HEVA ferme ses portes, pour mieux les rouvrir ICI ! A très vite !

Partagez | 
 

 NORA | Every parts of me belongs to you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: NORA | Every parts of me belongs to you Mer 15 Oct - 20:28



Nora Chesbury
Une citation rigolote

NOM ► Chesbury PRÉNOMS ► Nora SURNOM(S) ► Nory ÂGE ► 24 ans DATE DE NAISSANCE ► écrire ici LIEU DE NAISSANCE ► Savannah ORIENTATION SEXUELLE ► Hétéro STATUT CIVIL ► célibataire MÉTIER ET/OU ÉTUDES ► bibliothécaire AVATAR ► Amber Heard GROUPE ► Love CRÉDITS ► tumblr & Bombshell


Tu crois que t'es sympa ?



« Nora ? C'est de loin la femme la plus adorable que j'ai rencontré ! Je me demande d'ailleurs ce qu'elle fichait avec ce type, Castiel. Franchement, ils n'ont rien en commun. Elle à tout de la femme parfaite et accomplie.
Nora, elle était douce, d'une douceur incroyable. Ma femme disait souvent qu'elle lui rappelait un paquet de coton doucereux et pelucheux...je pense surtout qu'elle en était jalouse ! Toujours avec le sourire, à écouter quand les voisins avaient des soucis. Je me souviens de cette fois où, apprenant que j'étais malade, elle m'avait apporté un saladier plein de soupe aux vermicelles (ce que ma femme n'a bien sûr pas apprécié). Moi j'ai toujours pensé qu'une nana comme ça avec un type comme Castiel, c'était dangereux. Bah oui, elle était tellement gentille qu'il en faisait ce qu'il voulait et puis elle, tellement naïve, gobait tout ce qu'il pouvait bien lui dire ou lui promettre. Elle lui était totalement dévouée la pauvre fille. Ça me faisait un peu de peine de la voir comme ça.
Mais attention, cette fille elle était loin d'être idiote, elle en avait sous sa crinière blonde et elle n'avait pas sa langue dans sa poche. Je les entendais parfois se disputer les tourtereaux et elle savait donner de la voix la petite. Mais bon, ça n'arrivait pas souvent. Elle était d'une patience exemplaire, avec lui et avec tout le monde d'ailleurs. De toute façon, il en fallait de la patience pour supporter toutes ces filles qui défilaient chez Castiel, même parfois quand elle était là.
C'est vraiment une perte pour le voisinage qu'elle soit partit. Je crois bien que le Castiel l'a brisé...quel dommage ! »
- L'ancien voisin d'en face.

Et tes goûts dans tout ça ?



J'ai des goûts plutôt simples : chocolats, films à l'eau de rose, un bon café ou une tasse de thé au réveil, des restos entre amis, un peu de sport de temps en temps, bien que je ne sois pas vraiment une sportive dans l'âme, chantonner sous ma douche, affreusement faux d'ailleurs, mais ça, on s'en fiche, aller au ciné ou au théâtre...je partage les passes temps de beaucoup. Là où je me distingue peut-être un peu, c'est dans ma passion pour les livres. Je pourrais passer des journées entières à lire sans m'arrêter. C'est d'ailleurs bien pour ça que je suis bibliothécaire à présent. Quand j'étais plus jeune, on me comparait souvent à Belle dans la belle et la bête. Une petite larme peut pointer le bout de son nez face à une bibliothèque pleine à craquer. Mettez moi tranquillement au soleil, une boisson dans une main et un bon livre de l'autre, et je suis une femme heureuse !

Je n'aime pas la vie que je mène. J'ai le sentiment de m'être fait volé quelque chose. Je n'aime pas la façon dont Keenan me traite. Je n'aime pas la méchanceté gratuite et les injustices. Moi qui n'ouvre que très rarement ma bouche et qui n'aime pas aller au conflit, je me sens presque obligée de le faire quand quelqu'un est victimisé. Je n'aime pas le café noir. Pour moi, plus on peut rajouter de choses originales au café, meilleur il est. Je n'aime pas la sensation de sable qui colle sur ma peau et qui se coince de partout. Je n'aime pas paraître négligée. Très méticuleuse, je n'aime pas le bazar. Je me sens vite dépassée quand il y a du bazar autour de moi.

La seule chose sur laquelle je n'arrive pas à trancher, c'est Keep...je l'aime plus que tout et je le déteste encore plus...Je n'aimais pas ma vie avec lui mais je déteste ma vie sans lui...il va me falloir trouver une façon de m'en sortir avec tout ça.

Y'a quelqu'un derrière l'écran ?


PSEUDO/PRÉNOM ► Alexounette ÂGE ► 22 ans SEXE ► I'm a ladyyyy PAYS/RÉGION ► Drome TU NOUS AS CONNU COMMENT ? ► FesseDeBouk POURQUOI T'ETRE INSCRIT(E) ? ► Ben parce que j'aime ce forum pardi ! UNE PROPOSITION OU SUGGESTION A NOUS FAIRE ? ► Faite l'amour, pas la guerre ! UN DERNIER TRUC A DIRE  ? ► 28
Code:
<span class="pris">► AMBER HEARD</span> ∞ nora chesbury



© Sensatiion


Dernière édition par Nora Chesbury le Jeu 16 Oct - 1:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: NORA | Every parts of me belongs to you Mer 15 Oct - 20:28


Viens que je te raconte ma vie

Ouvre tes oreilles et écoute bien






1rst Part : The perfect life of a perfect girl ∞  
Je vois le jour à Savannah, petite ville de Georgie il y a 26 ans de cela. Première fille, je fais la joie de mes parents qui souhaitaient un enfant depuis bien longtemps. Quatre ans après moi arrive ma petite sœur, Noreen – oui oui, Nora et Noreen, mes parents n’ont pas cherché bien loin je sais - et ça y est, la famille est complète. Mon père avocat et ma mère femme au foyer avaient de grands projets pour nous, enfin surtout pour moi…j’étais l’ainée après tout. J’excelle donc dans tous les domaines et je réussis tout ce que j’entreprends : première de la classe pendant toute ma scolarité et major de ma promo en fac de lettres, membre honoraire des clubs de poésie et de débat et accessoirement capitaine de l’équipe de cheerleading, plus pour la popularité que pour l’amour du sport, car, malgré les apparences, je suis plus cérébrale que physique. Mon père me voyait en grande avocate, comme lui, mais cela ne m’a jamais vraiment intéressé. Mon truc à moi, c’est les livres, la littérature ancienne et moderne, l’art de jouer avec les mots et de faire passer des idées avec des phrases. Si je n’avais pas été poussée par mes parents, j’aurais certainement passé mon adolescence plongée dans mes bouquins, préférant parfois leur compagnie à celle de mes camarades. C’est d’ailleurs à cette période que commence à brillante carrière dans le cheerleading. Rapidement, le capitaine de l’équipe de football, Brady Kenningan, me tourne autour – très cliché je sais – et, encouragée par mes parents, je commence à sortir avec lui…c’était le fils du maire après tout, donc tout bénef pour moi et pour ma famille. Et puis il faut dire les choses comme elles sont : Brady est plus que mignon. Il est drôle, intelligent, attentionné… il a tout de l’homme parfait en devenir. C’est tous les deux que nous quittons Savannah pour intégrer la Georgia Institute of Technology à Atlanta, Brady en génie chimique et biomoléculaire, moi en littérature. Je n’ai que 17 ans alors (oui j’ai sauté une classe au collège), mais Brady ne me lâche pas d’une semelle, bien qu’il soit lui-même bien occupé entre ses études et l’équipe de football universitaire dont il est la nouvelle vedette. Durant ma première année, j’intègre l’équipe des cheerleaders, que je finis par quitter l’année d’après, au profit d’un petit boulot à la bibliothèque du campus. Brady se fait remarquer sur le campus, attirant l’attention de tout un chacun par ses prouesses physiques et son physique plus qu’avantageux, tandis que moi, je me fais un peu plus discrète. À Savannah, j’étais la reine pour faire plaisir à mes parents. À Atlanta, je n’étais plus personne et étrangement, ça me convenait de passer inaperçue. Et puis inutile de préciser que la petite amie de Brady Kenningan n’est pas forcément bien vue par ses camarades féminines. À mes 19 ans, alors que Brady et moi sommes de retour en ville pour les vacances, il me demande en mariage en présence de nos deux familles et nous prévoyons de nous marier dès que j’aurais atteint ma majorité, soit deux ans plus tard. La parfaite petite vie rêvée pour la parfaite petite Nora Chesbury. J’avais tout ce dont je pouvais rêver : j’étudiais le domaine qui me passionnait le plus et dans lequel j’excellais, me destinant à une carrière plus que satisfaisante – avec les notes que j’avais, j’étais certaine de trouver un boulot épanouissant t à la sortie de l’université –, j’avais un fiancé de rêve, qui m’aimait et voulait passer sa vie avec moi et une famille aimante qui me poussait à aller au bout de mes rêves. Tout était parfaitement parfait, jusqu’à cet été 2008, l’été où tout allait basculer…



2nd Part : Good girl gone bad ∞  
Je suis de retour à Savannah pour quelques semaines de vacances en famille. Brady lui, est en plein championnat. Je retrouve mes anciennes amies de lycée de qui je suis bien différente à présent, mais avec lesquelles j’apprécie tout de même de passer du temps. Un soir, alors que je suis tranquillement dans ma chambre de jeune fille en train de lire un bon bouquin (pour changer), je reçois un coup de fil de Mandy
« Nory, prépares toi ! Y’a une énorme fête en ville, tu ne peux pas manquer ça, alors tu poses ton bouquin et on passe te chercher ! »
J’ai à peine le temps de protester qu’elle a déjà raccroché. Je soupire, peu motivée, mais finis par céder. À peine une heure plus tard, je me retrouve au milieu d’une pièce bondée de monde sous alcool et autres substances. J’ai 20 ans et je n’ai pas le droit de boire de l’alcool. Je m’en vois proposer de tous les côtés, mais je refuse poliment. Je n’aime pas ça. J’apprécie un verre de vin à table ou entre amies, mais je n’aime pas l’effet que le trop-plein d’alcool peut avoir. On perd le contrôle, on ne sait plus ce qu’on dit, on fait n’importe quoi…rien d’intéressant ! Je suis donc là, à regarder mes amies se frotter sur de parfaits inconnus et j’envisage d’appeler mon père pour lui demander de venir me chercher. C’est alors que mon regard tombe sur quelqu’un et quel quelqu’un : un type, pas loin de la trentaine à vue de nez. Il est entouré d’une multitude de personnes, mais il ne ressemble à personne. Il semble voler au-dessus de la populace. Il dégage quelque chose de particulier qui m’empêche de détacher mon regard de lui. Un verre à la main et une clope au bec, il me regarde et m’adresse un clin d’œil…je fonds littéralement. Il est sûr de lui, charismatique, il attire l'attention de tout le monde et surtout la mienne. Il s’approche de moi et me fait ouvertement du rentre dedans. Je suis en couple…il constitue un véritable danger. Il n’a pas l’air vraiment fréquentable : il boit, il fume, et j’ai bien sûr remarqué toutes les femmes qui tournaient autour de lui et pourtant, au lieu de l’éconduire poliment et de m’en aller, je reste là, incapable de me soustraire à sa présence, un peu comme un mulot, hypnotisé par un énorme serpent, venimeux et dangereux. Il me parle et je bois ses paroles. Il m’invite à danser et j’accepte. Il m’embrasse et je me laisse faire sans rechigner. Je ne suis plus entièrement moi-même. Il a un pouvoir incroyable sur moi. Il m’attire dans sa garçonnière et je le suis. Ce n’est qu’à mon réveil le lendemain que je réalise ce qui s’est passé et horrifiée, je m’enfuie enfin.
Chez moi, je tourne en rond, comme une lionne en cage, ne parvenant pas à comprendre comment une telle chose avait pu se m'arriver. Je n’avais pas bu, je n’avais pas été droguée, il ne m’avait pas forcé…j’y étais allé de mon plein gré…quelle horreur ! Quand Brady arrive enfin, et alors que je l'embrasse, je comprends comment une telle chose avait pu se produire. Keenan m’intriguait, il m’éveillait. Je m’étais sentie vivante. À ses côtés je n’étais pas seulement Nora Chesbury, la fille d’avocat à la vie parfaite, j’étais Nora, une femme en devenir, qui vit dangereusement, ce qui ne m’était encore jamais arrivé. Grisée par cette sensation de liberté et de danger, je retourne le voir le soir même « Tiens, miss Perfect Nora ! Je t’avais dit que tu serais vite accro ! » Me lançait-il alors qu’il m’ouvrait la porte. Je me hisse sur la pointe des pieds, l’embrasse et le pousse doucement à l’intérieur. Il me fait décoller du sol, m’incitant à enrouler mes jambes autour de sa taille et ferme la porte à l’aide de son pied…j’étais fichue. De retour chez moi le lendemain, je romps mes fiançailles et je refuse de retourner à Atlanta. J’avais acquis mon degree avec succès et c’était bien suffisant pour se trouver un boulot en ville. Je tais bien sûr la véritable raison de ce changement d’avis, craignant d’être jugée par mes parents et me lance à corps perdu dans cette relation inexplicable avec Keenan Castiel, l’homme le moins fréquentable de la ville.



3rd Part : And they lived happily ever after … ∞  
Nora et Keenan. Keenan et Nora. Deux noms qui n'étaient jamais censé être mêlés. 8 ans nous séparent, et nous n’avons rien en commun. Je suis moi, la gentille petite fille de Géorgie droite dans ses baskets, lui, il est lui, cet homme sombre au passé tumultueux et mystérieux, il trempe dans des histoires pas net, il boit, il se drogue et la fidélité, il ignore totalement ce que c'est. Et pourtant. Quand je le vois, je craque. Il grand, fort, d'une beauté sans pareille, il dégage ce magnétisme impressionnant auquel je ne peux résister. Il m’avait remarqué moi, si différente des autres, timide et réservée. C’est une autre vie qui commence pour moi. Il s’attache à mois plus qu’à toutes autres. Petit à petit, il m'amène dans son univers, mais à ses conditions : j’ai le droit d'observer tout cela mais de loin. Il disait ne pas vouloir m’abîmer. Je ne peux pas me droguer, fréquenter ses soirées de débauches ou sombrer dans la luxure. Je n'en ai pas le droit. Je dois rester ce que je suis : Nora Chesbury, cette jeune femme douce et normale.
Pendant 5 ans, je reste là, à attendre, à sa merci. Je dépends de lui, il détient les clés de mon bonheur ou de mon malheur. Je suis accro. On vit ensemble. Il ne me l’a pas proposé, je me suis installée toute seule et il n'a pas protesté. Dans les premiers temps, il continue à recevoir ses conquêtes dans la chambre d’à côté, avant de terminer sa nuit dans mes bras. Je ne dis rien, persuadée qu'un jour, je serais la seule et l'Unique. Petit à petit, je ne vois plus de filles arriver chez nous. J’ai gagné, je suis la seule et je lui appartiens. Durant toutes ces années, il fait tout pour me protéger, pour que j’ai tout ce que je désire, mais je sens bien que ses vieux démons sont bel et bien là. Il me cache quelque chose, je le sais, je le sens, mais je ne dis rien, bien trop heureuse de l’avoir juste pour moi. Et puis tant que notre bonheur était intact et que je ne savais rien, il pouvait bien faire ce qu’il voulait. Nous sommes ensemble, mais nous ne parlons jamais d’avenir…je ne le brusque pas.



4th part : …or not ! ∞  
Un soir, alors que je sombre de plus en plus profondément dans le sommeil, Keenan reçoit un coup de fil. Après une courte conversation, il s’échappe du lit, tâchant de ne pas me réveiller, en vain. « Il est quelle heure ? » Je demande encore ensommeillée. « Rendors-toi Nory... » Il enfile son pantalon, cherche une chemise, tandis que je renchéris « Il est plus de 3h du matin ! Où est-ce que tu vas comme ça ?! » Il boutonne sa chemise. J’attrape le drap dans lequel elle je m'enroule, me redresse et lui lance un regard plein de reproches et d'inquiétude. Cette sortie à 3h du matin n’annonçait rien de bon et j’étais persuadée que ça avait à voir avec ce club dont j’ignorais tout. Je n’avais pas le droit d’y mettre les pieds. Il s'approche de moi, pose un baiser sur mon front et se dirige vers la porte sans me répondre « Keep... Keenan ! » Il ne prend même pas la peine de s'arrêter, bien plus intéressé par ce qui le préoccupait, que par mon inquiétude. Il n’allait pas s’en sortir comme ça !J’enfile un jean avec hâte, attrape une chemise de Keep, la première chose qui me tombe sous la main et j’entreprends de le suivre, bien décidée à savoir ce qu’il me cache.

Je le suis jusqu’au bar et hésite quelques minutes avant de pousser la porte. J’avais peur de ce que je pouvais y trouver, peur de découvrir qu’il m’avait menti pendant toutes ces années, quand il me promettait qu’il en avait terminé avec ses magouilles, qu’il était rangé maintenant et que son bar n’était qu’un bar et rien d’autre. Je ne sais pas comment je réagirais si je découvrais un de ses mensonges. Il m’avait longtemps menti et je le savais, mais il m’avait assuré que c’était terminé et je le croyais, alors si je découvrais quelque chose de pas clair à l’intérieur… Après avoir tergiversé un certain temps, je finis par ouvrir la porte du bar à la volée et là, tout s’accélère. J’ai à peine le temps d’apercevoir un type debout là, un pistolet pointé sur Keep entre les mains, qu’il panique, effrayé par ma présence et me tire dessus : je venais de me retrouver au bout d’un pistolet d’un de ses anciens fournisseurs de drogue. J’ai juste le temps d’entendre Keenan crier mon nom, avant de perdre connaissance.



5th part : It’s hard to say goodbye… ∞  
J’émerge doucement de mon état second et je sens une pression sur ma main gauche. Je gémis doucement, tentant péniblement d’ouvrir les yeux, tandis qu’une vive douleur se fait sentir sur mon côté droit. À peine ai-je réussi à faire mon premier battement de cils, qu’une voix qui me ramène immédiatement à la réalité, retentit dans la pièce. « Hey...comment tu te sens ? » Il porte sa main à ma cuisse qu’il caresse doucement. Le bip des machines et cette douleur atroce, me font comprendre où je me trouve : à l’hôpital. Le regard rivé sur l’homme que j’aime, les souvenirs de la veille me reviennent rapidement en mémoire. J’avais pris une balle par sa faute, parce qu’il continuait à baigner dans des trucs louches, parce qu’il m’avait menti, parce qu’il n’était pas l’homme honnête qu’il prétendait être depuis ces dernières années. Il s'avance pour poser ses lèvres sur mon front, mais je tourne la tête. Surpris, il reprend sa place, légèrement perplexe, tandis que je plante un regard d'une froideur sans nom sur lui « Tu m'as menti Keep...tu disais que tu avais arrêté tes conneries. "Ce n'est qu'un bar Nora, c'est pas ton truc, mais t'en fais pas, tout vas bien" que tu disais...  » Il m’avait menti, dissimulé ce qu’il faisait vraiment et il m'avait prise pour une idiote pendant tant d'années... J’avais pardonné les coucheries, les magouilles et autres choses étranges, mais ça, je ne pouvais pas le lui pardonner. « Nory... » Il me répond doucement, prêt à me trouver toutes les excuses possibles pour justifier ce qui venait de se passer, mais je lui coupe la parole « Ne m'appelle pas comme ça ! » Il déglutit avec peine et sert la mâchoire, surprit de me voir dans un tel état de colère. Moi qui étais d'une douceur sans nom, toujours souriante, avenante, là, sur ce lit d'hôpital, mon visage est dur, froid, mauvais... Je repousse sa main avec violence et porte rapidement ma main à ma blessure en grimaçant de plus belle « J'ai pris une balle à cause de toi Keenan !!! A cause de tes mensonges, j'ai faillis perdre la vie ! » Il ne bronche pas, « Tu es allé trop loin... » Il tente de s'approcher une nouvelle fois « Ne me touche pas ! Ne me touche plus jamais ! Sors d'ici !!! Sors je te dis, je ne veux plus te voir, plus jamais ! »  « Nora s'il te plait, écoutes... » Je m’agite, me débat, refusant qu’il me touche et du sang apparaît sous ma blouse. « Non ! Je ne t'écouterais plus ! » Mes cris alertent une infirmière qui débarque dans la chambre en catastrophe. « Tout se passe bien par ici ?! » Elle remarque immédiatement mon agitation et le rouge qui perce les draps. Elle plante sur Keenan un regard plein de reproche et lui dit avec autorité « Monsieur, je vous demanderais de sortir s'il vous plait. » Il me supplie du regard, espérant que je lui permette de rester, que je lui laisse gagner mon pardon, mais je tourne la tête, bouleversée. L'infirmière le saisit fermement par le bras et m'incite à sortir de la chambre et je ne le retiens pas.
Quelques jours plus tard, après être sorti de l’hôpital, je passe récupérer mes affaires pendant que Keep n’est pas là et je le quitte sans un mot. Le lendemain, pensant que tout est terminé, je reçois un coup de fil de l’hôpital, m’assénant le coup de grâce : je suis enceinte. Fonder une famille avec l'homme qu'on aime est le rêve de toute femme sensée, mais pour moi c'est bien différent. Me voilà enceinte d'un homme sombre, mystérieux et que j’ai l'impression de ne plus connaitre. Comment pouvais-je donner un enfant à un homme qui tient un club de strip tease qui ressemble plus à O.K. Corral qu'au Moulin Rouge ? Les mois passent et je ne peux me résoudre à me débarrasser de cet enfant. J’en veux beaucoup à Keenan, c'est évident, mais je l'aime encore, de cet amour démesuré que je lui porte depuis 6 ans maintenant. Que faire ?



© Sensatiion



Dernière édition par Nora Chesbury le Ven 17 Oct - 1:07, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: NORA | Every parts of me belongs to you Mer 15 Oct - 20:48

BIENVENUE sur le forum ^^
Amber est juste .. HOTISSIMEMENT HOT !
Revenir en haut Aller en bas

Super Codeuse ► Adulez-moi ^^
avatar
► MESSAGES : 1868
► ICI DEPUIS : 10/11/2013
► LOCALISATION : Dans les parages ^^

MessageSujet: Re: NORA | Every parts of me belongs to you Mer 15 Oct - 20:58

BIENVENUE parmi nous ma jolie et bonne chance pour la suite de ta fiche

_________________
Jayleen Q. Snow-White
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: NORA | Every parts of me belongs to you Mer 15 Oct - 21:10

BIENVENUE chez nouuuuus
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: NORA | Every parts of me belongs to you Mer 15 Oct - 21:33

Bienvenue et bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 83
► ICI DEPUIS : 06/10/2014

MessageSujet: Re: NORA | Every parts of me belongs to you Mer 15 Oct - 21:56

Oulala...

Sexy Amber !

Bienvenue et bon courage pour ta fiche !


_________________
until the love runs out
There's nothing that I'd take back, but it's hard to say there's nothing I regret. 'Cause when I sing, you shout, I breathe out loud, you bleed, we crawl like animals, but when it's over, I'm still awake. A thousand silhouettes dancing on my chest, no matter where I sleep, you are haunting me. (⚡) Silhouettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: NORA | Every parts of me belongs to you Mer 15 Oct - 22:09

Merci bien les amis !
Mon Joshy d'amour...j'en prendrais bien une petite bouchée ! xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: NORA | Every parts of me belongs to you Jeu 16 Oct - 8:08

AMBER HEARD loove sex

Bon ok, j'arrête là ! Bonne continuation pour ta fiche de présentation et surtout bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: NORA | Every parts of me belongs to you Jeu 16 Oct - 10:15

Bienvenueeeeeeeeeeeeeeeeeee à toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: NORA | Every parts of me belongs to you Jeu 16 Oct - 13:12

Quel beau costume Zach !! ^^

Merci bien les garçons !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: NORA | Every parts of me belongs to you Ven 17 Oct - 9:03

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 162
► ICI DEPUIS : 12/10/2014

MessageSujet: Re: NORA | Every parts of me belongs to you Ven 17 Oct - 10:40

BIENVENUE ma jolie Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: NORA | Every parts of me belongs to you Ven 17 Oct - 13:48

Merci les amis !
Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice ► Un peu barrée
avatar
► MESSAGES : 506
► ICI DEPUIS : 03/11/2013

MessageSujet: Re: NORA | Every parts of me belongs to you Ven 17 Oct - 13:53


Hourra tu es des nôtres !

Eh oui ! Tu fais désormais partie de la très sélecte liste des membres validés ! BRAVO mon lapin Mais attention, ce n'est pas terminé maintenant, il te reste deux ou trois trucs à faire comme avoir pleins d'amis ! Eh oui ! Va donc découvrir le monde des fiches de liens de la mort qui tue, te trouver un logement qui claquera sa maman et court vite RP avec nous tous ! Si tu es sympa tu peux aller voter sur les Tops Sites, au moins tu nous fileras un coup de patte pour que l'on soit un peu plus connu. Et si tu te sens seul, crées-toi donc un scénario d'amour (ou non). Le plus important reste que tu nous aimes fort fort fort (allez ne mens pas on le sait !).

_________________
 ABIGAÏL
I got a pocket, got a pocketful of sunshine I got a love and I know that it's all mine, oh, oh oh oh
Do what you want but you're never gonna break me Sticks and stones are never gonna shake me, oh, oh oh oh
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: Re: NORA | Every parts of me belongs to you Ven 17 Oct - 14:44

Marchiiiii ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NORA | Every parts of me belongs to you

Revenir en haut Aller en bas
 

NORA | Every parts of me belongs to you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bon site impression photos / faire parts
» Lutin Graphik, faire-parts et cartes - Yuuki
» Nora Roberts
» rachat de parts sociales...c'est quoi ça ?
» Déductibilité cession patientèle et parts SCM ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPILY EVER AFTER :: Corbeille :: ► Présentations/scénarios
-