elle le croit. Touchée en plein coeur, elle sanglote de plus belle, avant de poser sa main sur celle de Zac, posée sur sa joue droite. Elle incline légèrement la tête, comme renforcer ce contact qui lui fait tant de bien. Comment avait-il pu croire qu'un homme, aussi beau et aussi attentionné soit-il, puisse un jour prendre sa place. Zach était son frère, son meilleur ami, son confident, celui qui se levait la nuit quand elle avait des cauchemars pour l'aider à s'endormir, celui qui ne l'envoyait pas balader quand elle se précipitait dans son lit les soirs d'orages, terrorisées par le tonnerre, celui qui prenait sa défense quand des plus grands l'embêtait à l'école, et surtout, celui qui formait un rempare plus que sûr entre la petite fille qu'elle était, et ce père qui ne voulait pas d'elle, l'aidant à passer à travers les attaques et comblant le manque d'amour dont elle souffrait cruellement. Qui sur cette terre pourrait un jour envisager de prendre cette place ? Personne ! Elle tomberait sans doute amoureuse un jour et aurait peut-être même une famille, mais l'homme avec qui elle fera sa vie ne sera jamais à la hauteur de l'homme de sa vie, c'était impossible et le fait qu'il ait pu en douter prouve bien qu'il y avait eut une cassure entre eux. Le Zach d'il y a six ans n'aurait jamais douter de l'attachement de sa soeur. Elle avait des petits copains, mais il n'avait jamais pensé qu'ils pourraient un jour prendre sa place.

Dans toutes ses paroles, Abi capte quelques mots qui font vivement écho en elle Abi, toi et moi . Dans son regard, elle voit enfin cette petite étincelle, ce petit quelque chose qui lui faisait penser qu'avec lui à ses côtés, rien n'est impossible, qui la faisait se sentir forte, indestructible, qui lui faisait penser que le monde leur appartenait. Son regard plongé dans celui de son frère, elle finit par lui lâcher les mains et par lui sauter dans les bras, comme dans une tentative désespérée de s'accrocher à sa bouée, cette bouée qui lui avait permis de passer à travers tant de tumultes pendant si longtemps. Convaincue que presque tout avait été dit, elle se contente de lui murmurer

- Toi et moi... Elle enfouit son visage dans le creux de son cou et savoure d'avoir enfin retrouvé sa place dans les bras de son frère.

©flawless

_________________
 ABIGAÏL
I got a pocket, got a pocketful of sunshine I got a love and I know that it's all mine, oh, oh oh oh
Do what you want but you're never gonna break me Sticks and stones are never gonna shake me, oh, oh oh oh
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les liens du sang sont-ils plus fort que tout ? | Zach & Abi

Revenir en haut Aller en bas
 

Les liens du sang sont-ils plus fort que tout ? | Zach & Abi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les liens du sang sont-ils plus fort que tout ? | Zach & Abi
» [T]Les liens de sang? on s'en fout!
» Liv Tyler : Rien ne brise les liens du sang
» Henry D. Mills - "Les enfants sont comme du ciment frais. Tout ce qui leur tombe dessus laisse une trace."
» Mélanie (MDube) on est de tout coeur avec toi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPILY EVER AFTER :: Corbeille :: ► Anciens RPs
-