HEVA ferme ses portes, pour mieux les rouvrir ICI ! A très vite !

Partagez | 
 

 Sweet love, trapped in your love....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Fondatrice ► Toute douce
avatar
► MESSAGES : 999
► ICI DEPUIS : 29/10/2013

MessageSujet: Sweet love, trapped in your love.... Mer 24 Déc - 3:15

Sweet love, trapped in your love...
Owen & Lena

« Aller maman, plus vite !! »
Assise derrière son volant, Lena attache sa ceinture et allume le contact, avant de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur, sur sa fille qui trépigne d’impatience. « Oui, oui…on y va ma chérie ! » Elle tente tant bien que mal de garder son calme et de paraitre aussi enjouée que sa fille, bien que dans son esprit, les choses ne sont pas aussi claires et simples. Elle s’élance sur la route, mais n’est pas vraiment attentive à ce qui peut bien s’y passer et pour cause : aujourd’hui et pour la première fois depuis qu’il était arrivé en ville, Lena se rendait chez son ex-mari. La communication était rétablie entre eux depuis peu, mais les choses n’étaient pas arrangées pour autant et elle appréhendait de se retrouver chez lui, dans son antre, en territoire inconnu. Là-bas, elle n’aurait plus le contrôle sur rien. Se rendre chez lui revenait à ses yeux, à abaisser une barrière supplémentaire et cette idée l’angoissait légèrement. Une partie d’elle n’avait qu’une seule envie : abandonner sa rancœur et sa colère et retomber dans ses bras. Depuis l’accident de leur fille, cette partie se manifestait de plus en plus. Elle voulait se jeter à corps perdu dans cette relation qui l’avait pourtant tant déçu. Elle ne se souvenait plus de ces mois de souffrance et cette douleur immense qu’elle avait ressenti en imaginant celui qu’elle aime dans les bras d’une autre…tout cela n’avait plus d’importance pour elle. Malgré la place que cette partie prenait depuis peu, l’autre partie, celle blessée et déçue, n’avait pas l’intention de s’effacer.

C’est la tête et l’esprit coupés en deux, que Lena se gare dans l’allée de l’immense villa que possède son ex. Elle marque une pause, stupéfaite par la taille et surtout la beauté de cette demeure…il n’avait vraiment pas fait les choses à moitié en se faisant construire cette maison. Le moteur à peine coupé, la petite fille détache sa ceinture et se précipite à l’extérieur de la voiture avec entrain. Contrairement à sa maman, ce n’était pas la première fois qu’elle venait ici et elle avait déjà ses habitudes. Elle foule le gravier de la petite allée à grands pas et pousse le bouton de la sonnette, alors que Lena ferme la portière de sa voiture, le cœur palpitant. Alors qu’elle marche en direction de la porte d’entrée, elle tente rapidement d’établir une stratégie : elle pose la petite, salut son papa, jette un coup d’œil à l’intérieur et elle s’en va. Voilà, c’était une excellente stratégie ! Elle ne peut s’empêcher de se dire que les choses étaient quand même bien plus simples quand Owen passait chercher Lily à l’hôtel…quelle poisse que sa voiture soit tombée en panne juste aujourd’hui ! Elle arrange les pans de son chemisier blanc vaporeux et légèrement transparent qui surplombe son jean brut noir et passe nerveusement sa main dans ses cheveux en attendant devant la porte. Histoire de se donner du courage, elle pose ses mains sur les épaules de sa fille et la sert légèrement contre ses jambes. Comme si elle ressentait la nervosité de sa maman, Lily pose ses petites mains sur celles de Lena, avant de la lâcher quand la porte s’ouvre et de sauter dans les bras de son père qui les accueille, tout sourire. Lena retient son souffle le temps d’un instant, comme à chaque fois qu’elle a le malheur de poser les yeux sur lui, avant de tenter de se ressaisir. Elle esquisse alors un faible sourire avant de le saluer poliment

Salut… C’est tout ce qu’elle est capable de faire sur le coup. Voir sa princesse dans les bras de son père lui tire un sourire un peu plus chaleureux. Elle rêvait de ça pour elle, pour eux…voir sa fille heureuse et baignée dans l’amour de ses parents. C’était ce dont elle rêvait pour eux et elle ne peut s’empêcher de se souvenir qu’il avait tout gâché

   
Emi Burton

_________________
I can feel your halo
Remember those walls I built ? Well, baby they're tumbling down, and they didn't even put up a fight, they didn't even make a sound [...] Hit me like a ray of sun, burning through my darkest night. You're the only one that I want, tThink I'm addicted to your light.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.happily-everafter.net

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 71
► ICI DEPUIS : 25/09/2014
► LOCALISATION : En route pour Savannah

MessageSujet: Re: Sweet love, trapped in your love.... Jeu 25 Déc - 20:12

Tout est finalement prêt, tout est parfaitement parfait. Et par là, j'entends que la maison est terminée pour de bon, aménagée, décorée, avec des photos, et surtout des guirlandes et tout ce qui fait partit des traditions de noël. Je trouves ça bling bling et un peu too much, mais Lilly aime tellement ça, qu'elle m'a convaincu, et j'ai attrapé la fièvre ! On a fait le sapin tout les deux, et j'ai fais le reste en m'inspirant de ci de là histoire que ce ne soit pas trop n'importe quoi non plus. C'est finalement amusant !

J'ai aussi prévut de quoi faire des gâteaux de noël, je suis pas un cador de la cuisine, mais je me débrouilles, et Lilly est à présent assez grande pour prendre plaisir au fait de faire ça. Quoi qu'elle préfère nettement me laisser le côté préparation et nettoyage, quand elle est évidemment celle qui appuie avec détermination sur les emportes pièces dinosaures qu'elle a préféré aux bonhommes de neiges rondouillards, et aux pères noël ventrus.

Oh et n'oublions pas mon nouveau colocataire ! Après l'accident de Lilly, Lena a accepté que je reprenne une part de la garde de Lilly, je l'ai à présent un week end sur deux, et parfois une après-midi si sa mère a besoin d'aide lorsqu'elle travaille notamment. Ma fille a beaucoup aimé la maison, et surtout sa chambre à mon plus grand bonheur, et sa réaction a clairement joué dans l'inclinaison de Lena à me laisser voir notre princesse plus souvent. Avec l'approbation de mon ex compagne, j'ai du coup récupéré un petit chat. Lilly sera certainement plus que ravie d'avoir un petit compagnon. A Londres ce n'était pas possible, mais ici dans une grande maison avec du terrain, sans réceptions outrageuses, le matou sera à ses aises. Il est rayé, avec des yeux vairons, un peu hirsute, dégingandé comme tout jeune animal je suppose. Il a pas encore de nom; je doutes pas que princesse lui en trouvera un ! En attendant la bête et moi on fait connaissance, il bouffe plus vite que son ombre, pousse des miaulements digne d'un film de Hitchcock, et a une tendance impressionnante à envahir chaque centimètre de mon espace vital.

Je lui ai acheté un collier, un petit truc en cuir rouge qui fait à peine la taille de mon poing, mais qui lui va comme un gant. J'y ai accroché un noeud brillant pour l'occasion.

Quand Lena sonne, ya un peu de bazar partout, mais je penses pas qu'elle s'en formalisera, alors je courtes pieds nus ouvrir la porte, ravit comme un gosse à noël. Ma petite me saute dans les bras, piaillant tellement vite à propos de tout que je ris, étourdit. Lena est juste derrière elle, très classe, mais aussi intimidée visiblement. Je lui souris, et m'écarte, libérant le passage pour la mini furie qui court déjà partout, certainement droit vers le sapin ou j'ai déposé les cadeaux.

-Salut, entre donc, on avait prévu de faire des gâteaux avec Lil' et j'ai du bon café juste fait si tu as le temps.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice ► Toute douce
avatar
► MESSAGES : 999
► ICI DEPUIS : 29/10/2013

MessageSujet: Re: Sweet love, trapped in your love.... Jeu 25 Déc - 20:45

Sweet love, trapped in your love...
Owen & Lena

Pourquoi était-elle tendue à ce point ? C'était tout bonnement fou d'être dans cet état là à chaque fois qu'elle devait rencontrer son ex ! A bien y réfléchir, elle n'allait sans doute pas prendre le temps de visiter la maison. Oui, elle allait partir tout simplement. Faire un bisou à sa fille et les laisser tous les deux, avant de parti, loin, très loin de là. Voilà, ça c'était encore une meilleure idée ! Lily perchée sur son papa, Lena ne peut s'empêcher d'être un peu gênée, bien qu'elle trouve cette scène follement touchante. Les enfants sont tout de même incroyables : en un temps record, elle avait déjà tout oublié et n'en voulait plus à son papa de ses mois d'absence. Elle était simplement heureuse de le retrouver et ne lui en tenait plus rigueur de toute cette lugubre histoire...si seulement un tel miracle était possible pour sa maman ! La vie est tout de même bien plus simple quand on a 5 ans !

Après des salutations plus que sommaires, Owen invite son ex à rentrer dans son chez lui, lui proposant alors de rester pour un café. Lena acquiesce après avoir passé sa main dans ses cheveux et pose un pied à l'intérieur, frôlant Owen par mégarde. Elle ne pouvait pas décemment refuser une telle invitation, ce n'était pas poli n'est-ce pas ? Elle pose donc ses billes bleus sur lui et lui réponds, esquissant un petit sourire

Pourquoi pas oui...c'est une bonne idée ! La première chose qu'elle remarque c'est l'immense sapin de trônant au milieu de la pièce. Ensuite, elle sent une chose étrange se frotter contre sa cheville. Elle baisse la tête et remarque avec surprise une petite boule de poil avec un joli petit noeud autour du coup. Surprise, Lena pousse un petit cris attendris, avant de se baisser et de saisir le petit animal

Mais qui c'est ça ?! Elle câline l'animal, avant de reposer son regard sur Owen, attendant sa réponse. Avait-il vraiment acheté un animal de compagnie ? Quelle délicate attention ! Intriguée par les cris de sa maman, Lily accourt, les yeux brillants et tend les bras vers l'animal, avant de demander, toute excitée
Ohhh je peux l'avoir ?!!!

 
Emi Burton

_________________
I can feel your halo
Remember those walls I built ? Well, baby they're tumbling down, and they didn't even put up a fight, they didn't even make a sound [...] Hit me like a ray of sun, burning through my darkest night. You're the only one that I want, tThink I'm addicted to your light.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.happily-everafter.net

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 71
► ICI DEPUIS : 25/09/2014
► LOCALISATION : En route pour Savannah

MessageSujet: Re: Sweet love, trapped in your love.... Jeu 25 Déc - 21:29

Okayyyy...la tension émanant de Lena est tellement palpable, que je me retiens à peine de froncer les sourcils. Mais je ne dis rien. J'ai merdé, et pas seulement merdé en fait, j'ai tout foutu en l'air. Notre vie, nos carrières, notre famille. Et la suivre à l'un des bouts du monde était le premier pas nécessaire, mais pour la suie, il va vraiment que j'y ailles en douceur. Et la maison est vraiment impressionnante. Si je suis certain qu'elle lui plaît, et même qu'elle l'adorait si elle était sienne, elle doit pour l'instant penser que j'en fais beaucoup trop et que c'est une façon d'acheter Lilly également. Les apparences ne jouent pas vraiment en ma faveur pour le coup, bien que le fait que je sois toujours aussi beau doit quand même compter non ? Et puis mon côté papa à la maison devrait l'attendrir, elle adorait nos week ends en familles, ça elle ne peut le nier !

Toutefois aujourd'hui rien ne peut me décourager, Lilly est rayonnante, absolument adorable dans sa petite tenue de fête, et même si Lena me bat à froid, elle est déjà là, et tout signe de trêve est le bienvenu. Je lui souris gentiment, maintient une distance, ne tente pas de lui faire la bise, et me contente de jouer les hôtes. Bon c'est un peu sournois sachant que vu sa politesse excessive elle n'osera pas refuser en ce jour de fête, mais ça fera plaisir à Lilly de distribuer les cadeaux et de montrer les siens à ses deux parents.

Quand j'entends le tap tap précipité si caractéristique de mon enquiquineur gaffeur, je n'ai pas le temps de le saisir qu'il se frotte déjà aux jambes de Lena, toute maladresse envolé, ronronnant et s'enroulant avec toute la mignonitude du monde. Notez pourtant qu'il y a deux heures, cette créature s'emmêlait dans ses propres pattes, et courrait après sa queue....Toutefois, en voyant l'air attendri de Lena, et la douceur avec laquelle elle le saisit pour le câliner, j'ai peut être finalement vraiment bien joué...En récupérant boule de poils, je voulais faire plaisir à ma fille, la récompenser pour ses efforts à l'école, pour être une super petite fille, bien polie et gentille avec ses camarades. Mais ma foi, l'approbation de Lena, et surtout son air attendri, lui vont bien !

Je m'en vais répliquer, quand je suis coupé net par notre fille qui arrive en hurlant, bras tendus et bouche grande ouverte vers l'animal. Avec un sourire canaille, j'attrapes une poignée de croquettes que je glisses dans la main de la petite avant de lui désigner le chat.

-Tiens mon ange, donnes lui ça, et il te quittera plus !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice ► Toute douce
avatar
► MESSAGES : 999
► ICI DEPUIS : 29/10/2013

MessageSujet: Re: Sweet love, trapped in your love.... Jeu 25 Déc - 22:59

Sweet love, trapped in your love...
Owen & Lena

Mais quelle délicieuse surprise que de trouver une petite boule de poil chez Owen. Quand ils étaient encore ensembles, une telle chose était tout bonnement inenvisageable. Ils voyageaient dans le monde entier et n'étaient à la maison que pour de courtes durées entrecoupées de réceptions et fêtes en tous genre, alors vous imaginez bien que prendre le temps de câliner un animal était impensable. Il avait fallut qu'ils se séparent pour qu'Owen envisage la possibilité de faire entrer un animal dans sa vie...c'était au moins ça !

Bien qu'elle ne veuille pas le reconnaitre, ce chat, ici, dans cette immense maison si joliment décorée pour Noël, touche Lena en plein coeur. Il fallait être un minimum responsable pour prendre soin d'un animal de compagnie et elle ne peut s'empêcher d'espérer, d'espérer qu'il ait changé, grandit, évolué...un tel espoir est dangereux dans la situation de Lena, elle qui luttait de toutes ses forces contre ses sentiments contradictoires. Elle baisse sa garde et se laisse attendrir. L'animal ronronne dans ses bras, avant de se jeter avec voracité sur les croquettes tendus par la petite fille. Son coeur de maman se réjouit de voir sa fille si heureuse, tandis qu'elle détourne le regard, le posant sur Owen qui semble, lui aussi, touché par cette scène. Lena pose de bonne grâce l'animal au sol, laissant le loisir à Lily de s'amuser avec lui et, tandis que les deux nouveaux camarades s'éloignent, Lena pose délicatement sa main sur l'épaule de son ex et lui dit d'un ton étrangement gentil et courtois

C'est une superbe attention que tu as eut là...Lily l'adore ! Merci... Elle le caresse doucement de son pouce, réflexe oblige, avant de se ressaisir et d'ôter sa main, la menant à sa chevelure comme à son habitude. Elle reporte ensuite son attention sur la maison et s'y aventure enfin, d'un pas légèrement hésitant.

C'est une sacrée maison que tu as là ! Dit-elle en survolant la pièce des yeux et, alors qu'Owen se place à ses côtés, elle rajoute en posant une fois de plus son regard sur lui Elle est magnifique ! Envolée la gène et l'appréhension, Lena se sent étrangement à son aise là, dans cette maison qui n'est pourtant pas la sienne. La décoration qu'il a installé pour les fêtes est de toute beauté et transporte la jeune femme dans l'esprit de Noël, poussant au loin, le temps d'un instant, toutes pensées négatives.

 
Emi Burton

_________________
I can feel your halo
Remember those walls I built ? Well, baby they're tumbling down, and they didn't even put up a fight, they didn't even make a sound [...] Hit me like a ray of sun, burning through my darkest night. You're the only one that I want, tThink I'm addicted to your light.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.happily-everafter.net

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 71
► ICI DEPUIS : 25/09/2014
► LOCALISATION : En route pour Savannah

MessageSujet: Re: Sweet love, trapped in your love.... Dim 28 Déc - 11:18

Je l'avoue sans problèmes, quand j'ai récupéré le chaton dans le jardin, un matin pluvieux, je ne m'attendais pas à m'attacher autant à cette misérable petite chose détrempée et affamé. Avec ses grands yeux vairons occupant toute sa tête, et son petit corps semblant toujours entre deux équilibres précaires. J'ai toujours bien aimé les animaux, mais sans forcément ressentir le besoin d'en avoir. Alors ce chaton perdu c'était vraiment pour ma Lilly, pour qu'elle ai un copain ici, que ce soit sa maison aussi. Et finalement je me suis pris au piège. De lui acheter des gamelles, choisir ses croquettes avec soin, et quel bordel,c'est pire que les céréales ! Et puis bon, je suis plutôt fier quand je vois comme Lena aime ce petit chat ébouriffé. Propre et requinqué il est même pas mal du tout le bougre avec ses petites rayures insolentes. Ah et envolé la maladresse et les miaulements pleins de réclamations, là il n'est que ronrons et mamours. Et quand Lilly arrive, il bondit sans hésiter des mains de Lena, pour venir se fourrer dans le giron de notre petite, qui en deux secondes s'est fait un copain à vie.

Quand Lena se rapproche de moi pour une ami étreinte, je lui souris avec douceur, et pose une main légère sur sa taille, l'entraînant avec moi dans la cuisine ou je nous sers du café. D'ici on peut surveiller Lilly et le chat qui font des cabrioles dans le salon, et jouent avec les décos de noël. C'est agréable d'avoir le temps pour une fois, de ne pas être entre deux trajets ou deux lieux. D'être réunis tous les trois plutôt qu'une porte qui s'ouvre et se referme sur Lilly et à peine un éclair du visage de Lena.

-J'y pensais depuis un moment, je sais qu'elle en prendra soin, elle mérite d'avoir quelque chose bien à elle.

C'est une sensation pleine de chaleur que d'avoir une maison, elle est immense, et parfois je ne sais pas quoi faire de tout cet espace, mais aujourd'hui, parée pour Noël, avec Lilly chahutant avec le chaton, Lena faisant quelques pas timides, ça semble normal, naturel, juste bien. Je sirotes mon café en l'invitant à parcourir la maison.

-Vas-y, explores, tu verras cette maison est une vraie cabane.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice ► Toute douce
avatar
► MESSAGES : 999
► ICI DEPUIS : 29/10/2013

MessageSujet: Re: Sweet love, trapped in your love.... Mer 7 Jan - 18:16

Sweet love, trapped in your love...
Owen & Lena

Une main sur une épaule, une autre sur une taille, les habitudes semblent avoir la dent dure. Lena se laisse entrainer dans la cuisine, abandonnant de bonne grâce toute réticence et toute inquiétude, sans pour autant quitter sa princesse des yeux. Elle était bien, heureuse et totalement à son aise ici...comme la vie peut être belle quand on n'a que 5 ans ! Bien qu'elle soit heureuse de voir sa fille si bien, si épanouie, une petite, une infime partie d'elle même ressent un sentiment sans non. Jalousie ? Non pas vraiment. Insatisfaction ? Non plus. Possession ? On s'en approche oui... Jusqu'ici, elle était la seule et unique personne capable de rendre sa fille heureuse, alors voir Owen aussi impliqué dans la vie de Lily était satisfaisant, réjouissant, mais aussi un peu...déroutant. Elle tenait le rôle de père et de mère jusqu'alors et il lui fallait définitivement renoncer à un de ces rôles, rôle qu'elle n'aurait jamais du tenir dans un premier temps. Et Chris alors demanderez-vous certainement ? Chris n'était pas le père de Lily et il ne tenait pas ce rôle auprès d'elle. Celui de tonton gâteau oui, mais de second papa, non. C'était Lena son papa, du moins elle tentait de l'être du mieux qu'elle le pouvait et elle ne s'en sortait pas si mal que ça à vrai dire. Alors là, en voyant Lily évoluer dans cet univers qu'elle découvre à peine, Lena réalise que oui, son père est bel et bien de retour dans leurs deux vies et qu'il tient sa propre place auprès de sa fille, place qui ne dépend pas d'elle.
La petite fille a déjà tout pardonné. Elle est juste heureuse d'avoir de nouveau un papa, un vrai. Est-ce que les choses auraient été plus facile pour Lena si Lily rechignait à l'idée d'aller chez son père et de passer du temps seule avec lui ? Sans doute ! Mais si cela avait été le cas, elle n'aurait plus été la petite fille au grand coeur, polie et aimante que Lena à élevé. C'est la voix d'Owen qui la tire de son amer réflexion, alors qu'elle touillait nerveusement son café. ...elle mérite d'avoir quelque chose bien à elle. Oh oui alors, ça elle le méritait, elle qui avait été beaucoup ballotée ces derniers mois. Un doux sourire s'affiche sur le visage de Lena, alors qu'elle se radoucit. C'était vraiment penser en père que de penser ainsi et c'était là la seule chose qu'elle attendait de lui à l'époque. Elle acquiesce d'un simple sourire, avant de poursuivre sa discrète exploration des lieux. Remarquant sans doute sa curiosité, Owen lui propose de vraiment explorer cette maison. Elle pose donc sur lui un regard presque enfantin, piquée dans sa curiosité, tandis que son sourire s'agrandit. Elle mordille doucement sa lèvre inférieure, avant de lâcher un

Ok ! Enjoué. Elle laisse sa tasse de café en plan et part à l'aventure dans cette immense cabane. Les pièces sont plus magnifiques les unes que les autres et Lena en prend vraiment plein les yeux. C'était de ça, de ce genre de foyer dont elle rêvait pour eux quelques années auparavant...quel comble qu'il y parvienne seul, sans elle...Il n'avait donc pas besoin d'elle...
Elle jette un coup d'oeil intéressé à la chambre de sa fille, joliment décorée et couverte d'images et autres peluche de Raiponce, sa princesse préférée, avant d'oser ouvrir la porte de la pièce qu'elle suppose être la chambre d'Owen, ignorant même ce qu'elle espère y trouver. La pièce est à son image, tant et si bien qu'elle n'ose pas y entrer, bloquée à la porte. Elle y reste quelques secondes, avant de se raviser et de se décider à rejoindre "sa famille" dans la pièce principale.

Quand elle revient, Owen est tranquillement en train de jouer avec Lily et sa bestiole. Attendrie, Lena s'appuie sur le chambranle de la porte, croisant ses bras sur sa poitrine et regardant cette scène, incapable de se départir du sourire qui ne la quitte pas depuis qu'elle est arrivée ici.  

 
Emi Burton

_________________
I can feel your halo
Remember those walls I built ? Well, baby they're tumbling down, and they didn't even put up a fight, they didn't even make a sound [...] Hit me like a ray of sun, burning through my darkest night. You're the only one that I want, tThink I'm addicted to your light.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.happily-everafter.net

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 71
► ICI DEPUIS : 25/09/2014
► LOCALISATION : En route pour Savannah

MessageSujet: Re: Sweet love, trapped in your love.... Dim 11 Jan - 12:15

Le temps semble s'arrêter quand tout va bien comme ça. Pas de téléphone qui sonne, pas de portes qui claquent, pas de cadavres de bouteilles ou de post party à nettoyer. Juste nous, sans interruption. La maison est chaleureuse, accueillante. Lilly est rayonnante, son rire joyeux résonnant en concert avec les miaulements ravis de la boule de poils qui bondit autour de notre princesse en un jeu sans réels règles. Lilly nous apostrophe régulièrement, pour que sa mère remarque une déco qu'elle a faite, ou une cabriole que Brat vient de réaliser. Toutes dents sortis, les cheveux échevelés, elle est tellement belle que j'aimerais qu'elle reste comme ça pour toujours.

Là à cet instant on est la famille parfaite, et je sais que c'est ce que Lena a toujours voulu. Peut être que mon erreur première a été de croire qu'il nous fallait tous deux une carrière importante pour être heureux. Que le travail, et la reconnaissance était tout ce dont nous avions besoin. Alors que ce qu'elle voulait c'était ça, une maison à nous, pour notre famille. Plus de place pour notre enfant que pour faire la fête. Plus d'intimité. De l'espace pour accueillir sa famille. Mais j'étais trop idiot pour le voir hein ?

Aujourd'hui je n'ai peut être plus ça, mais en les voyant toutes deux si souriantes je sais que la maison les a conquises, et que parfois il faut juste profiter de ce qu'on à. Je pousses Lena à partir à la découverte de la maison, qu'elle apprivoise la cabane, et pendant ce temps je commences à sortir les ingrédients pour le goûter. Car nul doute que enfant et chat ne vont pas tarder à assaillir la cuisine en réclamant un goûter. Et certainement un dessin animé pour reposer petites jambes et pattes vu comme ils se dépensent actuellement.

Une fois tout mit en place, je rejoins Lilly, et me prête avec bonne humeur au dressage de fauve, récoltant quelques estafilades pour prix de ma lenteur, mais aussi de bons fous rires devant l'air outré du chat quand ma fille le fait passer dans des cercles, rentrer dans des boîtes, ou lui concocte des parcours qui le font trébucher à sa plus grande déconvenue. C'est simple et si naturel que je pourrais ne faire que ça. Simplement rester là avec mon bébé.

Quand Lena revient, je soulèves le duo sauvage dans mes bras, capturant une princesse et un animal fou d'un seul mouvement. On rejoint Lena et je dépose mon paquet sur un tabouret haut.

-Alors les filles qu'avez-vous prévu pour les fêtes ? Est-ce que grand père et tata vont venir vous voir ?

Lena étant toujours à l'hôtel, je ne sais pas si c'est elle qui va rentrer pour voir son père et sa soeur, ou s'ils vont venir. J'ai peur de lui poser la question. Qu'elle me réponde qu'elle rentre, et qu'elle prend Lilly avec elle, que je ne l'aurais pas du tout pendant au moins deux semaines, voir un mois. Et cette pensée creuse un trou énorme dans mon ventre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice ► Toute douce
avatar
► MESSAGES : 999
► ICI DEPUIS : 29/10/2013

MessageSujet: Re: Sweet love, trapped in your love.... Dim 11 Jan - 23:14

Sweet love, trapped in your love...
Owen & Lena

A l'approche de ces fêtes de fin d'année encore une fois décousues et un peu particulières, Lena n'était pas aussi joyeuse et enjouée qu'elle aurait pu ou aurait dû l'être. Elle se faisait toujours une joie de décorer son chez elle, de faire de son cocon un endroit chaleureux et accueillant, afin de pouvoir y recevoir ses amis et sa famille. Durant toute son enfance, Noël était toujours magique à la maison. C'était la fête préférée de sa mère et les Noëls étaient toujours plus merveilleux, plus somptueux, plus féériques. C'était d'elle que Lena tenait cet amour pour cette fête si particulière. Si pour la plupart des gens, la St Valentin était l'occasion de montrer à l'être choisi à quel point on l'aime, pour elle, Noël était l'occasion de montrer à tous nos proches à quel point on les aime. Mais bien au delà des cadeaux, c'était les attentions qu'elle préférait, ces petites attentions qui rende le quotidien bien plus beau. Une belle décoration, des musiques de Noël tournant à fond dans la maison, des biscuits décorés avec soin, tout chaud et prêt à être dégustés, cette bonne odeur de gateau ou de viande qui se répand dans toute la bâtisse...voilà les choses qui lui permettaient de montrer à quiconque pouvait passer la porte de chez elle, qu'elle tenait à eux. C'était comme ça qu'elle voyait Noël. Elle s'en fichait des cadeaux qu'on pouvait bien lui offrir ou non, tant qu'elle avait ses proches réunis autour d'elle, rassemblés autour d'un sapin majestueux.

Les Noëls étaient légèrement différents depuis qu'elle était à Savannah. Pour le premier, elle n'avait que Chris et sa fille. Elle ne connaissait personne et sa famille était encore à Londres. Alors elle avait tenté de rendre le foyer Brook/Weaver/Mickaelson le plus chaleureux possible, mais le coeur n'y était pas vraiment. A l'approche de ce Noël ci, elle n'était pas des plus sereine : depuis sa chambre d’hôtel, il allait être compliqué de pouvoir organiser le Noël parfait. Mais aujourd'hui, là, dans cette maison si joliment décorée, elle réalise que ces quelques années partagées avec Owen avaient, mine de rien, eut un effet sur lui. Cette maison était sublime et, pour la première fois en bientôt deux ans, Lena se sentait de nouveau en mode *super Noël*. Sa fille et son mari (qui a dit mari ? Non pas mari ! Son ex mari pardon...) jouant autour du sapin, de la décoration partout - elle en aurait bien mit d'avantage, mais on ne peut pas tout réussir du premier coup...cela ressemblait de plus en plus au Noël façon Micka Mickaelson...j'ai dis Mickaelson ? Je veux dire Weaver !

Quand il remarque sa présence, Owen attrape Lilly et la petite boule de poils et se dirige vers la cuisine, Lena sur les talons. Il installe la petite fille sur un tabouret de la cuisine, ce à quoi elle est déjà habituée - il y a également une cuisine américaine chez Chris...ils n'étaient pas amis pour rien. Lena s'installe à côté de sa princesse, avant de répondre à la question d'Owen qui semble étrangement tendu  

Eh bien, tata est déjà là vu qu'elle vit ici et papi ne peut pas venir cette année... La petite fille lève la tête de son chat et rajoute, la mine boudeuse Papi il a une amoureuse maintenant... référence à la nouvelle femme de Papa Weaver. Lena pose sa main sur la tête de sa fille et tente de la rassurer Oui, mais il t'aime quand même ! Et puis on ira le voir pour tes prochaines vacances ! Elle pose un bisou sur le haut du crâne de la princesse qui, rassurée par cette idée, reprend ses papouilles avec Bart, avant de tourner son attention vers Owen, une question en tête

Et toi ?... Elle se mord doucement la lèvre inférieure, avant de se décider à pauser cette question Pas de visites de Londres de prévues ?... Voulait-elle vraiment le savoir ? Pas vraiment. Et pourtant, elle était à présent pendue à ses lèvres, attendant cette réponse avec impatience. Voulait-elle vraiment savoir si une maitresse, une copine ou pire, une femme ou une fiancée devait venir ? Absolument pas ! Mais elle le devait !

 
Emi Burton

_________________
I can feel your halo
Remember those walls I built ? Well, baby they're tumbling down, and they didn't even put up a fight, they didn't even make a sound [...] Hit me like a ray of sun, burning through my darkest night. You're the only one that I want, tThink I'm addicted to your light.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.happily-everafter.net

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 71
► ICI DEPUIS : 25/09/2014
► LOCALISATION : En route pour Savannah

MessageSujet: Re: Sweet love, trapped in your love.... Mar 13 Jan - 22:51

Avec noël qui approche je me sens étrangement nerveux et énervé. Je ne tiens pas en place. Maintenant que la maison est complètement terminée, je suis comme un loup enfermé, cherchant une issue. J'aime vraiment la maison, elle est parfaite. Mais elle est destinée à une famille, moi seul ne saurait lui donner une âme. Bien que Brat apporte du son et du bordel je ne peux le nier. Il est très drôle aussi comme petite créature, et me distrais, mais avant tout s'il est arrivé ici c'est pour ma fille. Et lui comme moi attendons à présent chaque occasion d'avoir l'attention de Lilly. Je vis réellement pour mon enfant, ses sourires aux dents écartées, ses éclats de rire, ses petites tenues extravagantes; même ses coiffures impossibles à réaliser. Et je souhaiterais qu'elle soit là tout le temps. Que sa chambre soit dérangée, qu'elle prenne son goûter sur le canapé, qu'elle laisse ses cahiers sur la table, et des jouets pour son chat un peu partout.

Avoir été loin d'elle pendant si longtemps a été une vraie torture. Jusqu'à ce que Lena parte et prenne notre bébé, je n'ai pas été le père que j'aurais dû être, trop obsédé par mon travail et par le fait de maintenir ce niveau de vie qui finalement n'était pas important. Et on dit toujours que Noël doit être en famille, avec ceux qu'on aime. Les deux personnes que j'aime sont là. Alors peut être que la magie de noël peut m'aider pour ça ? Et le fait que ma fille est une grande manipulatrice de la hauteur de ces cinq ans.

Alors banalement, faisant fi de mon coeur qui tambourine et de mes mains nerveuses qui s'emparent de ma tasse pour mieux la reposer, je regardes Lena sans la fixer, voulant la jouer cool. Après tout nous sommes divorcés, j'ai accepté ça. j'ai cru que ce serait mieux comme ça pour nous trois. Que peut être on était plus si accordés qu'on ne l'avait été. Qu'il valait mieux s'arrêter sur un rêve que de nous laisser devenir ordinaires. Peut être que devenir ordinaire me terrifiait ? Mais a présent que je suis un pecnod perdu à Savannah au milieu de la Floride profonde, finalement c'est pas si mal d'être n'importe qui. De passer du temps avec ma fille, de visiter, de faire tous ces trucs que je n'aurais jamais fait avant. Au final il y a toujours quelque chose à faire quand on se rend disponible.

La petite bidouille déjà dans ses ustensiles, choisissant ses préférées et faisant la pâte tout en discutant avec son chaton, qui horrible bête qu'il est, essaie de mettre la patte à la pâte et se répand de la farine et des oeufs partout. Je me retiens de rouler la créature dans une feuille de Nori avant de l'accrocher au sapin. Cela ferait rire Lilly, mais je crains que Lena ne me retire toute garde pour ça ! A la place je fais les gros yeux au coupable, et je pousses les ingrédients vers la pâtissière avant qu'elle ne m'ordonne de sa petite voix autoritaire de me dépêcher ou de porter le blâme pour avoir raté les biscuits de noël. Qu'elle veut amener à l'école si nous ne mangeons pas tout au goûter. Autant dire, une grosse pression !

Lena elle a l'air plutôt détendu quand elle m'apprend que sa soeur est ici, et que son père s'est remarié. Cette dernière info me fait rire, et lançant un clin d'oeil à Lilly, je lui demandes taquin:

-Et alors, est ce que cette dame fait tourner papi en bourrique ?

Lilly comme tout enfant aime les histoires de contes, les "il était une fois" et ils "vécurent tous heureux", mais elle me surprend parfois par son sérieux, en décrétant qu'en fait la princesse c'est un crapaud ou une sorcière, et que la vraie elle est juste pas encore arrivé. Des fois je vois dans son regard qu'elle comprend plus qu'on ne veut lui en dire, et qu'elle attend tout simplement, qu'on lui explique ou que ça change. Elle ne me pose pas de questions sur sa maman. Elle m'en parle beaucoup, mais pas de questions sur le fait d'avoir deux maisons ou que je ne vives plus avec elles. Elle est d'une patience et d'une gentillesse exemplaire....

Me retournant vers Lena, je lui souris.

-Je ne savais pas que ta soeur était là, c'est vraiment chouette qu'elle ai choisie de te suivre. Et pour ton père ! Quelle nouvelle ! C'est bien pour lui, avec ses filles adorées loin, il était temps qu'il donne de l'amour à une femme.

Vraiment, je donnerais cher pour voir ce cher papa Weaver mené par le nez par une femme que je devines charmante vu l'approbation de Lena. Lilly ne m'en a pas parlé, et je devines à ses bouderies qu'elle est toujours contrariée. Peut être pourrais-je lui trouver une histoire sur le sujet à la bibliothèque, ou un dessin animé qui la distraira.

Je réponds lentement à Lena, concentré sur la pâte à sablées que l'on pétrit à quatre mains à présent, et sur comment amener ma proposition sans que cela ne tourne au désastre.

-Eh bien ce ne sera que le chat et moi, alors je pensais que vous pourriez venir nous sauver de l'indigestion en venant passer noël ici ?

Je tentes le sourire innocent, genre aucune arrière pensée, je veux juste le meilleure pour notre pitchoune. Ce qui est totalement vrai évidemment, mais la possibilité de rendre sa maman heureuse également, eh bien, disons que voir Lena aussi détendue et naturelle, me donne des espoirs. Seront-ils brisés ? Il y a des chances, surtout si Megara a son mot à dire, je doutes qu'elle laisser les choses se faire, mais sait-on jamais ! J'ai grandi, j'ai un vrai foyer et toute mon attention à accorder à ma famille, et surtout j'ai le chat de Lilly en garde ! Même une tâta féroce ne peut résister à Brat, n'est ce pas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice ► Toute douce
avatar
► MESSAGES : 999
► ICI DEPUIS : 29/10/2013

MessageSujet: Re: Sweet love, trapped in your love.... Mar 20 Jan - 14:33

Sweet love, trapped in your love...
Owen & Lena

C'est étrange pour Lena de parler de sa famille, ici, à Savannah. Ici, personne ne connaissait sa vie d’avant. Les gens savaient qu'elle était divorcée, mais c'était tout. Elle ne s'étendait pas plus que nécessaire sur tous les petits détails, persuadée que ça n'intéresserait personne. Depuis que Megara était également ici, elle avait au moins une personne avec qui discuter de la nouvelle vie de son père. Mais ce qui était encore plus étrange, c'était d'en parler avec Owen...il y a comme un air de déjà vu, d'anormale normalité. Il connait chaque membre de sa famille, proche ou élargie. Il était présent lors des fêtes de familles, accueillis les bras grands ouverts par les grand-mères, les tantes, les cousines éloignées, juste parce que leur petite Mickaëla en était amoureuse...il avait été sa famille. Avoir ce genre de conversation avec lui avait quelque chose de naturel, d'habituel, de normal, mais Lena savait très bien que ça ne l'était pas ou en tout cas, que ça ne l'était plus. Il est tout gentil quand il est avec elle et il sourit tout le temps ! s'explique alors Lilly, déjà couverte de farine. Lena se met à rire, sans pouvoir le contrôler, en repensant à l'attitude de son père avec Betty. Il était comme un adolescent amoureux, c'était drôle à voir, mais elle n'était pas dérangée par cela, bien au contraire. Elle sait ce par quoi il est passé, elle était là à la mort de sa mère. Elle était là également quand il perdit son emploi suite à sa dépression. C'était elle qui avait dû tout abandonner pour prendre le relais. Elle savait combien il avait été malheureux. Il méritait un peu de bonheur aujourd'hui. C'était étrange pour Lena de savoir son père avec une autre femme, certes, mais elle faisait abstraction de cela, bien plus heureuse de le savoir heureux et épanouit. Le voir sourire comme il le faisait sur les photos que Betty lui envoyait à l'occasion, valait bien un petit sentiment d'étrangeté à chaque fois qu'elle voyait sa main posées sur la taille gracile de Betty plutôt que sur celle de sa défunte mère. De toute évidence, Lilly était bien moins préoccupée que sa maman à l'idée de parler de son papy avec son papa...comment pouvait-elle l'être ? Pour elle, ils faisaient tous deux partie de sa famille. La question ne se posait donc absolument pas.

Lena regarde sa fille pâtisser avec son pètr ce qui lui tire un sourire. Elle avait sous les yeux, un de ces tableaux qu'elle projetait en épousant Owen. Il lui offrait un aperçu de ce qu'aurait pu être leur vie tous les trois, si les choses s'étaient passées comme elles auraient dû se passer. Mais cette pensée ne rend pas Lena heureuse pour autant, bien au contraire. Une partie d'elle trouve tout cela follement attendrissant, certes, mais une autre, celle qu'elle nourrit en secret depuis bientôt deux ans, se dit que oui, c'était son rêve, rêve qui lui avait enlevé, par celui qui le lui offrait aujourd'hui. Un peu gênée par sa réflexion, elle passe sa main dans ses cheveux et détourne discrètement le regard, histoire de se ressaisir. Elle avait toujours beaucoup de mal à être entièrement présente quand elle était avec Owen. Ses pensées vagabondaient, elle réfléchissait, elle pensait, elle analysait...tout cela était bien compliqué dans sa petite tête. Malgré tout, elle était là, installée dans sa cuisine, se laissant une chance de se réhabituer à lui, à eux, à ce qu'était leur famille. C'est le regard d'Owen qu'elle sent posé sur elle et sa voix qui attire de nouveau son attention. Elle esquisse un sourire franc et naturel alors qu'il évoque la présence de sa sœur auprès d'elle et rétorque, sans vraiment y réfléchir

Oui ! Il parait qu'il est difficile de se passer de moi... *Bien que ça n'a pas eu l'air très difficile pour toi* se retient-elle de dire. Elle rougie alors, un brin honteuse que ces mots mesquins lui passent à l'esprit, avant de poursuivre Il en a beaucoup à donner c'est vrai... et il le mérite surtout ! Convaincue qu'il savait ce qu'elle voulait dire par là, elle ne s'attarde pas sur la question "bonheur de papa Weaver" encore un peu chatouilleuse à l'idée de se confier à Owen sur ce sujet, tandis qu'elle se surprend à lui demander avec un naturel déconcertant

Et comment vont tes parents ? Elle n'avait certes pas eut beaucoup d'occasions de les croiser et d'apprendre à les connaitre durant son mariage, mais ils étaient de la famille et il n'y a rien de plus important que la famille n'est-ce pas ?

C'est le cœur battant d'appréhension qu'elle lui demande quels étaient ses projets pour Noël, s'il attendait quelqu'un - de Londres ou d'ailleurs. Pourquoi s'en préoccupait-elle de toute façon ? Ils n'étaient plus ensembles depuis un certain temps maintenant, elle n'avait plus son mot à dire ! Pourtant, les mots qu'ils avaient échangés à la soirée de l'école d'arts lui trottaient encore à l'esprit et la perturbaient au plus haut point.
En entendant qu'il n'y aurait que ce fauve et lui, Lena se détend, heureuse d'apprendre qu'il n'y aurait (en théorie) pas d'autre femme ici pendant les fêtes, mais elle se fige légèrement en entendant la proposition de son ex. Passer Noël ici ? En voilà une idée. Noël est une fête de famille, ce qu'ils ne sont plus depuis bien longtemps. Son regard émeraude écarquillé dardé dans le sien, elle reste silencieuse quelques secondes, cherchant quoi répondre à cette proposition. Hum... En voilà un début peu engageant. Elle n'a pas le temps de poursuivre que Lilly apparemment plus qu'emballée par cette idée s'écrit Oh ouiii maman ! On peut passer Noël ici ?! Consciente que la situation lui échappe, Lena esquisse un sourire de circonstance, avant d'essayer d'aligner trois mots cohérents Et bien hum...on devait passer Noël avec tata Meg ma chérie... Ce qui était totalement vrai. Elle place ensuite son regard sur Owen et poursuit Mais on verra... Comme un gage d'une vraie réflexion quant à cette proposition. Désireuse de ne pas miner le moral de sa fille (et un peu celui de son papa), elle s'empresse de chercher à changer de sujet. Elle descend donc de son tabouret et lance un Est-ce qu'un nouveau commis de cuisine intéresse quelqu'un par ici ? Si elle ne pouvait pas être là à Noël, elle pouvait au moins donner un coup de main pour confectionner ces biscuits !

 
Emi Burton

_________________
I can feel your halo
Remember those walls I built ? Well, baby they're tumbling down, and they didn't even put up a fight, they didn't even make a sound [...] Hit me like a ray of sun, burning through my darkest night. You're the only one that I want, tThink I'm addicted to your light.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.happily-everafter.net

Membre adoré ► J'suis trop géniaaal
avatar
► MESSAGES : 71
► ICI DEPUIS : 25/09/2014
► LOCALISATION : En route pour Savannah

MessageSujet: Re: Sweet love, trapped in your love.... Sam 24 Jan - 23:40

C'est à la fois marrant et étrange de discuter de mon ex belle-famille. D'un côté c'est comme si c'était hier qu'on se demandait quand papa Weaver se déciderait enfin à laisser le souvenir de sa femme disparaître, pour donner son amour à une autre qui le mériterait tout autant, et saurait le rendre heureux, plutôt qu'il s'accroche au vide froid de la mémoire. Je suis a la fois étonné et content qu'il ai rencontré quelqu'un. On ne sera jamais les meilleurs amis du monde lui et moi. Il n'apprécie pas mon style de vie, mon éducation, il n'était déjà pas d'accord avant, mais en trompant Lena j'ai réussis à lui donner le dernier argument qui lui manquait. Si jusque là la confiance de sa fille en moi l'avait convaincu de m'accepter comme son compagnon, tout du moins, j'avais réussis à faire la seule chose qui avait retourné Lena contre moi, donnant raison à son père à mon sujet. J'ai toujours été un voyou à ses yeux, et je lui avais prouvé brillamment qu'il avait raison. Pour autant je doutes qu'il se soit réjouit, ni d'avoir eu raison, ni même que Lena m'ai quitté. Car c'est un échec, et lui qui vit pour le bonheur de ses filles, n'a pas du se réjouir du tout que son enfant adorée ai à vivre ça. L'humiliation de ma tromperie suffisant cependant à ce qu'il vienne m'en mettre une, je penses que je dois à Megara et surtout Lena, le silence angoissant du côté de sa famille. Ca m'étonne aussi de Megara qu'il n'y ai pas eu représailles, mais quelque part cela à été bien pire de ne rien avoir. Rien du tout. Pas de coups, pas de menaces, pas même un regard de mépris ou de colère. Rien. Comme si je n'existais plus du tout, comme si je ne méritais plus de leur apparaître. Et cela peut être à été la première chose à me réveiller, à me faire prendre conscience de ce que j'avais fais dans mon ennui, mon ineptie à réagir, mon doute latent. Ma faiblesse m'a vaincue et prit ce que j'aimais le plus pour complaire à ma vanité ?

Cela est loin à présent, mais je m'en rappelle si clairement, même le goût amer de ma récompense, de ma liberté retrouvée, de ma vie de vingtenaire qui me revenait dans les bras sans effort. Mais rien de tout cela ne valait ce que ma vraie vie m'offrait. Aussi au final je suis réellement heureux que papi Weaver ai trouvé une femme qui le fasse rêver et vivre, qui lui fasse oublier que ses filles sont loin, et lui rappelle que la vie c'est tout un tas de petites choses. C'est pas pour ça qu'il appréciera que j'essaie de reconquérir sa fille, et je ne compte pas lui dire ! Mais une véritable grand mère pour notre Lilly, une femme qui lui donne de l'amour et de l'attention, qui s'occupe de son grand père, c'est une personne qui sera un bon exemple pour elle, et vu sa réaction, elle a l'air de vraiment apprécier cette dame.

Je ris de bon coeur aux constats pleins de sérieux de mon petits bouts, qui pétrissant la pâte avec tout son être, en est littéralement recouverte, de son petit chignon à son front, elle est soupoudrée de farine, son petit nez fier se pointant vers sa mère ou moi selon l'attention qu'elle veut obtenir. Elle me rappelle à l'ordre quand elle voit que je la fixe en souriant, certainement béat, plutôt que de sortir ses emportes pièces, et les plateaux du four. Ah là là, quel distrait je suis ! L'air de rien j'essaie de chasser également le chat de l'îlot de travail. Mais ne pas me faire harponner par les petites griffes acérées n'est pas facile, surtout quand il profite du pull tricoté de Lilly pour se cacher, tout sournois qu'il est !

Nous babillons l'air de rien, et c'est bien. Ce n'est pas comme avant. Non avant, Lena aurait été calé contre moi, enserrant ma taille, ou entre mes bras, pour que l'on partage tout notre espace, qu'il n'y ai rien qui nous sépare alors que l'on avait l'un de nos rares moment en famille. J'ai gâché tout ça, mais je vais réparer nos liens, et petit à petit lui redonner l'envie de se blottir contre moi. Lilly elle ne dit rien vis à vis de la situation peut être comprend-t-elle plus qu'on ne lui en donne le crédit, ou alors elle se dit que les adultes sont bizarres, et qu'elle ne doit pas s'en occuper. Quand Lena me demande à propos de mes parents, je sursautes presque, embarrassé. Je me mords la lèvre, quand je lèves les yeux vers elle, m'assurant que Lilly est trop occupé à montrer comment étaler la pâte à son chat pour qu'elle tende l'oreille.

-Eh bien, égaux à eux-même je suppose. Ils n'ont pas vraiment apprécié que je quittes Londres.

Je n'ajoutes rien de plus, ça ne servirait à rien. Là ou Lena à toujours eu une famille aimante et soudée, avec une plus grande famille qui m'a même accueilli moi à bras ouverts car j'avais le coeur de leur petite chérie, ma famille à moi se résume à des parents absents et réprobateurs, qui n'ont même jamais été des grands parents. Ils sont des étrangers pour Lena, et encore plus pour notre fille, qui connaît leur existence mais à peine plus. Si leur distance et leur indifférence m'ont finalement forgé, leur comportement envers mon enfant me dégoûte. Elle est leur unique petite fille, et c'est comme s'ils étaient plus contrariés que j'ai quitté l'Angleterre, que du fait que leur petite fille soit à l'autre bout du monde. Comme si pour eux mon départ était une tâche ineffaçable, quand le fait d'avoir brisé ma famille, ne leur importait pas. Je chasses ses pensées douloureuses pour me concentrer sur le présent. J'ai fais le bon choix en venant ici, en retrouvant mes amours. Le seul possible.

Finalement on enchaîne sur d'autres choses, et on finit enfin les biscuits, après de multiples découpages, re étalages, et re découpages, pour finalement enfourner les plaques dans le four. Je penses qu'on en aura largement assez pour en distribuer aux alentours. On a utilisé a peu près tous les toppings existants, et il y en a littéralement partout. Devant mon sourcil haussé, Lilly s'empresse de faire un tas de bonbons, et de me dire fièrement. -Cpa grave papa si y'en reste, ça fait pour le goûter !

Ah bah oui forcément ! Je souris et acquiesce, après tout, s'il n'y a pas de noël en famille pour nous, il faut bien que je gâtes ma fille le temps que je l'ai. Je caches ma déception devant la réaction de Lena. On ne peut pas dire que je m'attendais à quelque chose d'autre, et bien que je devais le tenter, c'est tout à fait normale qu'elle refuse. J'apprécie cependant sa délicatesse et le fait qu'elle garde la situation détendue en présence de Lilly. Lui adressant un sourire compréhensif, je débarbouilles la princesse enfarinée gentiment.

-Tu sais quoi ? Je crois que maman à raison, il faut que vous soyez là pour faire noël avec tata Meg, elle a besoin de deux princesses dans sa nouvelle maison, tu lui montreras ta robe de Raiponce comme ça d'accord ? Et Brat et moi on ira repérer des promenades dans la forêt en t'attendant.

Je n'oses pas demander à Lena combien de temps elle sera absente, je ne sais pas combien de congés elle a pu prendre, mais sachant le temps de trajet entre Savannah et Londres, elles risquent d'être parties pour longtemps, et je sais que n'avoir aucune nouvelles, ne pas voir Lilly du tout va être terrible. Mais c'est le retour de ma pièce n'est-ce pas ?

Tendrement j'embrasses le front de ma princesse impatiente, qui me bouscule pour aller veiller sur se biscuits, certaine que si elle ne les regarde pas toutes les trente secondes, ils risquent de disparaître. En attendant je commences à ranger, et acceptes donc avec gratitude la proposition de Lena d'aider. Me tournant vers l'évier, je demandes à Lilly de montrer à sa maman ou se rangent tous nos ustensiles et ingrédients. C'est qu'on s'est équipés depuis son arrivée à temps partiel ici.

-Et sinon alors, comment ça se passe ton boulot, Lilly m'a dit que tu organisais beaucoup de choses, mais je ne suis pas sûr d'avoir bien compris tout ce que ton poste implique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sweet love, trapped in your love....

Revenir en haut Aller en bas
 

Sweet love, trapped in your love....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sweet love, trapped in your love....
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» I Love N......Y !
» Craquage nouvelle collection Love Lace et Warm and Cozy
» Love Lace Collection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPILY EVER AFTER :: - Savannah - :: Historic District-