HEVA ferme ses portes, pour mieux les rouvrir ICI ! A très vite !

Partagez | 
 

 KAELASIA (+) Are you real or is it just a fucking dream ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar

MessageSujet: KAELASIA (+) Are you real or is it just a fucking dream ? Jeu 6 Nov - 23:39

don't make me sad,
don't make me cry
Bon alors disons... que Dieu mette deux personnes sur terre et qu’elles aient suffisamment de chance pour se rencontrer mais... que l’une des deux soit frappée par la foudre... Il se passe quoi ? Ça s’arrête la ? Ou par chance on en rencontre une autre et on l’épouse ; mais est-ce cette femme qui est censée être faite pour vous ou est-ce que c’était l’autre ? Dans ce cas si vous les aviez rencontrées toutes les deux en même temps, étaient-elles toutes les deux faites pour vous et le hasard vous a fait rencontrer la première en premier ? Ou la seconde était supposé être la première ? Tout n’arrive-t-il que par hasard ou l’avenir est-il irrévocable ?



« Maman, dépêche toi. » Coridwen tirait sa mère par le bras pour sortir de la maison plus rapidement. Elle était excitée par le fait de profiter des derniers moments de soleil chauds de l'année. Dans quelques temps, il ferait froid et elles seraient incapable de sortir sans mettre bonnet, écharpe et gants. Elles devraient également porter trois couches de vêtements plus leur manteau. Dans la famille, elles étaient frileuses alors les innombrables couches de vêtements étaient nécessaires. Antanasia sourit devant ce spectacle touchant. Sa fille était sa vie, son rayon de soleil, la lumière de ses journées. Elle était sa plus belle réussite, sa raison de vivre. Jamais elle n'avait regretté son choix de la garder et de l'élever seule alors qu'elle aurait pu devenir danseuse professionnelle. Coridwen était le fruit de son amour pour Kaëlan et jamais elle n'aurait pu avorter et tuer cet amour. Maintenant, elle était fière de sa fille et de ce qu'elle allait devenir.

« Oui oui, calme toi Cori. Faut quand même mettre ta veste. Il ne fait pas aussi chaud que cet été. » Tanie lui montra sa veste sur le dossier du canapé et aussitôt, la petite arrêta de chahuter et attrapa sa veste en gardant le bras de sa mère dans l'autre pour éviter qu'elle ne s'échappe. Antanasia ne se serait pas échappée de toute manière et son sourire s'agrandit en regardant ce spectacle qui s'offrait devant ses yeux. Elle se pencha et prit la veste des mains de sa fille pour lui mettre avant de l'embrasser sur le front. « Je t'aime mon cœur. » « Je t'aime aussi maman. On y va ? » Un rire franc s'échappa des lèvres de la jeune femme tandis que Coridwen était réellement passée du coq à l'âne. Elle aimait quand sa fille lui faisait ce genre de chose et était toujours émerveillée de la façon dont les enfants pouvaient changer de sujet sans se préoccuper de ce qu'ils avaient dit avant.

Antanasia aurait aimé pouvoir faire de même et laisser partir de son esprit Kaëlan. Mais cela lui était impossible rien que par la présence de Cori. Elle aurait voulu qu'il quitte à jamais ses pensées et qu'elle puisse trouver un remplaçant dans son corps. Seulement, toutes les tentatives qu'elle avait essayé s'étaient soldées par un échec. Maintenant, elle n'essayait même plus de trouver le grand amour. Il arriverait quand il voudra bien se montrer. Alors que Coridwen se montrait de plus en plus impatiente, Antanasia leur fit quitter leur maison et ferma à clef derrière elle. Elles prirent alors le chemin du parc tout en riant et souriant. Elles étaient la parfaite représentation de la famille aimante et pour rien au monde la mère ne changerait quelque chose de sa vie. Bien sûr, son rêve était toujours dans sa mémoire et de temps en temps elle se surprenait à imaginer ce qu'elle aurait été si Cori n'avait pas été là, mais chaque fois qu'elle déposait les yeux sur sa fille, tout s'évaporer pour ne laisser qu'un sourire.

Les deux filles entrèrent dans le parc et aussitôt Coridwen lâcha la main de sa mère pour aller vagabonder et chasser les pigeons. « T'éloigne pas trop ma chérie s'il te plaît. » Même si elle allait garder un œil sur sa petite, Antanasia ne voulait pas qu'elle parte trop loin. Elle avait vu trop de reportages, de faits divers à la télé sur les enfants enlevés qu'elle n'arrivait pas à rester tranquille quand elles allaient se promener et que Cori allait de son côté. Cependant, Tanie ne voulait pas la brider et donc la laissait aller où elle voulait tout en gardant son attention rivée sur elle. Il suffisait d'une simple malheureuse seconde d’inattention pour la perdre de vue. Si un jour cela devait lui arriver, elle ne se le pardonnerait jamais. Coridwen était la raison pour laquelle elle se levait le matin et la perdre serait pire que d'avoir perdu Kaëlan.

Antanasia entreprit de flâner dans le parc en ayant toujours un œil sur sa fille. Elle appréciait la fraîcheur de cette journée qui tentait légèrement ses joues de rouge. Alors qu'elle leva les yeux au ciel, elle bouscula quelqu'un. « Je suis désolée... » Sa voix resta coincée dans sa gorge alors que devant elle se tenait un Kaëlan de trois ans plus vieux que la dernière fois qu'elle l'avait vu. L'armée l'avait rendu encore plus séduisant et plus viril. Son amour pour lui refit alors surface et elle s'intima de ne rien faire de stupide. Il n'était plus son petit ami et lui sauter au cou pour lui souhaiter la bienvenue n'était pas super. « C'est bien toi ? » Antanasia avait longtemps imaginé leurs retrouvailles mais elle n'avait jamais imaginé qu'elle serait sans voix devant lui. Elle avait imaginé qu'elle le frappait, qu'elle lui présentait de but en blanc sa fille ou qu'elle se détournait de lui comme il s'était détournée d'elle.

Cependant, là, devant lui, elle ne pouvait rien faire. Ses pieds refusaient de bouger pour l'amener ailleurs. Ce n'est que lorsqu'elle sentit sa fille lui tirer sur le bras qu'elle revint à la réalité. « Maman, j'ai soif. » Antanasia refusa de lever les yeux vers Kaëlan pour voir la réaction qu'il avait en ayant entendu la petite brune l'appeler maman et sortit de son sac une bouteille qu'elle tendit à sa fille. Quand elle eut finit de boire, elle regarda Coridwen se diriger vers les jeux installés dans le parc. Elle évita encore le regard de Kaëlan en se relevant.

made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
 

KAELASIA (+) Are you real or is it just a fucking dream ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Céreal Killer (Oatifix)
» REAL BARRAY
» mascara de poche « They're Real" de Benefit
» M-Real : Bruno Le Maire continue à y croire
» Real Ghostbusters

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPILY EVER AFTER :: Corbeille :: ► Anciens RPs
-